in

Algérie : les exportations de gaz en difficulté

Le gaz naturel algérien s’exporte mal en Europe. La faute à la production russe et à la surabondance de l’offre des autres producteurs sur le marché mondial. Le vice-président en charge du marketing de la compagnie pétrolière publique Sonatrach Ahmed El-Hachemi a expliqué ce week-end que les clients européens ont drastiquement réduit leur demande. Du coup, les ventes ont chuté de 25 %. L’Algérie est le troisième exportateur de gaz naturel en Europe derrière la Russie et la Norvège.

Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Et si c’était un des premiers effets du Hirak ?
    Poursuivre la politique de corruption des décideurs algériens devient un exercice périlleux pour certaines capitales occidentales qui sembleraient bien réviser leur stratégie pour le moyen et long terme ; la gaz russe a bon dos

  2. Avant 1962, l’Algérie exportait divers produits , sauf le pétrole et le gaz.

    L’armée des Frontières et les militaires promotion Lacoste et aussi une des promotions de l’école nationale d’administration, dite aussi Lacoste ont fait de l’Algérie exportatrice de pétrole.

    Tout le monde dégage.

  3. Alors heureux ? Arrêt du prétendu “pillage”.
    De plus en raison de la démographie locale la production devrait juste couvrir les besoins
    nationaux d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Les « mirages scientifiques » du Coran

De la défaite au complot ou de l’impensé arabislamique