in ,

Les « mirages scientifiques » du Coran

Regard musulman sur le concordisme islamique

Les « mirages scientifiques » du Coran [1]

Tenue en 1977 sous l’égide de Syed Ali Ashraff[2] en présence d’un collège de trois cent cinquante notabilités de intelligentsia musulmane[3], la première Conférence Internationale sur l’Education Musulmane marqua les débuts d’un projet consistant à intégrer puis reformuler toutes les « connaissances occidentales » dans une grille de lecture définie comme islamique[4] : « l’islamisation des savoirs ». L’importance de l’islam dans l’éducation y fut alors fortement démontrée en tant que priorité dans toute action éducative et prédicative[5].

Un Cheikh saoudien explique que la Terre ne tourne pas autour du soleil

Compris comme « l’exclusion des connaissances scientifiques de la sphère de référence de l’islam »[6] et l’opposition à une « sécularisation de la vision scientifique du monde moderne », ce discours est très présent sur internet. Ces deux rejets que manifestent les acteurs de cette islamisation conduisent ces derniers à ne pas reconnaître la légitimité des sciences occidentales et à proposer une grille de lecture exclusivement islamique sur la science et l’histoire.

Aujourd’hui, et malgré les critiques sans cesse croissantes émanant d’intellectuels musulmans (au premier desquels figure l’astrophysicien Nidhal Guessoum)[7], ce phénomène est encore lourdement présent dans les sphères éditoriales islamiques et n’est pas sans rappeler deux tendances majeures espacées dans le temps mais reliées par leurs méthodes et leurs objectifs, la première ayant certainement nourri la deuxième : d’une part le projet d’islamisation des connaissances né dans le tournant des années 1950-1970 ; d’autre part la tendance montante dans les années 1990-2000 du phénomène anti-évolutionniste initié par Zaghlool Najjar aux Etats-Unis et développé en Europe par Harun Yahya et de nombreux clercs salafis.

Un premier cas d’espèce : Harun Yahya

Un prédicateur de renom, en vogue dans les milieux francophones, est le Turc Harun Yahya, de son vrai nom Adnan Oktar. Il est indéniablement l’une des figures les plus emblématiques de ce mouvement, ce à quoi sa puissance financière n’est sans doute pas étrangère. En 2007, il lança une nouvelle offensive promotionnelle visant à la diffusion massive de son ouvrage L’Atlas de la Création, dont l’apparition fut dès le départ multilingue anglais, arabe, turc, allemand, etc.

En réaction, du côté des autorités républicaines françaises, le rapport conduit par le socialiste Guy Lengagne[8] au sein de la Commission de la Culture, de la Science et de l’Education intitulé « Les dangers du créationnisme dans l’éducation » et publié en 2007 tenta de sonner clairement une alarme à l’infiltration doctrinale notamment pour protéger les bibliothèques scolaires du pays.

Le ministre français de l’éducation Gilles de Robien retira aussitôt le livre des écoles et chargea le biologiste Hervé le Guyader, professeur à l’Université de Paris VI, de procéder à une analyse de son contenu. Peu de temps après, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe apporta un soutien au mémorandum soulevant des inquiétudes sur le retour radical au passé que pourrait par nostalgie malsaine la circulation de tels ouvrages, ceci dans un contexte international d’offensive créationniste venue d’Outre-Atlantique, que nous n’avons pas à traité plus avant ici. Nous avons peu d’informations sur l’homme, mais nous savons que la Fondation Pour la Recherche Scientifique chargée de distribuer son Atlas de la Création, dispose de moyens du financement important.

Plusieurs photos mises en ligne sur son site le mettent en scène dans un costume blanc à l’effigie de sa Fondation. La biographie disponible sur le site rapporte qu’Adnan Oktar est né à Ankara en 1956, a étudié les Beaux-Arts à l’Université Mimar Sinan d’Istanbul en 1979. C’est durant ses études dans cette université qu’il fit face à des postures matérialistes lesquelles le poussèrent à s’engager dans la défense de sa religion. Il aurait ensuite été interné dans un hôpital psychiatrique, suite à un « complot » fomenté contre sa personne suite à la publication de son livre sur le judaïsme et la franc-maçonnerie. Le site fourmille d’articles, livres et vidéo téléchargeables gratuitement sur l’imposture supposée de la théorie de l’évolution (notamment le darwinisme sur lequel il concentre plus d’une quinzaine d’écrits), le péril de l’athéisme, l’apologie scientifique du Coran, l’histoire et la politique.

Zaghlool Najjar : « l’imam concordiste »

L’une des tribunes les plus courues dans ce genre de discours prédicatif « scientificisant » sur la blogosphère est sans doute celle du prédicateur égyptien Zaghlool Najjar, professeur de géologie à l’université du roi Abd al-Aziz de Djeddah en Arabie Saoudite et Président de la Commission des faits scientifiques dans le Saint Coran au sein du Conseil suprême des affaires islamiques basé en Egypte.

Né en Egypte, al-Naggar fit ses études à l’Université du Caire où il obtint son doctorat en géologie à l’Université du Pays de Galles. En plus de son travail scientifique, il écrivit sur la concordance entre les découvertes scientifiques et le Coran, la crise de l’éducation dans les pays musulmans et les méthodes d’éducation islamique.  

Célèbre pour être un des représentants principaux du courant appelé sous le nom générique de « concordisme » qui désigne une manière d’interpréter le Coran et la Sunna, Al-Naggar est en outre un « ouléma », c’est-à-dire un religieux ayant acquis une compétence dans la connaissance des textes de l’Islam. Il anime régulièrement une émission populaire à la télévision égyptienne où il aborde des thèmes « théologiques », notamment l’exégèse du Coran et des Hadiths du point de vue de la « miraculosité scientifique du Coran ».

Omar Laazouzi : le vecteur francophone

Si Al-Najjar s’inscrit dans ce phénomène d’islamisation des connaissances, un éditeur de renom, Omar Laazouzi fut lui aussi à la manœuvre dans l’importation d’un autre manuel qui épousa la même lignée idéologique.

Né en 1964, il est à l’origine d’une multitude de sociétés d’édition et de librairies que la chercheuse Soraya el-Alaoui avait déjà relevée dans sa thèse « Le marché du livre islamique »[9]. Le dynamisme économique d’Omar Laazouzi est décidément trop vif-argent pour être expliqué en prose. Outre deux manuels d’enseignement d’arabe qu’Omar Laazouzi fit paraître dans ses éditions de La Ruche – « Iqra » et « Lire et écrire » – il s’est aussi essayé un certain temps dans le domaine de la traduction d’écriture classique à des fins édifiantes. Des épîtres (rasa’il) ou simplement des chapitres (fusul) entiers d’ouvrages de Ghazali et de Nabhani ont été rendus accessibles au lectorat francophone à son initiative. Remarquons cependant que l’originalité n’en était pas toujours réelle : ainsi, par exemple, ses traductions de « La Lettre au disciple » et « La Délivrance de l’Erreur » étaient déjà disponibles en français depuis 1951[10] et 1959 respectivement[11].

Au chapitre de la spiritualité de la coloration soufie, il semble avoir été parfois tenu pour une ressource recommandable dans ce domaine. En 2009, l’éditeur Jean Annestay publiait une monographie – certes pas la première – sur la sainte musulmane archétypale du genre de l’illuminisme médiéval Rab‘ia al-‘Adawiyya dans laquelle il adresse sa gratitude expresse et appuyée à Omar Laazouzi[12]. Leurs noms furent d’ailleurs associés dès 2004 lors de la conception d’un ouvrage confessionnel destiné à la jeunesse musulmane et intitulé « L’islam raconté aux petits et aux grands ».

Un autre ouvrage intéressant dans notre propos se dégage de manière nette de ces traductions : il s’agit du script et de la vidéo portant sur les aspects supposés scientifiques du Coran, dont Omar Laazouzi établit la version française.  Le produit final (vidéo et fascicule), publié en 2002 et intitulé « Ceci est la Vérité » (This is the Truth) met longuement en scène de prétendus débats entre le vulgarisateur yéménite Zindani et des sommités scientifiques non-musulmanes.

Cependant, il semble que fort du témoignage de certaines d’entre elles, les professeurs géologues Alfred Kröner, William Hay et Allison Pete Palmer en particulier, la destination ultimement prédicative de cette entreprise leur ait été sciemment cachée[13] mettant définitivement en péril sa caution scientifique.

En conclusion 

Ces discours rappellent une tendance montante de la prédication islamique actuelle : l’offensive antiévolutionniste et que l’on peut supposer liée au succès de la jeune discipline du « tafsîr mawḍû‘î », à savoir l’ensemble des tentatives d’exégèse coranique qui entreprennent de confronter les contenus du Coran à l’état actuel des sciences (notamment géologie, médecine, océanographie et astrophysique).

Faute de meilleure taxinomie, les sciences sont ici classées en « thèmes » ou « sujets » (mawdu’at) auxquels sont censés répondre de façon antéchronologique (i.e. depuis le VIIe siècle) certains versets du Coran. Un exemple ayant connu une certaine longévité dans cette veine d’écriture est celui des « trois obscurités enveloppant le fœtus »[14].

C’est ainsi que, dans le projet de ces prédicateurs, il est clairement question de défendre une conception islamisée des sciences humaines et sociales en partant du principe premier que le texte coranique évoque des faits avérés par la science moderne. Ce discours est aussi diffus que l’éther à travers les réseaux de la blogosphère, ce qui dès l’abord doit nous conduire à en approcher le phénomène comme une arme de dialectique doctrinale.

Ce discours n’est pas sans rappeler la critique formulée en 1993 par Nasr Abu Zayd dans sa Critique du discours religieux qui, outre d’avoir suscité de violentes condamnations de clercs d’Al-Azhar, développa une vision renouvelée du Coran, se fondant sur une interprétation du texte, placé dans son contexte historique. Des décennies plus tard, force est de constater, sans doute sous l’influence de cette « islamisation des savoirs » encore en vogue, que cette grille d’analyse semble avoir été délibérément niée par ces prédicateurs.

Notes:

[1] Cf. A. Moatti, Islam et science. Antagonismes contemporains, Paris, 2017 et http://www.rfi.fr/emission/20170204-islam-science-moderne-moatti-internet-reseaux-sociaux

[2] Né Dhaka, en Inde en 1925, ce professeur d’anglais de formation devint un homme de religion très impliqué dans les problématiques éducatives du monde musulman. Tour à tour Directeur général du Centre mondial pour l’éducation islamique de 1980 à 1998; Directeur général de l’Académie islamique, Cambridge de 1983 à 1998; Vice-Président de Université de Dhaka. Il meurt en 1998.

[3] Islamic Studies in Contemporary Nigeria, Problems & Prospects; Edited by L.M. Adetona, 2007. P.2

[4] ALI HASSAN ZAIDI, Muslim reconstructions of knowledge and the re-enchantment of modernity, In Theory, culture & society 2006, Vol. 23 p. 71.

[5] Ghulam Nabi Saqeb. Some Reflections on Islamization of Education Since 1977 Makkah Conference: Accomplishments, Failures and Tasks Ahead. IntellectualDiscourse,2000 Vol8,No 1, p.49.

[6] http://hemed.univ-lemans.fr/cours2013/fr/co/grain_03_4.html

[7] A. Moatti, Islam et science. Antagonismes contemporains, Paris, 2017, Chapitre 1.

[8] http://assembly.coe.int/Main.asp?link=/Documents/WorkingDocs/Doc07/fDOC11297.htm.  On peut lire aussi « Un ouvrage turc antidarwinien diffusé en masse auprès de l’éducation nationale » (Le Monde, 4 février 2007) in http://www.islamlaicite.org/article406.html

[9] Ibid. p.157

[10] Scherer, G. Ghazzālī O disciple. Catholic Press, Beirut, 1951.

[11] Erreur et délivrance (Al-Munqid min adalâl), trad. F. Jabre, Beyrouth, 1959.

[12] Jean Annestay, Une femme soufie en islam, 2009, Entrelacs, p. 13.

[13] Témoignages d’Alfred Kroner (2014) https://www.youtube.com/watch?v=dB_EryktDP4; de William Hay (2014) https://www.youtube.com/watch?v=QB7rG-SClTA et Allison Pete Palmer (2014) https://www.youtube.com/watch?v=keVq3b0WVjE.

[14] Coran XXXIX-6 (al-Zumar/ les Groupes).

60 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Coran sourate 15 verset 19 :
    Et quant à la terre, Nous l’avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.

    Et nombre d’autres versets !
    Il n’est pas dit gonflée…
    C’est fou les miracles du coran !

  2. @Mak

    Le 27, on a assisté à une éclipse de Terre obscurcissant la Lune. (et lui conférant une couleur rougeâtre). Un phénomène facile à comprendre dans un système copernicien. Mais qu’en est-il dans votre univers rigolo? Comment la Terre plate peut-elle cacher le soleil, qui est au dessus?
    Au fait, la couleur rouge est générée par l’atmosphère terrestre, traversée par les rayons solaires. (il s’agit du même phénomène que ce que l’on observe lors d’un coucher de soleil, quand les rayons traversent une épaisse couche atmosphérique.
    Ceci dit, il y a une autre explication possible: Ce type d’éclipse n’existe pas. C’est une invention des juifs francs maçons vendus à la CIA et au groupe Bilderberg, avec la complicité du Mossad. Beaucoup plus vraisemblable…. A moins que la terre ne soit ronde, mais ça serait tellement surprenant.

    • Allah a créé toute choses par couple.

      Le soleil a son jumeau noir qui reste invisible tant qu’ils ne se croisent pas. La lune, qui est translucide a également son équivalent, donc au passage de son jumeau, elle change de couleur mais n’est pas éclipsée.

      Voila.

      • @Mak.

        Etrange, que le “jumeau noir” du soleil suive exactement la trajectoire de la Lune. Quant au jumeau (translucide?) de la Lune, comment se fait il qu’il n’assombrisse pas une portion du ciel étoilé? (Etant bien entendu que la voûte étoilée est au dessus de la voûte qui supporte la Lune, laquelle serait, selon votre théorie, à l’extérieur de celle du jumeau.
        A moins que ça ne soit la Lune elle même qui soit translucide? On verrait donc les étoiles à travers?
        Voila!

  3. Je ne vois pas où est le problème avec l’évolutionnisme? Dans 10 millions d’années l’homme ne ressemblera plus à celui d’aujourd’hui. Si l’on écoute certains, un médecin, un écologiste ou un chercheur lorsqu’il fait de la recherche, devrait prendre le Coran?! Il y a à mes yeux une déviance concernant le saint Coran. Soit on l’utilise comme une arme, soit on l’utilise comme encyclopédie médicale ou culturelle. On oublie trop souvent qu’on peut y lire qu’il faille faire preuve d’intelligence ! Le Saint Coran est la référence du musulman pour l’esprit, le coeur et l”âme, Il est la parole divine. Pourquoi toujours vouloir trouver des réponses que nous n’avons pas au risque d’en inventer. Comme le dit un proverbe arabe: “Si derrière chaque barbu se trouvait un sage, tous les boucs seraient prophètes!” A méditer.

  4. Ma contribution, ma pierre… Retenez bien ce détail : En 1976, en France trois données, d’abord Saint John Perse et son texte “Etranger, dont la voile”, ( Voir recueil “Amers”), puis le livre du Français Dr Maurice Bucaille, “La Bible, le Coran et La Science”, enfin une encyclopédie sur la parapsychologie… Les Occidentaux ont souffert à cause de “L’église”, de ses textes inventés, et ont fait des efforts admirables, voire pitoyables, ils ont été trompés ! Le Dr Bucaille constatait que SEUL LE CORAN était en harmonie avec “Les connaissances modernes”. C’est LE SEUL Livre réellement de Dieu, Le Créateur, pour mettre l’humain dans la voie qui assure son salut, pourquoi ce qui s’est passé avant Le Coran ? Dieu fait ce qu’Il Veut, Le Film de l’épopée relève de Lui !

  5. La science c’est l’islam, et l’islam c’est la science, au sens propre de ces deux mots, et indépendamment du fait que le scientifique se déclare ou ne se déclare pas formellement musulman quand il fait sa recherche et qu’il prouve rationnellement sa découverte. Einstein par exemple est dans une démarche “muslim” quand il démontre la théorie de la relativité alors que le gourou pseudo-islamique est islamophobe quand il décrète que la théorie de l’évolution ne peut a priori pas être vraie sans avoir d’argument rationnel, car il ne sait pas lire lui-même le Coran mais lui fait dire ce que son cerveau réducteur veut qu’il lui dise pour le rassurer sur les limites d’un monde …illimité. L’islam est bien plus vaste que les musulmans et que le …musulmanisme. L’islam contient toute la réalité, sécularisée, spirituelle, immanente et transcendante. Les musulmans réducteurs qui veulent “islamiser la science” ou les musulmans dissolvant qui veulent à l’opposé “séculariser l’islam” sont deux faces de la même médaille complexée, réactive ou colonisable. Le Coran est un guide, un résumé, qui ouvre l’esprit au savoir illimité et éternel voulu par le Créateur. Il n’est pas tout mais il ouvre sur une perspective illimitée, encore faut il essayer de savoir le lire, avec humilité et ouverture d’esprit. Sans désir d’égarer dans de faux problèmes.

  6. Aleykoum salam,

    Tu ne cesses de parler du Coran mais pourtant on dirait que tu ne sais pas ce qu’il contient, au vu de ce que tu racontes.

    Voici le témoignage d’un repenti du satanisme qui explique comment est considérée la théorie de l’évolution dans les mileu satanistes :

    https://www.youtube.com/watch?v=wU3MC1ab0J4&index=31&list=PL9C720448AA3D29B9

    Elle crée une cécité spirituelle. Il a fallu que je lise les mensonges de l’évolution d’Harun Yahya pour que je commence à me libérer de cette cécité.

    Renseigne toi et on verra si tu trouves encore des similitudes entre le Coran et Darwin.

    • Adam a été fait à partir de caca c’est attesté à partir d’analyse ADN qu’on a fait sur son squelette. Renseigne toi car tu es gravement égaré.

    • S’agissant des “repentis du satanisme”, le terme “témoignage” me semble un peu étrange. “Délire” conviendrait sans doute mieux.
      Yahya, c’est autre chose. Une sorte de Raël islamique, qui est d’ailleurs en prison pour escroquerie, et, pour une fois en Turquie, à juste titre. Juste pour mémoire, il suffit de lire l’Atlas de la Création attentivement pour comprendre que ce faussaire a parfaitement bien compris, et admis, les théories du néo-darwiniste Jay Gould, que je vous conseillerai de lire, en lieu et place de vos délires conspirationnistes. Jay Gould est l’auteur de la théorie des Équilibres Ponctués, et le découvreur des gènes architectes. Mais on a continué de progresser après ses publications de 1970, puis 1980, qui ont révolutionné le darwinisme.
      En fait, il existe deux catégories de créationnistes: Les incultes, nettement majoritaires, et les menteurs. Yahya fait partie de la deuxième catégorie. C’est tout sauf une critique. Je trouve même ça extrêmement drôle, tout comme votre propos, car je suppose que vous plaisantez?

      • Toujours à côté de la plaque mon pauvre Patrice. En quoi le témoignange d’un ex sataniste serait un délire ?

        Allez développe que je comprenne pourquoi une information capitale fournie de l’intérieur de notre système judéo-maçonnique devient un délire dès lors qu’elle contredit ta foi absurde.

        J’ai juste dit que quand j’étais jeune j’ai lu le mensonge de l’évolution et que ça a fait un déclic chez moi.

        J’ai pas dit que j’ai Harun Yahya, ni que j’avais lu tous ses ouvrages, ni que je connaissais sa vie. Je m’en fous. Ce qui compte c’est qu’à l’époque où je croyais à l’homme préhistorique vouté comme un singe, ce livre m’est tombé dans les mains et a détruit cette idée.

        Rien que pour ça cet homme, quoi qu’il ait fait avant et après, a fait une bonne action.

        Il existe 2 catégories de gens cultivés, les gens intelligents et ouverts d’esprits, et les vieux cons qui font du name dropping et qui restent enfermés dans leur matrice.

        J’imagine que vous savez vous situer sur cette échelle à 2 barreaux, Patrice.

        • Certaines de vos remarques en disent long sur votre déficit culturel. Sapiens n’a jamais “marché voûté”, pas plus que notre cousin Neandertal. L’un et l’autre n’étaient pas non plus poilus comme des singes. Le Sapiens d’il y a 200 000 ans avait exactement le même aspect que nous. Mais il était noir de peau et vivait en Afrique.
          Adhérer aux fadaises néo scientifiques des sites conspirationnistes ne constitue pas un signe d’ouverture d’esprit. En matière scientifique, on peut désormais accéder à une somme presque infinie de connaissances solides, si bien que je ne vais pas perdre trop de temps à étudier des hypothèses non publiées dans des revues à comité de lecture.
          S’agissant de Yahya, il se trouve que je suis tombé un jour sur son Atlas, et que ça m’a amusé de décrypter l’enfumage. Plus concrètement, cet escroc (selon les turcs) reprend les objections de Jay Gould à certains paragraphes de “L’origine des Espèces”, sans citer ses sources, et sans mentionner les explications de Jay Gould. Tout est rédigé selon le mode conspi habituel, à savoir “Trouvez-vous normal que….? “, ou encore: “De grands savants affirment que….”. Exact. Jay Gould réinsère les saurs évolutifs dans le darwinisme, alors que Darwin les niait, mais il explique pourquoi ces sauts sont possibles, et globalement compatibles avec les principes de base de la théorie.
          Bref, Yahya prend ce qui l’arrange, et benne le reste. Et il feint de poser des questions vicieuses dont il connait la réponse. C’est pour cette raison que j’affirme que c’est un faussaire. C’est aussi l’opinion du monde scientifique, fanatiques religieux exceptés.
          Internet permet la diffusion de la connaissance, mais sert aussi de support aux fake news.
          Il serait peut être temps pour vous de vous renseigner au sujet de la théorie que vous critiquez sans la connaitre. Si vous êtes pressé, je renouvelle ma suggestion: Allez voir sur Wikipédia. Cette Encyclopédie est très pointue en matière scientifique. Ensuite, si vous avez des questions, ou des objections, je me ferai un plaisir de vous éclairer.
          Mais vous pouvez aussi ruminer votre Coran en traitant d’imbéciles ceux qui sont assez niais pour douter de la platitude de la Terre. (Ce que vous appelez: “être ouvert”).

          • Moi je reste sur le Coran et je continue de réfléchir par moi même, toi tu restes sur wikipedia pour avoir l’illusion d’être informé et intelligent.

            Chacun sa voie.

            Tu verras au jour de la résurrection qui était sur la mauvaise ;D

          • @Mak
            Si vous avez besoin du Coran c’est que vous ne pouvez pas réfléchir par vous même.

  7. Les arabes n’ont pas tout inventé, mais leur science est à la base de la vôtre et au moins ils ne s’inventent pas une matrice de mensonges dans laquelle ils vivent, comme vous le faites.

    Les musulmans (la plupart) vivent dans la vérité pure et dans l’adoration de notre Créateur.

    Tandis que vous êtes la entrain de vous auto-congratuler, de vous idôlatrer, tout en marchant gaiement et en sifflant avec une certaine auto-satisfaction tout droit vers le précipice de l’enfer.

    Et puis c’est facile de se moquer de l’avancée technologique d’un ensemble de nations que vous agressez depuis les croisades, en passant par la colonisation abrutissante, pour finir par des guerres de destruction gratuites que vous, les occidentaux, répandez au moyen orient et en Afrique du nord.

    Allez y tant qu’à faire, riez parce qu’à Gaza ils n’ont pas d’électricité quant ils veulent.. Ils doivent être arriérés eux aussi…

    Rira bien qui rira le dernier (pendant l’éternité)

    • C’est bien ce que tu dis qui est votre problème, depuis des siècles.
      Vous êtes en retard, sinon on émigrerait chez vous, pas l’inverse..!

      • …..Et la science arabe à la base de La Renaissance. Notez aussi le niveau scientifique extraordinaire de l’Egypte antique. Chaque civilisation a puisé des connaissances chez ses voisines. De nombreuses données nous viennent d’Inde, également. (entre autres, les chiffres “arabes”). On oublie également trop souvent Carthage.
        Et ça n’est même pas l’Islam qui a fait régresser la science de ces pays jadis en avance sur leur époque. L’Islam du XIIIème et l’Empire Ottoman sont sont là pour en attester.
        Force nous est de reconnaître le fait que la colonisation a fait des ravages. C’est aussi une fable que l’apport de l’instruction aux pays colonisés. (Cf le niveau d’alphabétisation en Algérie coloniale au début des années 60).
        Il ne faut pas réécrire l’histoire.

        • Le livre “Aristote au Mont Saint Michel” semble indiquer qu’au moyen âge l’apport des sciences arabes a été négligeable.
          Ceci dit il me semble bien que c’est dans un pays musulman qu’une thèse est préparation pour démonter que la terre est plate. Question science de nos jours ils sont plutôt à la traîne.

          • Je n’ai jamais dit que les sciences arabes avaient inspiré les moines du Moyen Age. Je parle des moines, au motif que c’étaient eux qui préservaient la culture, en recopiant les livres, entre autres.
            J’ai juste dit que la redécouverte des scientifiques et des philosophes de l’Antiquité à la Renaissance s’appuyait sur des écrits grecs, traduits en arabe, puis retraduits en latin par les arabes. Vu que nous, les chrétiens, on n’avait pas conservé grand chose. …. A l’exception notable de ce que les moines avaient recopié. (Comme quoi on leur fait aussi un mauvais procès).
            Sauf que le concept de Renaissance a été inventé au XIXème, en pleine période coloniale. Il n’était pas question de reconnaître la supériorité intellectuelle arabe au XVIIème, juste au moment où on saccageait une culture multi-millénaire.
            Pour ce qui est du Créationnisme, et du platisme, il faut rechercher l’origine chez les Évangéliques. Je parle du come back de ces inepties. Les salafistes n’ont fait que reprendre des théories qui ont séduit cent millions d’américains, avec un temps de retard.
            Il faut dire que les sectes ont le vent en poupe. Je me tâte pour en monter une. Ayant noté le fait que les fidèles n’aimaient pas les évidences, j’ai pensé à: “La Belgique n’existe pas”. Ca devrait pouvoir se démontrer. A ce propos, vous ne trouvez pas bizarre qu’on ne crois jamais de belges en Chine Populaire (Mais sans plus).
            Bref

  8. aleykoum salam,

    Tu dis donc que Adam n’a pas été formé d’argile avant qu’Allah lui insuffle la vie mais qu’il était “presque un rat”…

    Qu’Allah te pardonne.

    Tu l’as lu quand le Quran ? Quand t’étais au CP et t’as rien compris ?

    Et la terre est ce que t’as une preuve qu’elle était la il y a 40 millions d’années ? Et si c’est le cas comment est ce que tu saurais ce qui a pu s’y passer ? On n’arrive même pas à savoir comment ont été bâties les pyramides alors il y a 40 millions d’années laisse moi rire.

    Arrête de prétendre être un érudit et un amoureux de la science quand tu es juste entrain d’essayer de passer pour un éclairé auprès des mécréants et ce, en modifiant ta religion pour qu’elle colle avec leurs mensonges.

    Ressaisis toi A Saada

    • “Presque un rat”?
      Je dirais: Presque un singe. Un singe debout, avec un gros cerveau. Mais les premiers Sapiens d’il y a 200 000 ans étaient semblables à nous.
      Ceci dit, les primates descendent pourtant bien du rat, ou, plus exactement d’un rongeur ressemblant à un rat, qui a survécu à la chute de l’astéroïde il y a 65 millions d’années. C’est l’ancêtre probable de tous les mammifères modernes.
      Libre à vous de penser que c’est Dieu en personne qui a détruit les dinosaures pour nous faire de la place. Je ne suis pas de cet avis, mais le Pape Jean Paul II croyait à ce genre de fadaise. Formellement, difficile de démontrer que c’est faux. En tout cas, l’hypothèse n’est pas ridicule.
      Par contre, la Terre crée en 6 jours il y a 6000 ans, no comment.
      Enfin, je me souviens que, dans les années 60, on enseignait la Bible au catéchisme, et les sciences à l’école, sans que cela ne pose problème à qui que ce soit. Pourtant, l’école enseignait Darwin. Comprenez que, chez les cathos, même chez les intégristes de l’époque, on ne mélangeait pas tout.
      René Girard, un philosophe chrétien, nous rappelle récuremment que “les mythes en savent plus que nous”, une manière de rappeler le fait que les religions contiennent une sagesse qui nous échappe. Mais le langage religieux est fondamentalement symbolique. Les Livres ne décrivent pas des faits, mais une vision du monde qui échappe à la science.
      C’est juste une autre approche, comme l’approche poétique. On n’analyse d’ailleurs pas une oeuvre d’art, sauf à renoncer à la comprendre. Ou encore, on comprend tout sauf l’essentiel. Car l’auteur n’a pas vraiment réfléchi en écrivant son oeuvre.
      Il en va de même des Livres saints, qui ne parlent pas à notre cerveau logique, mais à notre ressenti.
      Bref. Ne mélangeons pas tout.

  9. Le bilan guerier du 7e siécle est une goutte d’eau devant des dizaines de millions des victimes des deux guerres mondiales. Je ne veux pas parler de la méthode: les chambres à gaz entre autres car cela dépasse l’entendement humain.

      • Tu sais on a quasiment les mêmes gènes qu’une banane est ce que tu crois qu’il y a un rapport entre nous ?

        C’est la vérité qui est implacable et tu ne sembles pas être équipé pour y faire face.

        Les scientifiques affirment que l’homme descend du singe, et on t’apprends ça dès le CE1, t’as du louper une partie de ta scolarité monsieur le “scientifique”. Et un ancêtre commun signifie qu’on descendrait d’encore pire qu’un singe lol

        Quant au créationnisme, je crois en Allah mon Créateur et le Créateur de toutes choses, et je crois que je descend d’Adam le premier homme, nulle contrainte en religion t’as le droit de croire en ta fausse science destinée à égarer une population abrutie par le fluoride de sodium.

        • Dans toutes les interventions, je note cette confusion permanente entre croyance et savoir. La croyance est toujours un apport temporaire, imaginaire et dogmatique aux questions que se posent les humains : Adam et Eve pour l’origine de l’humanité, Jupiter pour expliquer la foudre, les esprits pour expliquer les maladies, etc. Le rôle de la science et de la connaissance n’est pas de contredire les croyances. La progression de la connaissance est d’ailleurs lente et – accessoirement – déborde sur la croyance. Plus personne n’explique la foudre par une action divine, et de moins en moins de gens rejettent l’évolutionnisme, qui s’impose d’années en années, de mois en mois, se conforte par la biologie de l’ADN, et par les découvertes paléontologiques.
          Quand une idée a été installée dans l’esprit sans la raison, il est inutile de tenter de la mettre en doute par la raison.

          • bonjour ;
            permettez-moi d’être partiellement d’accord avec toi, c’est vrai que seuls la science et le savoir doivent être utilisés pour expliquer tous les phénomènes qui nous entour… est c’est là la principale idée transmise dans le Coran (le livre de Dieu) : “tout à été crée par le savoir” “tout a été crée avec précision”.
            concernant la théorie de l’évolution elle est fausse et contestable du point de vu de l’Islam uniquement par rapport à la création de l’HOMME qui a été crée à cette image que vous la voyais actuellement, il n’a subit aucune évolution “darwinienne” (évolution du genre). le comment de la création … Dieu nous a donnée des indices dans le coran, comme dans ce qui est resté non falsifié de la bible et les évangiles… à nous de chercher et de trouver avec les données scientifiques dont nous disposant.
            pour la création de l’univers et les créatures c’est l’évolution contrôlée par le Créateur (DIEU) durant des milliards d’années…
            la vérité est que l’islam est en parfaite phase avec la science parce que celui qui a crée tout cet univers l’a fait avec de la science ; reste que les musulmans que vous croisé avec qui vous discuter ne représente pas forcément l’islam.
            je vous recommande d’étudier l’islam sans préjugés … vous serez surpris

        • Nous partageons environ 30% de nos gènes avec le riz. Pas 90%. Avec le bananier, je ne sais pas, mais ça doit être du même ordre. L’ensemble du vivant est aussi biocompatible, c’est à dire que bactéries, plantes, et animaux partagent les mêmes bases ADN et ARN, les mêmes acides aminés, ou les mêmes sucres de liaison pour la chaîne ADN. A défaut, nous peinerions à nous nourrir. (Si, par exemple, nous migrions sur une autre planète abritant la vie).
          L’homme ne descend pas du singe, et n’est pas plus élaboré que le singe. Les singes et nous sommes des aboutissements, adaptés à nos niches écologiques respectives.
          Notre ancêtre commun avec le chimpanzé et le bonobo remonte à plus de sept millions d’années, (sans doute 10), ce qui est peu, si bien que nous partageons avec ces cousins proches 98.3% de nos gènes. Mais, entre ce” singe ancien”, et l’homme actuel, on trouve un nombre presque infini de chaînons intermédiaires, que l’on classe souvent en australopithèques, puis Habilis, puis Erectus. Les premiers pré-Sapiens remontent à seulement 300 000 ans, tout comme nos cousins très proches néandertaliens, une branche qui a divergé de la nôtre il y a 500 000 ans. Mais la génétique démontre sans ambiguïté que nous nous somme re-brassés avec Neandertal. Sapiens, version Sapiens-sapiens, remonte à 200 000 ans, mais il semble avoir évolué entre 60 000 et 40 000 ans dans le passé, entre autres, en perdant une partie de son volume cervical (qui est passé de 1500 cm3 à 1350 cm3, sans doute avec le “but” d’économiser de l’énergie). Difficile de savoir si nos capacités cognitives ont régressé de ce fait. Mais ça prouve au moins une chose: L’évolution ne favorise pas obligatoirement la progression de l’intelligence. Ni d’ailleurs la force ou la robustesse. Neandertal était plus costaud que nous, et son volume cervical était de 1600 cm3. Par contre, il est sans doute mort de faim. (A moins que ses gènes ne se soient dilués dans les nôtres).
          Où situer Adam dans cette évolution humaine? Dans le rayon mythes et légendes. Il pourrait symboliser les premiers sédentaires, ceux qui ont abandonné “le paradis terrestre”, et se sont mis à travailler, puis à s’entre-tuer, ce que ne faisaient pas les chasseurs cueilleurs.
          Il est toujours intéressant d’analyser la signification cachée des mythes, mais les confondre avec des faits historiques ou scientifiques est infondé.
          Les seules données scientifiques recevables sont celles, qui restent hypothétiques, qui sont publiées dans des revues à comité de lecture. Ca exclut les Livres saints.

          • Le seul mythe c’est tes mensonges à propos de notre passé.

            Tu brodes comme un vieil arnaqueur, ta science est tellement pourrie que l’on peut y raconter n’importe quoi sans que personne ne puisse rien y redire puisque personne ne peut prouver quoi que ce soit y compris toi.

            Y’a 40 mlillions d’années ceci, dit le mec qui doit avoir entre 40 et 70 ans.

            Mdr espèce de mythomane adepte de wikipedia, la religion d’Allah est la vérité, Adam est notre premier ancêtre et ta science est le mythe et le faux qui est amené à disparaitre.

          • @Mak

            A moins que vous ne plaisantiez, et, dans ce cas, au temps pour moi, vous critiquez une théorie que vous ne connaissez pas. Sinon, vous seriez en mesure d’argumenter, comme Yahya, qui connait bien le sujet, mais triche éhontément, entre autres, au sujet des sauts évolutifs. On peut en discuter, mais commencez par étudier Jay Gould. Perso, j’ai lu le bouquin de Yahya, qui m’a d’ailleurs bien fait rire. (Comme vous sources platistes, qui contiennent autant d’insultes au raisonnement scientifiques que de phrases.
            A ce propos, vous ne m’avez toujours fourni votre explication du décalage horaire. (ou des saisons, de l’effet Coriolis, etc, etc).

          • Les gens qui me lisent sans être assis sur leur cerveau savent bien que je ne plaisante pas, il n’est donc pas nécessaire de me le demander à chaque fois pour faire le type qui croit avoir affaire à une blague, ça devient répétitif.

            Décalage horaires :
            Le soleil orbite dans le sens inverse des aiguilles d’une montre au dessus du PLAN terrestre. Sa lumière le suit également, lorsqu’il s’éloigne et disparait à l’horizon, la nuit s’installe progressivent. Pour te donner un exemple : Coucher de soleil sur la côte Atlantique, la nuit arrive, alors que le soleil se dirige vers la côte est américaine pour ce qui sera leur matin.

            Toi tu imagines une boule de feu de 1000 fois plus grosse que la terre, ce qui n’est pas le cas.

            Saisons :
            Le soleil voyage entre les tropiques dans l’année. Lorsqu’il est aux alentours du tropique du capricorne, c’est l’été en France et les pays du Nord, c’est à cette période que les gens du centre (ce que tu appellerais le pôle nord) vont avoir droit au Jour polaire puisque le soleil ne s’éloigne jamais assez d’eux pour qu’ils aient la nuit, puis qu’il orbite autour d’un point central au Nord, puis il va redescendre vers l’équateur nous laissant ainsi en automne. Lorsqu’il sera au dessus du tropique du cancer nous serons en hiver, tandis que les locaux seront en été. Et à ce moment la nos pauvres amis du Nord vivront la nuit polaire, le soleil orbitant trop loin d’eux il ne le voient pas.

            Quand il remontera vers l’équteur le printemps arrivera pour nous et ainsi de suite.

            Effet coriolis :
            J’ai jamais creusé la question. Cet homme y a consacré une longue vidéo explicative, regarde la et fais toi ta propre idée, je n’ai pas le temps de la regarder.
            https://www.youtube.com/watch?v=Wg2deAEhoF4

            Mais tout ça tes compains maçons le savent Patrice, l’équerre pour le plan, et le compas pour l’orbite.

          • @Mak

            Merci pour votre réponse, au demeurant argumentée. J’ai également cru comprendre que vous n’étiez pas un troll, si bien que je m’excuse de vous avoir agressé.
            Bref.
            – Même si le soleil est de la même taille que la Lune, et très proche de la Terre, il sera visible jour et nuit depuis une Terre Plate. … A moins de disparaitre sous la Terre… Mais quid du décalage horaire, qui concerne justement, entre autres, l’heure du coucher du soleil?
            – Comment se fait-il que les étoiles visibles depuis l’hémisphère nord soient différentes de celles visibles depuis l’hémisphère sud?
            – L’effet Coriolis, généré par la rotation de la Terre, régit la météorologie de la planète. Les vents sont déviés vers la droite dans l’hémisphère nord et et vers la gauche dans l’hémisphère sud. A défaut, les températures mesurées en France chuteraient de 20°, car notre pays serait balayé par un vent établi venu du Pôle nord.
            – Votre hypothèse d’une Terre plate n’explique pas non plus la direction de la gravité. Celle ci s’exercerait presque horizontalement aux alentours de l’Antarctique.
            – Les effets de la rotation de la Terre sur les courants marins, le gonflement de la zone équatoriale, ou la structure du champ magnétique terrestre, ne sauraient s’expliquer avec une Terre plate.
            – Bref. On a le choix entre un délire où rien ne colle, et une théorie vérifiée.
            – On ne parle même pas des milliers de photos satellite, diffusées quotidiennement, ou de la possibilité d’accéder au GPS, ou au téléphone satellite, en plein milieu du Sahara. Une antenne au sol?
            Bien sûr.
            Vous savez quoi? Vous m’étonnez.

          • Vu votre vidéo débile.

            L’effet Coriolis est un effet dynamique de déviation des masses d’air ou d’eau, ou de lave se rapprochant ou s’éloignant des pôles. Il n’intervient pas sur les masses d’air qui ne changent pas de latitude. Or, tel serait le cas s’il s’agissait d’un phénomène d’attraction magnétique. A noter aussi le fait que les lignes de champ ne longent pas les parallèles. Elles sont perpendiculaires aux parallèles. L’aiguille de la boussole, par exemple, pointe vers les pôles.
            Autre chose. Comment expliquez-vous la direction de la gravité? Sur une Terre plate, les habitants des abords de l’Antarctique vivraient quasiment à l’horizontale. Sur une Terre sphérique, en revanche, la gravité pointe toujours en direction du centre de la Terre.
            Mais j’attends aussi vos photos du gouffre du bout du monde. En attendant, je me contenterai des fakes élaborés avec Photoshop en 1960, et montrant une Terre sphérique. Balèze, tout de même. Maîtriser aussi bien un logiciel 30 ans avant sa création, il fallait le faire.
            Dernier point. Si la terre ne tourne pas, qu’est-ce qui génère le champ magnétique? (censé piloter l’effet Coriolis!!!!). Juste pour mémoire, ce champ est induit par la circulation des laves ionisées. C’est un mouvement de convection thermique dévié par la rotation de la Terre, qui donne sa forme au champ magnétique, avec ses deux pôles. Maintenant, essayez d’expliquer comment un tel champ pourrait apparaître sur une Terre plate et immobile.
            En fait, il est évident qu’avec cette Terre plate et immobile, des milliers de phénomènes bien compris deviennent impossibles. Ceci dit, il n’existe pas le moindre commencement de début de preuve de cette hypothèse absurde. Par exemple, les expériences réalisées au XIXème, censées démontrer qu’un plan d’eau de 10Km de long n’était pas courbé, ont échoué la seule fois où le savant fou qui les réalisait a essayé de les reproduire devant témoins. Dur… C’était la seule “preuve” de la théorie….
            Comment peut-on encore défendre de telles conneries au XXIème siècle?
            Ou nier le processus évolutif? Ou encore l’existence de l’espace?
            Tout ça à une époque où les données scientifiques les plus pointues sont accessibles à tous, et expliquées clairement. Déprimant.

          • @Mak

            Encore un autre argument décisif. La rotation apparente du ciel, par exemple, autour de l’Etoile Polaire, est lévogyre dans l’hémisphère nord, et dextrogyre dans l’hémisphère sud. Ca suffit à démontrer que la planète est sphérique, et tourne sur elle même.
            – La longueur des côtes de l’Antarctique (périmètre) est d’environ 15000 km. Nous parlons de la distance à parcourir en bateau avant de retrouver le point de départ. Sur votre Terre discoïdale, le distance entre les pôles devient le rayon du disque. Si on multiplie 20 000 x 2 x 3.14, on obtient, à la louche, plus de 120 000 km de côtes! Et on imagine la durée d’un vol entre l’Australie et le pointe de l’Amérique du Sud. 40 heures de vol? 50? On ravitaille où?
            – Enfin, comment expliquer le fait qu’un bateau qui s’éloigne de la côte disparaît à 5 km, si l’observateur est sur la plage, mais demeure visible (avec des jumelles) si on se poste sur la falaise? Ca, au moins, vous pouvez le vérifier vous même. Le Mossad n’y est pour rien.
            – Ah! J’allais oublier! La composition chimique du soleil est bien documentée, grâce à la spectroscopie: Hydrogène, hélium, lithium. mais, pour qu’une réaction thermonucléaire de fusion puisse se déclencher, il faut une température minimale de 10 millions de degrés, qui ne serait pas atteinte avec un astre de la taille de la Lune, loin, très loin s’en faut. Car c’est la compression des gaz générée par l’effondrement gravitationnel qui fournit la chaleur nécessaire. Même la gigantesque planète Jupiter ne s’est jamais allumée. Trop petite pour faire une étoile. Ceci dit, si c’est une boule de Noël gravitant au dessus de la tropopause, on ne s’en étonnera pas. Reste quand même à essayer de comprendre pourquoi le soleil brille. Et pourquoi les autres étoiles brillent aussi. Un détail… Ca ne concerne que 200 milliards de galaxies, comportant chacune 200 milliards d’étoiles. Une sacrée déco, soi dit en passant.

          • Je ne vais pas te répondre Patrice, si tu veux en savoir plus il y a des milliers d’articles sur comment fonctionne la terre plate.

            Va te cultiver fainéant au lieu de poser des questions pour mieux me répondre à coup de conneries copiées-collées dans wikipedia, ta bible et ton maitre à penser.

          • @Mak

            Ok.
            Je m’attendais à ce que vous baissiez les bras, au motif évident que la théorie de la Terre Plate est indéfendable. Quand on a 1000 raisons de considérer que la Terre est sphérique, et aucune de considérer qu’elle est plate, tout juste peut-on espérer que l’interlocuteur est totalement inculte, ou totalement stupide. Enfin, si on cherche à lui faire avaler la surprenante théorie platiste, abandonnée depuis plusieurs siècles par le monde scientifique. En fait, seuls quelques fanatiques religieux osent encore défendre cette ineptie contre vents et marées.
            Mais j’ai quand même exploré les sites platistes, vu que je suis extrêmement curieux. Je n’y ai découvert que des affirmations stupides, et des raisonnements tellement faux que j’avoue en avoir été un peu surpris, même si ça fait un moment que j’ai compris que certains osaient tout.
            Bref, je retourne à l’étude des sciences exactes, tout de même beaucoup plus passionnante que celle de la régression cognitive de mes concitoyens.
            Si vous avez un jour envie de devenir sensé, penchez-vous tout de même sur les questions que je vous ai posées. Par exemple, pourquoi le ciel ne tourne pas dans le même sens dans les deux hémisphères?
            Euh… Vous comprenez la question?
            Sinon, j’explique.

      • “Ce sont les fadaises du créationnisme, qui ne comprennent rien à la science.”

        Le créationnisme n’est pas un groupe de personnes, c’est un mouvement qui prône la création divine au lieu de théorie farfelues tout droit sorties de l’esprit malade d’Iblis (évolution, big bang, globe terrestre, conquête spatiale).

        Es tu mécréant envers Celui qui t’a créé lorsque tu n’existais pas ?

        Tu dis : “Et 98% de nos gènes sont identiques entre l’Homme et la science.”

        Donc nous avons un ancêtre commun avec la science ? Tu ne sais même pas ce que tu écris.
        http://www.lesaviezvous.net/sciences/biologie/50-de-ladn-humain-est-identique-a-celui-de-la-banane.html

        Et donc selon cet article notre ancêtre était mi singe mi banane selon ta théorie ridicule ?

        Savais tu que le seul animal dont on peut se greffer les organes est le porc ?

        Avait t’on également un ancêtre porc ?

        Je parie que si on fait une recherche sur toute la création on se rendra compte que l’ADN humain est semblable.

        Ma réponse précédente a été censurée, j’espère que celle ci te parviendra.

        • “un ancêtre commun avec la science ” ?
          Ce n’est pas moi qui ai écrit cela. Et ma réponse a été censurée.
          Ce qui me désole, c’est que tu sois peut-être un de mes cousins éloignés. On ne les choisis pas…

          • Cher Jean Daniel
            Je fais un bref rappel de la theorie Neo-darwinienne
            la synthèse de la théorie de l’évolution va s’élaborer, grace aux apports de la biologie, de la géologie et de l’analyse mathématique (statistiques).

            Les principes
            On peut répertorier 3 principes majeurs…
            – l’évolution est graduelle et se produit par variations continues…
            – c’est la sélection naturelle qui est le MOTEUR PRINCIPALE de l’évolution, en privilégiant les espèces les mieux adaptées à leur environnement. Donc le caractere aleatoire a une incidence dans le processus selectif.
            – le changement évolutif par mutation peut se faire de deux façons : l’anagenèse (une lignée descendante remplace une lignée ancestrale dans la continuité) et la cladogenèse (une lignée ancestrale se scinde en deux lignées descendantes).
            Des Theories vont apparaitre car la paleonthologie va contradire la selection naturelle et ce fameux “chainon manquant”.
            Certaines theories ne sont pas complementaires mais contredise la principale theorie Neo-darwinienne comme la theorie de Neo-Lamarke. LE CARACTERE ACQUIS NE DEPEND PAS DE LENVIRONNEMENT
            La theorie de De vries par Masatoshi Nai (il permet de combler les evidences des preuves fossiles par ex) n’est pas complementaires puisqu’elle ennonce que la selection naturelle N’EST PAS L’ELEMENT MOTEUR
            Je cite Wikipedia “En biologie, la sélection naturelle est l’un des mécanismes moteurs de l’évolution des espèces ” ou “Il apparaît aujourd’hui évident que tout organe ayant une fonction définie, par exemple la nageoire du poisson, est une adaptation à un milieu et le résultat d’une sélection naturelle.”
            “Cette théorie est une synthèse de diverses théories biologiques du xixe siècle et du début du xxe siècle, dont les lois de Mendel, la génétique des populations et la sélection naturelle.”
            La theorie De vries essaye de combler le vide de preuves des fossiles.
            Neanmoins la theorie Neo-darwinienne reprend le concept d’ancetre commun et ce lien manquant a ete remis en cause par la periode cambrienne comme l’a demontre le paleonthologue JY Chen avec la trilobite. Ce chercheur a demontre que de nombreuses especes ont emerge durant cette periode date de -530 a 500 millions d’annees
            Du au manque de preuves par les fossiles, Une nouvelle théorie était née : les équilibres ponctués.
            il y a aussi la Theorie of evolution by Natural genetic-engeneering est une theorie selon laquelle la biologie observée ne peut pas être expliquée par une combinaison de mutation «aléatoire» (non dirigée) et de sélection naturelle développée par James Shapiro
            il y a la Théorie de la synthèse synbiotique moderne par Lynn Margulis
            ou la Théorie de l’évolution par l’auto-organisation par Stuart Kaufmann
            Donc vois tu la theorie de l’evolution reste une theorie. le problème de valider une théorie est de valider le mécanisme que l’espèce évolue vers une autre.
            Richard Dawkins avait dit que nous sommes condamnes a vivre seulement durant quelques decennies et que c’est trop peu, trop lent comme mesure du temps pour voir l’evolution avoir lieu or c’est improuvable dans le temps
            Meme l’evolutioniste Roger Lewin ecrit que la selection naturelle ne peut creer de nouvelles especes. Alors apres ces evolutionistes ont introduit une nouvelle idee qui est “mutation” (Alteration ou distorsions de l’ ADN des especes du aux radiations ou aux produits chimiques). Or pour les cancerologues qui dit mutation dit automatiquement cancer.

          • @Bencheik

            Tout d’abord, félicitations pour vos commentaires élaborés et rationnels.
            Quelques remarques, cependant.
            Jay Gould a bien expliqué pourquoi l’évolution procédait par sauts. Vous citez vous même les Équilibres Ponctués, donc, inutile de développer.
            Le seul domaine où semble se contredire théorie de l’évolution, même adaptée par Jay Gould, et réalité observée, est celui des bactéries. .
            A part ça, de quoi parlez-vous quand vous niez le rôle de l’environnement dans la sélection naturelle?
            Je ne critique pas. je suis curieux.

          • N’en déplaise à Dawkings, on a observé des modifications majeures, comme le passage du carnivore à l’herbivore en seulement une trentaine d’années, sur une île coupée du monde. (De mémoire, ça concernait des lézards).
            Autre chose. L”épigénétique semble bel et bien en rapport avec l’environnement, cf les changements de taille et de forme des dents liés au passage à une alimentation carnée. Ces modifications concernent en général les 3 générations à venir, mais pas la personne dont le régime alimentaire à changé. Il en va de même de certaines formes de nanisme insulaire en cas de famine.
            Les seuls êtres vivants qui semblent échapper aux lois de Darwin sont les bactéries, dont la diversité ne s’explique pas. Par ailleurs, elles évoluent très vite du fait de transmissions génétiques horizontales, ce qui peut les dispenser de sélection.
            A titre personnel, je me demande aussi si la nature ne sélectionne pas des écosystèmes entiers. Je suis même d’avis que ce type de sélection pourrait être principal, et favoriser les échanges “altruistes”. Bref, le symétrique opposé de la théorie du gène égoïste.

        • L’homme ne descend bien entendu pas du porc, mais les porcs et nous descendons des premiers mammifères. (Sans doute un rongeur). Il n’en reste pas moins que nous sommes génétiquement assez proches de cet animal, d’où sans doute l’interdiction de sa consommation par certaines religions. Car le porc risque de nous transmettre un certain nombre de maladies, incluses des maladies virales comme la grippe aviaire, qui mute une première fois pour attaquer le porc, puis une deuxième fois pour nous attaquer nous, les hommes. La fameuse grippe espagnole, qui a tué cinquante millions de personnes, était de ce type.
          – Pour ce qui est des greffes, ça se fera sans doute, mais il faudra probablement “humaniser” les animaux, ce qui comportera de nombreux risques, d’où la prudence des scientifiques.
          – Enfin, notons aussi le fait que la multiplication des élevages intensifs augmente le risque de pandémie porcine, donc de pandémie humaine. La mise à l’index de la viande de porc est donc tout sauf absurde. Je note aussi le fait que ce malheureux animal, maltraité dans les élevages, est aussi intelligent qu’un chien. Par contre, il est moche. Pas de chance.

  10. Leroy des gens du feu,

    Déjà la terre t’appartient pas, donc arrête de faire comme si on vivait sur ton terrain et que t’as ton mot à dire.

    Ensuite la situation guerrière du 7 ème siècle est remplacée par celle du 21ème :
    Un entité parasitaire qui s’est incrustée en plein milieu du monde arabe avec l’aide de l’occident. Des coallitions de criminels de guerre qui attaque les pays arabes un par un en utilisant des attentats sous faux drapeau comme prétexte, voire carrément des mensonges qu’ils répètent en boucle.

    Donc commence par faire la leçon de morales aux psychopathes occidentaux, blancs, franc-maçons et sionistes.

    Et va faire ton complexe de l’homme blanc supérieur sur un site d’extrême droite, là d’où tu viens.

  11. T’inquiète pas tu ne tomberas pas dans le vide. Imagine qu’on vit dans une assiette recouverte d’une cloche de verre. Tu peux aller au bord si t’y arrives tu ne tomberas pas, mais tu n’as pas le droit d’y aller puisque les militaires empêchent quiconque de s’approcher de l’antarctique.

    • Ci joint un lien vers le positionnement des bases scientifiques installées en Antarctique. Rien n’indique qu’il soit interdit d’accéder à cette zone.
      Si vous avez des preuves de ce que vous avancez, merci de les produire. En attendant, ce continent glacé est survolé récurremment, photographié par satellite, etc.
      Mais, comme les satellites n’existent pas dans votre univers étrange, je conçois que les arguments rationnels n’y sont pas non plus acceptés.

  12. Darwin dit que l’homme descend du singe, Allah dit qu’il a créé l’homme à partir d’argile, puis Adam a été envoyé sur terre suite à l’affaire de l’arbre.

    En quoi est ce que la théorie de Darwin est compatible avec l’Islam ? Explique toi.

    • Cher Ali,

      Darwin n’a jamais dit que l’homme descendait du singe, sa théorie ou sa réflexion plutôt essaie de savoir si l’homme est le résultat final d’un processus d’évolution.

      Il était un fervent croyant et conclu son livre en expliquant que sa théorie ne serait valable que si l’homme découvrait le chaînon manquant entre l’homme et l animale.

      A ce jour aucune découverte archéologique sérieuse et non truquée ne valide cette théorie.

      Une conférence inintéressante a été faite sur ce sujet par un frère scientifique, il y a une vingtaine d’année, je ne me souviens plus de son nom et je n ai pas réussis a le retrouver sur internet malheureusement.

      Voila akhi

      • Vous retardez d’un siècle.
        Les fameux “chaînons manquants” ont été découverts depuis belle lurette. Tout est clairement documenté et daté, même si ça serait une erreur de considérer une lignée unique. L’évolution est une suite sans fin de divergences et de re-brassages.
        Si vous cherchez des infos au sujet du mécanisme évolutif, le site Wikipédia vous fournira un résumé bien fait et sérieux.
        Si au contraire, vous cherchez la confirmation de vos croyances, le Coran et la Bible vous fourniront ce que vous attendez. Mais pas la preuve de données erronées.
        Il y a bel et bien un choix à faire.

        • On sait que les différents hommes préhistoriques et les grands singes (gorille, chimpanzé, bonobo et orang-outan) descendent d’un ancêtre commun qui vivait en Afrique il y une dizaine de million d’années.

          Le chimpanzé et l’homme moderne ont par ailleurs un ADN identique à 97 pourcents. Nous ne sommes que des animaux plus intelligents que les autres…

  13. Personne ne peut intervenir pour modifier le Coran et faire plaisir aux bien pensants occidentaux, personne ne peut interpréter ou expliquer le Coran, si elle n’a pas les compétences linguistiques ( ARABE LITERRAIRE et Quoraich) et les sciences jusrisprudence, don tu peux passer le chemin…. choisi un sujet qui concerne tes compétences 🙂

    • Loin de moi l’idée de réécrire des œuvres dont je ne suis pas l’auteur. Qui parle de modifier le Coran? Ou l’Enéide? Mais de là considérer le contenu comme une source…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Science et religion aujourd’hui : perspectives islamiques (2/2)

Des Palestiniens utilisent des armes d’Israël pour semer la paix