in ,

Les mesures d’Emmanuel Macron pour lutter contre le « séparatisme islamiste « 

Le chef de l’État français s’est déplacé, mardi, à Mulhouse, en Alsace, pour délivrer un discours sur la lutte contre le « séparatisme islamiste ». Il a annoncé la fin progressive des « imams détachés » envoyés par d’autres pays et la formation de davantage d’imams en France.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. @C2L.

    Vous me citez 6 fois en vous adressant à vos collègues puisque pas à moi ! Peur d’être encore censuré ? Vous optez donc pour une pratique fort courageuse : la délation. Bravo !

    A part ça, vous êtes idiot ou vous ne savez pas lire ? Macron parle de discrimination sexiste. C’est facile à reconnaître. Dans un environnement mixte, un musulman qui respecte l’usage pour dire bonjour à des hommes mais pas à des femmes fait de la discrimination. Usage qui peut consister à faire la bise ou serrer la main. Personnellement, je fais les deux en fonction de mon degré de proximité avec mes collègues ou clients, aussi bien avec des hommes qu’avec des femmes.

    La discrimination est interdite par la loi et au travail un employeur se doit de la sanctionner. Mais j’imagine que Macron dénonce des situations fictives pour stigmatiser les pauvres musulmans. Ils visent bien entendu ceux qui ne serrent la main à personne au travail quel que soit leur genre ou ceux qui ne serrent pas la main des femmes dans un environnement purement féminin (tenancier de bordel par exemple ?). Sinon non je n’ai jamais entendu parler de chrétiens qui ne serrent pas la main des femmes. Donc inversion accusatoire ratée. Ce ne sont pas les musulmans qui sont discriminés : ce que dit Macron s’applique à tout le monde. C’est juste que ce sont des musulmans qui s’illustrent visiblement dans ce type de discrimination.

    Non Macron ne parle pas d’épouser une vierge mais réprouve le fait qu’on examine une femme pour attester de sa virginité. Personnellement je trouve ça dégradant d’examiner une femme pour vérifier que son hymen est intact. Sachez d’ailleurs qu’une femme peut perdre son hymen sans avoir de rapport sexuel et que la reconstruction chirurgicale d’hymen se pratique. Sachez aussi qu’une femme peut avoir des rapports sexuels qui n’en passent pas par la pénétration vaginale. Je vous fais un dessin ? Sinon questions :
    – Quand on pratique la masturbation, on est toujours vierge ? C’est permis aux hommes et aux femmes ?
    – Un musulman arrive aussi vierge au mariage ? Sinon il fornique avec une non musulmane ou alors avec un homme ?
    A part ça, chez les chrétiens orthodoxes, les femmes comme les hommes sont encouragés à être vierges au mariage, à ma connaissance.

    Je ne vois pas ce que les hindous viennent faire dans le débat. En quoi leur système de castes vous regarde ?! Vous pensez être en mesure de donner des leçons de « civilisation » ou de droits de l’homme ? A moins que vous ne reconnaissiez et condamniez les faits suivants :
    – Les arabo musulmans pratiquaient sans complexe l’esclavagisme des non musulmans, noirs, des européens, hindous et distinguaient différentes classes parmi les esclaves. L’esclavage des noirs a persisté (persiste) dans différents pays musulmans au XXIeme siècle.
    – Les arabo musulmans castraient surtout les noirs.
    Quant à la laïcité :
    – L’aspotasie est considérée comme un crime dans des pays musulmans et vu comme une véritable trahison le reste du temps.
    -La dhimma discriminait les non musulmans.
    Alors si on y rajoute encore d’autres traditions sexistes (valeur du témoignage d’une femme, droit d’une femme en matière d’héritage, excision, mariages polygames, forcés, temporaires, avec des gamines, le cas échéant) dénoncées à l’étranger par les organisations des droits de l’homme et pour certains pratiquées en France, j’éviterai de la ramener à votre place, en voulant faire croire que tous les musulmans sont de pauvres victimes de nos usages « irrationnels », « arbitraires et donc sujets à évolution » ou encore de nos lois, « positives » ou « négatives » (je ne vois pas ce que vous entendez par là). Changez plutôt vos usages, si nécessaire. Vous vivez en France au XXIeme siècle, pas en Arabie du temps de Mahomet.

    De la haine, moi ? Ça prend trop d’énergie. J’ai beaucoup mieux à faire. Vous en revanche vous en avez à revendre pour les « sionistes » déjà, de la condescendance, voire du mépris pour une bonne partie de l’humanité quand on vous lis, j’en ai bien peur Dégoût plutôt, pour des pratiques archaïques, inégalitaires, oppressives, voire cruelles, et ce, quand il m’arrive d’y penser.

  2. Assalamou ‘alikoum, relisez ce que Zarathoustra nous retransmet du discours d’Emmanuel Macron. A partir de, « Dans la république » etc. Je lis moi un énoncé de conduites et pas un énoncé de lois positives. Donc à partir de maintenant, si en arrivant sur votre lieu de travail contrairement à Zarathoustra dont l’entreprise est fermée depuis longtemps, si donc en arrivant au travail vous ne serrez pas la main des femmes, alors si vous n’êtes pas Musulman vous êtes bêcheur, bon on peut saluer à la cantonade c’est plus pratique que de passer les uns et les autres en revue si le nombre des collaborateurs excède la demi-douzaine. Mais si vous êtes Musulman, allez serrer les mains de toutes les collaboratrices de grâce, et si elles ne vous tendent pas la main, dites-leur qu’elles sont responsables puisqu’elles vous rendent séparatistes. Et de grâce ne vous mariez qu’avec une femme qui n’est pas vierge, parce que si d’aventure votre mariée est vierge, Macron ou un autre vous dirait qu’intégriste et séparatiste vous êtes et bientôt devant les tribunaux. Où est-on contraint par la loi de serrer toutes mains, Zarathoustra en serre-t-il souvent? Où est-il écrit dans la loi la moindre restriction ou prescription sur vos choix matrimoniaux, conditions quelles qu’elles soient, n’exigez ni la virginité ni le dépucelage fait parce que vous n’avez pas le droit de savoir ces choses, parce que Zarathoustra et son président l’ont inventés. Et puis flûte j’oubliais, pourquoi vous mariez-vous? Est-ce que la norme Française actuelle n’est pas de vivre sans mariage? En gros si vous n’êtes pas conformistes séparatistes vous êtes, et là, ça commence à prendre un peu de sens.

    Je suppose que si vous êtes chrétiens et ne serrez pas la main des femmes ou refusez le bécotage, et si la virginité vous importe au mariage, il semble qu’elle importe plus en Christianité qu’en Islam qui en fait l’ignore, eh bien vous n’êtes pas séparatistes parce que, parce que, parce que vous n’êtes pas Musulmans. Enfin mais c’est surtout la confusion entre des normes sociales et des lois positives qui m’inquiète, des normes sociales élevées au rang de lois, des normes discriminantes puisqu’elles ne s’imposent et ne s’opposent qu’aux Musulmans. Ce qui évoque assez le cas Indien et les misères et pograumes qui s’y déroulent, protégés de la gouvernance. J’ai questionné Zarathoustra à ce sujet, sur la laïcité Indienne particulière qu’il nous a un jour sorti d’un de leurs intellectuels, je lui demandais quelle est la différence profonde alors avec la notion de « madaniya », civilité? J’attends toujours la réponse qui ne vient pas, il a pourtant décoré son Indien. Si je vois quand-même des différences importantes, il n’y a pas en Inde de principe d’égalité citoyenne mis en oeuvre mais juste psalmodié et oublié délibérément dans la pratique de la loi. Ah mais les Indoux ont sur nous l’avantage de n’être pas Musulmans donc les castes et le confessionalisme avec la complicité de la gouvernance, c’est acceptable voire souhaitable et salutaire de leur part, vrai berceau revendiqué du fâchisme, par les Nazis qui parfois prétendaient en tirer leurs racines raciales.

    Enfin moi, je travaille chez moi, si, je serre la main des patientes que je reçois ou je les salues quand je me rends chez elles, je sais pas ce que je peux faire de plus, pas de collaboratrice ou collègue à qui serrer la main. Enfin ma femme est conjointe-collaboratrice, mais vais-je lui serrer la main avant de commencer le matin? Oui c’est ça, je lui dirai « bonjour Madame, c’est Emmanuel Macron qui y tient et elle répondra qu’elle me voit bien assez comme ça ».

    Bon, mais c’est pas si crôle que ça, cette confusion entre certaines normes sociales actuelles et changeantes selon les milieux précis n’est pas républicaine, même pas rationelle, juste l’expression de sentiments que Macron n’éprouve même pas mais qu’il exploite, de sentiments allégués de Zarathoustra dans son réquisitoire haineux aux Musulmans.

    Dans une autre vie, quand j’étais salarier, j’ai connu des gens qui arrivés au vestiaire ne disaient pas seulement bonjour, n’y en a-t-il plus à présent et tout le monde se salue-t-il systématiquement? Les gens ont changé en mieux alors, faudrait que je rajeunisse, que je recommence à vivre pour voire ça.

    Croissant de lune.

    • Tout à fait, je ne pense pas que Macron soit sérieux. Il fait juste un appel du pied aux débiles profonds pour qu’ils le prennent en considération. Il est vrai qu’il nous invente une charia républicaine assez drôle et fait son discours là où la charia chrisitianiste (Alsace) est encore en vigueur. Le message est clair : musulmans, vous êtes libres de pratiquer mais comprenez que j’ai des débiles profonds à contenter.
      Pour peu qu’on réfléchisse, reprenons le discours :
      « on ne peut pas accepter qu’on refuse de serrer la main à une femme parce qu’elle est femme; »
      On est d’accord, mais allez dire cela à la reine d’Angleterre car cette pratique est interdite. Allez dire ça à la haute bourgeoisie française. Il y a plein de coutumes de ce genre. Quid du coronavirus et autres infections. Bref

      « on ne peut pas accepter que quelqu’un refuse d’être soigné ou éduqué par quelqu’un; »
      Cette phrase ne veut simplement rien dire ! Va-t-il interdire les cliniques et les écoles privées voire religieuses d’Alsace par exemple à Mulhouse ?

      « on ne peut pas accepter la déscolarisation; dans la République, »
      Cette phrase là encore ne veut rien dire. cf les chiffres de la déscolarisation des jeunes de moins de 16 ans pour difficultés sociales. Parmi les plus touchés, beaucoup vivent dans les campagnes.

      « on ne peut pas exiger des certificats de virginité pour se marier; »
      Et demander un certificat de mst vierge, on peut ? Il n’est pas assez précis je trouve car beaucoup demandent ce genre de certificat avant de faire quoique ce soit avec leur partenaire. En plus, la viriginité concerne l’homme également.

      « on ne doit jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République, c’est aussi simple que ça”
      Euh, qu’il aille expliquer ça à Dieu. Personnellement, cette assertion ne me concerne pas. Pour moi l’islam est universel et la république est tout à fait compatible avec l’islam qui dit bien, Coran à l’appui : pas de clergé en islam, à chacun sa religion et nulle contrainte en religion. Tout y est : laïcité + liberté de conscience = islam. Après, chacun son avis et je suis libre de penser que Dieu n’en a rien à faire de se dire supérieure à la république. Pauvres créatures doit-Il se dire, d’en être arrivées à ce triste raisonnement abscons. Qu’il se rassure, l’islam non plus n’est ni supérieur ni inférieur, il est universel et spirituel.

      Bref, tout va bien en somme à ceci prêt qu’au lieu d’éduquer les débiles profonds, il les renforce dans leurs contradictions débilisantes.

  3. Ce qu’il faut empêcher, c’est le contrôle, par une minorité d’activistes islamistes, des musulmans intégrés et respectant les lois de leur pays.
    Or le but des islamistes est d’interdire l’intégration et de créer une communauté à part dans notre pays commun. Communauté musulmane réduite qu’il serait plus facile de dominer, pour la dresser contre le pays d’accueil. Il n’y a qu’à voir tous les articles victimaires parus régulièrement sur oumma.com, dont le but est d’effrayer les musulmans et de leur faire croire que tous les non-musulmans sont leurs ennemis. Puis de les rassembler sous l’aile des islamistes anti-français cherchant à acquérir un pouvoir. Car la religion est utilisée par ceux-ci pour le pouvoir.
    Là, nous serions face à un corps étranger, un état dans l’état, alors que nous cherchons depuis un siècle et demi à intégrer dans notre nation les nouveaux arrivants. Et qu’avec les vagues d’immigrations issues de l’Europe du Sud et de l’Est, nous y étions parvenus, même avec difficulté.

  4. Re-salam à tous, sur la question des financements et leur provenance, je préfère et de loin les lieux modestes à portée du financement local des Musulmans, et de loin je préfère les imans ouvriers, donc bénévoles, donc indépendants s’agissant du vivre et du couvert avec le souci qu’il faut qu’ils s’y mettent à 2 au moins voire à trois se relayant pour desservir correctement et tenir et animer une mosquée, souvent aidés de leurs femmes d’ailleurs qui travaillent aussi et ont d’autres occupations. C’est l’idéal, mais quand il arrive qu’un des imans comme j’en connais un déménage dans une ville voisine et va se mettre dans une autre association, raisons personelles, ce sont des choses qui arrivent, la charge qu’il laisse à ceux qui restent est lourde. De jeunes retraités y aideront mais il faut les trouver, il y a beaucoup d’enthousiasme, parfois trop, mais pas forcément d’endurance et de savoir-faire dans les différentes tâches.

    Les mosquées de grande taille sont peu contournables dans les grandes villes mais elles ne sont pas à portée de financements locaux, en général il y a un financement local préalable qui signe l’engagement et le besoin de nombreux fidèles. Ensuite les financements qui ne sont pas locaux ne sont pas des financements de gouvernements, ce sont des fondations, des associations. Ces financements sont des dons, sauf si la mosquée est en location effectivement et contrainte en conditions très serrées comme celle de Drancy, où officie mais rarement un célèbre salarier, un genre de fonctionnaire inculte qui nous couvre de honte chaque fois qu’il intervient sur les médias. La mosquée qu’il anime lui mais très peu en réalité est au contraire très très dépendante d’autrui, il y aurait beaucoup de choses à dire sur les ingérances et connivences avec le député maire que cet inculte défend à la radio, comme un valet défend son maître. Bon, s’il faut ici et là de grandes mosquées il faut rester inflexible sur leur indépendance financière. Ainsi, des financements de fondations y compris étrangères ne changent rien au contenu, à la tenue du culte qui est affaire des fidèles. Le financement par des gouvernements relève probablement du fantasme ou bien je voudrais une preuve si on allègue le contraire.

    Mais le financement n’est pas l’animation. Par exemple, il y a des gens en France qui participent au financement d’églises en Afrique, je connais une Franc-Maçonne, oui, une Franc-Maçonne qui participe au financement d’une église évangéliste à Bangui au Centre-Afrique. Exporte-t-elle ainsi du Christianisme Français? Elle n’est même pas croyante elle-même donc pas intéressée plus que ça à l’animation concrète de ce lieu, donc je ne dirais pas qu’on exporte ainsi du Christianisme Français ça n’a aucun sens. Aucune raison qu’il en aille autrement de l’Islam dont les différentes marques restent pour moi un grand mystère, j’ai posé la question à certains correspondants qui ont l’air de s’y connaître dans les variétés d’Islam avant d’en acheter, pas de réponses pour l’instant, serait-ce qu’on sèche?

    Croissant de lune.

  5. Personnellement je me fous complément des concepts que nous pondent régulièrement Macron et son gouvernement. On a déjà eu droit à la « société de vigilance », à « l’hydre islamiste », aux « signes de radicalisation » comme la barbe, aujourd’hui au « séparatisme islamique ». Macron se prend régulièrement pour un « bon » philosophe (« eh oui vous savez j’étais le porte serviette de Ricœur dans ma jeunesse ») ou un « bon » comédien (« eh oui vous savez Brigitte est tombée amoureuse de moi éblouie par mon talent sur les planches quand j’étais adolescent »). Tout ça n’est que du bla-bla-bla tant qu’il n’y a pas d’actes. Pas la peine de passer des heures carrées à parler de l’islam sur toutes les chaînes, à toute heure, on agit.

    Déjà et surtout indépendamment de toute considération religieuse, qu’il s’attaque donc à la délinquance qui pourrit la vie des quartiers (non ce n’est pas de l’islamophobie ni même du racisme d’arrêter un délinquant s’il est maghrébin), ensuite au clientélisme de certains élus à l’égard de la communauté musulmane, enfin à toutes les formes d’entorse éventuelles aux lois de la république au nom de la religion, notamment celles qui mettraient à mal l’égalité et la mixité hommes femmes, à la haine des égorgeurs et des violeurs virtuels sur internet qui nous font chier avec leur vision ô combien raffinée et moderne du délit de blasphème. Et surtout qu’il arrête les conneries que Sarkozy avait initiées en liant lutte contre la délinquance et réactivation de la religiosité dans les quartiers (les « grands frères » qui s’occupent de mettre de l’ordre dans les cités, c’était un peu son idée si je me souviens bien), en imaginant « réguler » l’islam avec la création du CFCM. Sauf à réformer cette instance pour faire jouer les mécanismes de la représentativité et éviter l’infiltration d’obédiences les moins modérées et sous influence étrangère si nécessaire et ce, uniquement pour qu’elle réponde à sa mission fondamentale qui n’est pas d’ordre théologique mais relève de l’organisation du culte.

    Ok donc pour contrôler le financement et l’organisation des cultes, lutter contre les dérives sectaires ou les influences étrangères. Et je n’attends pas pour autant d’un état laïque qu’il s’occupe de réformer l’islam (c’est l’affaire des musulmans si tant qu’il y ait un islam unique), pour finalement nous inventer un islam de France ou un islam des lumières. Il y a des mouvements différents comme chez les catholiques et plus encore les chrétiens, un noyau commun sans aucun doute et éventuellement un courant dominant propre à l’époque. Mais on s’en fout ! Un état laïque doit surtout faire respecter la loi et empêcher toute religion d’exercer une emprise sur la société en imposant la sienne, y compris au niveau local. Bref toute expression de la charia doit être sanctionnée. Tout délit doit être sanctionné d’où qu’il vienne. Si l’origine, la religion, … ne peuvent faire l’objet d’une discrimination arbitraire, ils ne constituent pas non plus une circonstance atténuante de principe en cas de délit. Il n’y a qu’une seule loi, celle de la république. C’est clair, simple, net et précis. Enfin, une religion n’a aucunement à remettre en question nos règles de civilité, nos codes sociaux. Là je suis d’accord avec Macron. A Rome fais comme les romains, basta ! Et pour couper court à toute discussion oiseuse, inutile de comparer le statut du christianisme qui a fondé la France, l’imprègne et celui de l’islam qui est une religion importée, tolérée et tolérable jusque récemment. On ne va donc pas déchristianiser la France pour mettre les religions à égalité. Elles ne sont pas à égalité. C’est une donnée d’entrée. J’en dirais tout autant du bouddhisme qui a mes faveurs, s’il cherchait à imposer ses codes.

  6. Salam, on dirait que les commentaires sont peu nombreux eu égard à la brûlure de l’actualité, je constates même mais est-ce une simple coïncidence l’absence de nouveaux articles aujourd’hui, qu’arrive-t-il oumma? La page consacrée à l’annonce de l’évènement de Francfort est fermée aux commentaires ou bien ils ont dû être suprimés, y en avait-il d’illégaux? Je considère moi d’abord que ce qui est arrivé à Francfort n’est pas l’évènement le plus grave en Allemagne, il a l’air d’un résidu d’une campagne d’attaques planifiés plus vaste sur laquelle ce site n’a soufflé mot, fort heureusement arrêtée à temps par les forces de l’ordre Allemandes les suspects étant pris vivants ce dont je me réjouis. Mais plus graves encore sont les faits Français, la faiblesse et la baisse de la gouvernance Française et le président qui délire à présent et nous invente un séparatisme faisant ainsi suggestion de violence. Est-ce que c’est i ci le regard Musulman sur l’actualité ou parfois le regard et les yeux qu’on ferme sur l’actualité? Oumma, il y a des moments dans la vie où chacun sait ce qu’il a à faire ou à ne pas faire. Oumma, si vous n’êtes pas militants, votre site est dépourvu de raison d’être, pourquoi existez-vous et pourquoi continuez-vous de publier? Oumma, nous avons une responsabilité eu égard aux Musulmans et envers la France, l’hyper-timidité des Musulmans après avoir reçu pareilles giffles déconcerte la France. La France qui s’aperçoit ébranlée du peu de vrais responsables et gouvernants s’il en existe encore et de la grande faiblesse de ceux qui sont aujourd’hui aux affaires et qui vont bientôt sombrer dans un Sedan électoral sans précédent! C’est à de semblables moments, des moments critiques que nous autres devons mesurer les « enjeux, parler mais vraiment et communiquer à l’ensemble des citoyens pour sauver et sauvegarder la France et en refaire une gouvernance capable d’agir. Mais si nous autres Musulmans sommes à-plaventristes nous empirons le sort de la France par notre lâcheté même. Oumma, redressez votre site et élevez-le en qualité, donner plus de cours à la parole libre et développée, il faut être grand Oumma pour refléter le regard Musulman sur l’actualité, Oumma, grandissez, élevez-vous.

    Croissant de lune.

  7. Il faut effectivement lutter contre les séparatistes pro-apartheid de tout bord. Ces séparatistes pullulent dans les médias et il est toujours facile de taper sur les plus faibles. C’est à cela qu’on reconnaît les lâches. Faire ce discours à Mulhouse où la charia christianiste est encore en vigueur est totalement abscons. Interdire la création d’une mosquée avec une école et des structures sportives et citoyennes là où l’Etat ne propose que du bitume et une fabrique à délinquants est pour le moins étonnant.

  8. Salam ‘alikoum, il faudra qu’un jour venu, Emmanuel Macron soit traduit en justice pour cet emprunt à la propagande violentiste d’Eric Zemmour et semblables, parce qu’inventer un séparatisme, désigner des gens comme séparatistes de la part du chef d’état, c’est les exposer en proie, les exposer au violentisme d’extrême-droite qui commence à peine à se matérialiser, qui a de puissantes ressources humaines, de probables complicités dans les corps constitués et jusqu’aux forces armées. Aucun parti n’employait cette expression pour l’instant, on se contentait du com-mu-nau-ta-ris-me dont pour l’instant j’ignore le sens s’il en eut jamais, mais ça n’est pas suffisant pour allumer de grandes braises, alors voilà que le séparatisme arrive dans la bouche de gens qu’on croyait centristes au minimum. Donc stop maintenant, bohicottons le parti des marcheurs sur place partout, ils auront peu d’élus si même ils en ont et leur défaite électorale sera probablement si affligeante que ce sera le début de la fin de leur formation. Bientôt Emmanuel Macron n’aura plus de majorité pour gouverner, il n’est pas certain qu’il aille au terme de son mandat, ce n’est pas sa propagande violentiste qui servira les militants de son mouvement qui seront bien en peine de s’en expliquer devant tous les publics.

    Aujourd’hui j’ai interrogé quelques personnes que je soignais à propos de ce séparatisme, ils voient dans cette nouveauté langagière un pas de plus en effet dans le sens de la séparation des gens entre eux qu’on dresse les uns contre les autres. Le séparatiste, celui qui agit pour la séparation, c’est lui, bien entendu il vocabularise un constat auquel lui-même ne croit pas, donc un faux constat de menteur. Dire que certains Musulmans supposés représentatifs arrivent en se tordant et tortillant pas mal à le comprendre, à l’excuser!

    Mais que faisons-nous d’autres sur oumma puisque nous laissons librement déverser des tombereaux de propagande anti-Musulmane haineuse, que faisons-nous d’autre en tolérant à ce point des développement Zemmouriens de Souaréba et de Zarrathoustra? Que le site oumma se réforme maintenant avant de main, ou bien nous dirons qu’à tous les honnêtes gens, il n’est si bonne compagnie qui ne se puisse quitter.

    Ce fait lamentable du chef d’état et certains évènements récents en aprennent beaucoup sur notre faiblesse mais encore sur la grande faiblesse et baisse de la crasse politique et des gouvernants Français, c’est ainsi, du fait de cette profonde faiblesse et incurie que de vrais communautarismes politiques remportent des succès, parce qu’il n’y a pas assez de braves et de bravoure pour y mettre un obstacle et un frein.

    Croissant de lune.

      • @ Zarathoustra, qui parle de calomnie qui invente de sa vie des récits mensongers, jusques et y compris un commandant de police retraité récent que je soignes convient de la connotation violentiste du vocable. Nécessairement, le séparatisme se combat, si on est convaincu d’un séparatisme, eh bien on le contrebat d’une manière ou d’une autre. Encore qu’au temps où les journalistes désignaient parfois dans leurs développements tel séparatisme Corse, ou Basque ou Breton, les gouvernants responsables s’en gardaient bien. Le séparatiste est forcément un rebel, il n’y a pas de place à la sédition factieuse dans un état de droit. Ici, Emmanuel Macron emprunte une thématique Zemmourienne à laquelle personne de sensé ne croit, un délire journalistique de Zemmour et semblables largement fgonflé par l’aisance des hyperboles sur le net qui grouille en fâchosphère jusqu’ici présente et tolérée sur les pages de ce malheureux forum, malgré mes demandes incessantes d’y mettre un frein. Désigner des gens comme séparatistes c’est les exposer à des reproches voire des violences, pas moyen de sortir de là, et les exposer par une accusation à laquelle on ne croit pas soi-même, c’est un fait de calcul peut-être mais de haine puisqu’on sacrifie la sérénité et sécurité d’autrui pour sa propre carrière, par esprit partisan. Mon commandant de police, oui je sais mais ça s’invente pas, mon commandant de police y trouve au moins de la légèreté dangereuse. Et je me fous de me justifier face à un menteur de renom, c’est à destination des autres correspondants que j’écris, n’espérez pas un échange suivi.

        Croissant de lune.

        • @C2L.

          Finalement j’ai pris le temps d’écouter le discours de Macron. Je l’ai trouvé bien mieux que je n’imaginais. Comme quoi, on peut avoir des préjugés. Bonne approche :

          – D’abord les actes : fermeture de débits de boisson, d’écoles coraniques, de mosquées hors la loi, renforcement de la présence policière dans les quartiers minés par la délinquance, contrôle des financements étrangers et des projets immobiliers associés, sélection, contrôle, voire arrête de l’accueil des étrangers qui viennent enseigner l’arabe, prêcher l’islam ou psalmodier pendant le ramadan en lien avec les pays concernés (l’Algérie et le Maroc ont visiblement parfaitement joué le jeu, pas la Turquie qu’elle surprise !), …

          – Après, le discours sur des résultats (en espérant qu’il ne pipeaute pas) plutôt que sur des promesses. On évite aussi, comme il le dit, les débats hystériques sur l’islam et ses dérives au gré de l’actualité.

          Les problèmes on en parle et donc on les connaît en effet depuis longtemps. Et on en a des illustrations régulièrement. Il est surtout temps de les résoudre. Je regrette qu’il en ait oublié néanmoins certains dans son discours, il me semble, car il y a aussi une volonté de certains musulmans de transformer la société pour la mettre à leur main, ce qu’il appelait l’islam politique qui n’a effectivement rien à voir avec du séparatisme. C’est surtout de l’entrisme. Vivement qu’il dissolve aussi les associations freristes et assimilés. J’aurais bien aimé aussi qu’il parle de la loi Avia pour vérifier qu’elle s’appliquera bien aux musulmans haineux et tarés qui appellent au meurtre et au viol sur internet, imaginant qu’ils puissent dicter ce qu’on peut dire ou pas de leur religion.

          Macron a surtout dit l’essentiel :
          « Dans la République, on ne peut pas accepter qu’on refuse de serrer la main à une femme parce qu’elle est femme; dans la République, on ne peut pas accepter que quelqu’un refuse d’être soigné ou éduqué par quelqu’un; dans la République, on ne peut pas accepter la déscolarisation; dans la République, on ne peut pas exiger des certificats de virginité pour se marier; dans la République, on ne doit jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République, c’est aussi simple que ça”.
          Nous avons donc nos lois mais aussi nos règles. Ce sont les seules qui comptent. Tout le monde est tenu de les respecter et personne ne peut s’y soustraire. Clair, net, précis. Parfait. Je ne vois donc pas où vous voyez de la haine. C’est la même chose dans tous les pays du monde.

          Je suis en revanche d’accord avec vous sur l’inadéquation du terme séparatisme qui rappelle l’ethno séparatisme basque, corse, … Ca n’a effectivement guère de sens car il n’y a aucun territoire musulman en France, même si certains imaginent peut être que des quartiers leur appartiendraient et qu’ils pourraient y appliquer la charia. Pas d’enclaves islamiques en France. Les seuls endroits qui sont confessionnalisés sont les mosquées et même là, la loi républicaine s’applique.

          Quant à moi menteur, ce que je dis est sourcé et donc vérifiable. Quant aux détails personnels me concernant, je n’ai rien à vous prouver.

  9. Séparatisme…il faut nuancer…

    1° il y a des musulmans français et ce n’est pas parce que ces citoyens ont des liens avec leur pays d’origine qu’ils sont séparatistes…Ou alors les Français d’origine portugaise, les Français d’origine espagnole, etc…sont séparatistes ? Et les juifs français, séparatistes ? Au fait, les catholiques seraient séparatistes parce que leur « capitale » religieuse est à Rome ? On voit que le mot est piégé…

    2°en revanche, il y a une volonté délibéré des pays d’origine de « garder la main » sur les communautés en provenant. Le Roi du Maroc ne se cachait pas de vouloir contrôler « ses » musulmans marocains de France … et même de garder un lien avec « ses » juifs d’origine marocaine…Et cela se traduit par une affiliation des mosquées à des allégeances ou financements étrangers, phénomène sur lequel les autorités françaises n’ont pas été assez vigilantes lorsqu’il s’est agi d’influences nettement plus préoccupantes (financement saoudien ou qatari ayant un effet sur la diffusion du salafisme et du wahhabisme). Mais les pays du Maghreb n’ont-ils pas été les premiers à subir ces influences déstabilisantes pour « leur » Islam venues notamment des Frères Musulmans égyptiens ?

    3° Voilà pour les problèmes politiques et sociologiques qui pourraient être mieux maîtrisés si l’on traitait plus sérieusement le problème du financement et du recrutement des imams.

    Mais il reste le problème religieux. S’il y a sans conteste des musulmans de France, il n’y a pas ou pas encore d’Islam de France car cette religion est encore largement perçue – et se perçoit – comme exogène à nos moeurs et à nos traditions. On peut même dire que cette perception, loin de régresser, a tendance à s’étendre notamment chez les jeunes qui mettent la sharia au-dessus de nos lois (cela dit, on peut comprendre quand il s’agit de la loi sur le mariage des homosexuels…).

    Et là, l’effort (ijtihad) ne peut venir que des musulmans : comment penser et vivre une religion durablement minoritaire dans une société qui ne reconnaît pas la Loi de Dieu comme loi fondamentale de la cité ? Macron sera parti depuis longtemps du pouvoir que la question restera en suspens…On ne peut exclure des progrès mais pour l’instant, on les voit surtout du fait d’une relative sécularisation des Français qui confessent être musulmans mais entretiennent un lien plus ou moins distendu avec la pratique religieuse et donc la mosquée…Ce n’est pas encore une mutation de la religion elle-même. Est-elle possible ici indépendamment de l’Islam « du sud » (arabe ou même extra-arabe) ? Là encore, bien malin qui peut le dire…

    Pour ma part, je pense qu’on aura fait un grand pas dans la bonne direction quand le débat sur l’Islam parviendra à se libérer de ces histoires de nourriture et de voile qui entretiennent la conviction chez les non-musulmans que l’Islam est une religion fossilisée et déraisonnable, incapable de s’adapter aux moeurs européennes, et empêtrée dans des rappels au règlement…

    • Bonjour Italico,

      Je suis effectivement d’accord avec le 1°. Macron l’a précisé à ce titre pour être juste envers sa politique.
      Le 2° n’est pas entier car il y a également une volonté de la France d’utiliser l’islam de France comme outil diplomatique voire plus. N’y voyez rien de forcément péjoratif (même si il y en a évidemment) car il existe des ministères de la culture etc etc. Sinon, je me permets de vous corriger : il n’y a aucune allégeance. Je rappelle que toute association est déclarée à la préfecture. Ce qui signifie que le préfet a autorité. Par ailleurs, le financement n’est pas le problème et ce qui en est fait est déjà ultra-surveillé.

      Il n’y a donc aucun problème politique ou sociologique sur les constats énoncés. Il y en a bien évidemment, comme partout, mais ailleurs.

      Il reste le problème religieux, c’est cela le non dit, car la république est en train de s’occuper d’affaires religieuses en totale contradiction avec la laïcité. Ce qui la dérange est la non structuration pyramidale de l’islam. La nature de la république est de nature autoritaire, personne ne se trompe là-dessus. Il ne faut pas la confondre avec la démocratie ni même la laïcité. Le rêve pour la république est une instance unique qui dirigerait l’islam de France.

      Pour terminer, l’effort doit bien évidemment venir des citoyens de confession musulmane MAIS également des autres. Les citoyens de confession musulmane n’ont pas à se plier à une propagande pour tisser des liens. L’éveil et la compréhension doivent également et surtout venir des citoyens de confession non musulmane qui constituent l’écrasante majorité. De nos jours, beaucoup n’acceptent pas l’intégration réussie des Français de confession musulmane ,d’où le constat de votre dernier paragraphe qui dénonce à juste titre la stigmatisation soigneusement entretenue.

      Cordialement

    • @ Italico, il faut nuancer, il faut nuancer, il faut nuancer, arrêtez avec vos nuances. Pour vous apprendre à parler pour ne rien dire de ce que vous ne connaissez pas, dites-nous c’est quoi les marques différentes d’Islam que vous énumérez, je serais peut-être acheteur mais détaillez-moi vos articles, étalez-les devant nous là, maintenant. L’Islam du Qatar, l’Islam d’Arabie Saoudite, l’Islam de je sais pas quoi, allez-y et prenez-vous les pieds dans votre tapis non de prière mais de raisonnements foireux, puisque vous êtes très intelligent, mes questions sont si simples que, Italico tout en nuance y répondra sans peine. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire vous viennent aisément.

      Croissant de lune.

      • Croissant de lune : Vous ralez, sur le fait que les musulmans ne sont pas unis, en France, et, vous fustigez les gens qui essayent d’ éclairer votre pauver lanterne, car, vos oeuilleres, vous empeche de voir, et donc d’analyser objectivement le probléme !
        Effectivement, que les musulmans en France, sont divisés, par déja, les nationalismes, les Turcs, les Algeriens, les Marocains, se batte’nt, pour avoir le pouvoir sur le futur islam de France, et, c’est sans compter sur l’ Arabie Saoudite, d’ une part, et le Qatar, d’une autre part, qui arrosent, associations, avec les petrodollards, pour assoir leurs doctrines islamique !
        Et si certains, parlent de Libanisation, c’est parce que tot ou tard, les musulmans , en France en arriveront, a se faire la guerre, par factions opposées, et tout ça, pour un pouvoir, venu de l’ exterieur. Le probléme, c’est que c’est que vous etes tellement enfermés dans une victimisation, entrenue par des pays étrangers, que vous ne voyez meme pas l’ opportunité, que vous avez, de construire une audience musulmane, differente de ce que beaucoup d’ entre vous ont fuient, sans pour autant etre moins croyante, nous Francais, ont a l’ impression, que la liberté vous fait peur !
        Et si vous ne voyez pas ça, c’est que soit vous etes idiot, ou aveuglé !

        • @ Cheyenne12 ta sottise fatigue tout le monde, tu comprends même pas ce que tu écris, où prends-tu tes sources? Change de fournisseur parce que là, c’est dérisoire. Rien compris à ton charabia, toi non plus je pense. C’est pas parce que les radios disent une chose, parce que de grands journaux l’écrivent que c’est vrai ou que ce soit seulement sensé. Occupes mieux ton temps, vas te chercher un travail, tiens mais tu fais quoi dans la vie?

          Croissant de lune.

          • Croissant de lune Tu as raison, j’ aurais du savoir, que tu ne comprendrais pas, le contraire aurait été un miracle, lol
            Avec tes histoires accadabrantesques, sur le financement des mosquées, tu es sur d’ etre élu au CCF, lol
            Je te savais fermé, mais, au point là, c’sest triste pour toi !

  10. La formation des imams en France est un projet relativement bien ficelé depuis assez longtemps. Il fallait simplement attendre l’opportunité politique et médiatique. Faites vous même une recherche (facile) des déclarations dans ce sens (Attali et compagnie). Si la Licra s’est chargé depuis belle lurette de la morale (Education civique!,?!) dans les écoles, le Crif va se charger de l’organisation et de la formation des Imams en France. Les musulmans deviennent ainsi les nouveaux larbins de cette communauté organisé. A titre d’exemple, (je vous invite à contrôler par vous même) les musulmans et imams aumôniers nationaux (tant pour les prisons que pour l’armée) ont d’abord fait allégeance au Crif pour accéder à ces statuts, en participant à ce fameux dîner. Mais y’ t il réellement des journalistes même à Oumma, pour nous éclairer objectivement sur ce qui se trame dans les coulisses de la République et des mosquées? A moins que là aussi…..

  11. Encore une forme d’islamophobie et d’accusation gratuite dans un pays de Liberté de conscience , de démocratie et des droits de l’homme! Au lieu de lutter contre toutes formes de marginalisation, de discrimination et d’urbanisation séparée… d’humanisme, de l’emploi et de développement harmonieux durable et égalitaire …Pourtant les citoyens français de confession musulmane sont toujours les premiers à répondre à l’appel de la Nation et de la République. Ils ne souhaitent que Paix, liberté et égalité. Cdlt

    • Bonjour Karim,
      J’avoue que c’est agaçant de répéter à chaque phrase Dieu merci!!
      Je préfère que Dieu soit profondément dans nos cœurs que sur nos lèvres.
      La foi est ce qui est dans le cœur et validée par les gestes( hadith).
      Très cordialement.

    • « Pourtant les citoyens français de confession musulmane sont toujours les premiers à répondre à l’appel de la Nation et de la République. Ils ne souhaitent que Paix, liberté et égalité »

      Ah Karim, si seulement certains de nos concitoyens de culture musulmane se comportaient dans les « quartiers » de façon normale, sans violence, sans brûler et sans trafiquer. Et s’ils travaillaient à l’école, s’ils n’insultaient pas, s’ils n’agressaient pas, s’ils se calmaient enfin !

      Karim, peut-être qu’ils pourraient s’en sortir ?

  12. séparatisme islamiste,

    c’est quoi encore cette invention du président Français, et que le directeur du culte musulman Français dit l’avoir compris.
    Il n y a pas plus islamophobe que les musulmans sionistes.

    Ce directeur CMF était, dit_on, moi je ne sais pas, membre du FIS au début des années 90.

    Il y a de tous dans le FIS, bien, mauvais, sécurité militaire, sioniste, croyant, disjoncté, opportuniste. Un peuple en effervescence.

    Ils ont même soutenu le pouvoir actuel en Algérie, c’est le syndrome, je ne sais pas trop quoi, j’ai oublié son nom. Une victime qui construit une relation avec son bourreau,

    Il y a ceux qui veulent être libres.
    Il y a d’autres qui veulent, seulement améliorer les conditions de l’esclavage.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Présidentielle US : le très respecté imam Suleiman invité à prendre la parole lors d’un meeting de Bernie Sanders

La plaisanterie d’Emmanuel Macron face à un jeune homme qui l’a interpellé pour demander sa naturalisation