in

Donald Trump menace de frapper 52 sites iraniens

Des rassemblements ont eu lieu aux Etats-Unis ce samedi, pour dire non à la guerre avec l’Iran. Après la mort du général iranien Qassim Soleimani, tué vendredi en Irak par une frappe américaine ordonnée par Donald Trump, Téhéran a annoncé vouloir se venger.

Samedi soir, des tirs d’obus, non revendiqués ont touché une base abritant des soldats américains au nord de Bagdad, et sur la zone verte ultra sécurisée de la capitale irakienne, où se situe l’ambassade américaine.Sur Twitter, le président américain a mis en garde l’Iran, contre toute action visant des américains dans la zone. “Les Etats-Unis ont identifié 52 sites en Iran et les frapperont “très rapidement et très durement” a-t-il menacé.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. EN FAIT , ce dont ne se rendent pas compte les Al Saouds ,c’est que leur fin est proche . Ils croient etre protégés des Iraniens par les USA et ils en ont peur comme de la peste . Lorsque les Iraniens en auront assez de toute cette dictature américaine , ils attaqueront les Saouds et les Américains pourront enfin exploiter le pétrole librement !!! Les Saouds croient etre indispensables mais ils vont payer cher leur traitrise envers le peuple Musulman .Ils sont tellement stupides ces Saouds qu’ils n’y voient que du feu !!!

  2. Dans la stratégie sioniste, il faut reconnaître que les grands gagnants sont les arabes.
    La stratégie des arabes semblent porter ses fruits : faire en sorte que USA-Sionistan et Iran s’affrontent. Si en plus la Turquie est de la partie (ce qui risque fort d’être la cas), c’est tout bénéf pour eux.

    Attaquer l’Iran affaiblira tous les gouvernements alliés dans l’US-OTAN car la crise va devenir généralisée et endémique. L’onde de choc économique sera mondiale et perturbera les gouvernements du monde entier.
    L’occident entier joue au pocker avec son jocker US. Mais pire encore, ce sont tous les projets eurasiatiques dits multipolaires qui vont également prendre du plomb dans l’aile. La Russie et la Chine ne feront aucune guerre qui ne les concerne pas directement par une mise en danger directe de leurs intérêts. Ils n’ont aucune capacité militaire impériale sans risquer de tout perdre, ils utiliseront l’Iran comme un proxy pour affaiblir l’empire US. Nous savons la relative efficacité avec la Syrie, là on parle de l’Iran qui a tout misé là-dessus.

    Toutes les conditions sont réunis pour que la guerre contre l’Iran soit la dernière de l’empire. Celle qui mettra un terme à l’économie US par une résistance iranienne farouche, endurante et prête à endurer tout en étant solidement soutenu en arrière cour. L’Iran ne s’y est pas trompé et c’est là toute sa stratégie. Cela débutera par une sévère correction des bases US environnantes (sionistan compris), puis à une perte de l’hégémonie économique déjà prévue et dont la solution a déjà été amorcé par différents pays pour remplacer le dollar avant d’en arriver à un écroulement de la capacité de financement et donc d’intervention militaire US.

    Les USA sont le talon d’achille des Européens. En tombant, les USA vont assécher (i.e. raquéter) les Européens. Il faut que nous nous attendions à la pire crise jamais connue. Cela va libérer les champs en Afrique. Chine, Russie, Turquie, EAU, AS, Egypte etc, sans oublier les pays africains eux-mêmes, tout le monde l’a prévu, s’y prépare.
    La seule échappatoire pour les US-OTAN, si guerre il y a, est d’en terminer avant que leurs économies ne s’écroulent. Ce qui est impossible. Le meilleur moyen pour perdurer le plus longtemps est de ne pas faire la guerre directement et d’accepter de tout perdre par strate tout en essayant de préserver ce qui le peut par renégociation.

    Si guerre, il y a, ce sera une guerre de libération mondiale et d’un profond mais très profond changement géopolitique où les grands gagnants seront les pays africains et le moyen-orient (qui pourront enfin être décolonisés) mais au prix de terribles destructions et massacres déjà en cours malheureusement. Le fait que l’empire US ne compte apparemment pas rentrer docilement à la maison va entraîner tous ses alliés dans une crise profonde car s’il rentrait docilement, il libérerait les capacités occidentales et donnerait au moins une chance de rebondir. Sauf que l’empire ne veut pas que ses vassaux prennent le dessus et les jouera un à un. Macron semble l’avoir compris mais croit pouvoir régler cela à la Grec et non comme De Gaulle. De plus, au regard du soutien aveugle et/ou de la soumission aveuglée des pays occidentaux au sionistan, ils vont tous être à coup sûr entraînés dans cet abîme sauf à reprendre leur indépendance et abondonner le sionistan. Quant à l’apartheid, son heure est proche, il n’est qu’une extension impériale colonisatrice sans avenir, une sorte de big base militaire. Ce ne sera pas une guerre totale mais un épuisement mondiale où toutes les économies vont tomber comme des dominos. Les seules qui résisteront dans cette chute vertigineuse seront celles qui ne pourront pas être raquettées par deux clics dans un bulding US.

    La startégie arabe de ne rien faire en frontal qui ne perturbe trop l’empire semble porter ses fruits. Ce sont également des arabes qui auront épuisé l’empire. Aux Perses et aux Turcs désormais de montrer leur courage pour l’épuiser totalement. Et aux Européens de se libérer politiquement. Pas question que les arabes en payent seuls le prix. Dans ses derniers soubresauts, l’empire va gigoter au point où tous les pays belligérants vont morfler et les pays alliés finir raquettés et épuisés économiquement. Il faudra déclarer son indépendance totale au bon moment. Trop tôt est destructeur, trop tard risque de se faire damer le pion. Les arabes n’auront qu’à prendre leur totale indépendance petit à petit et vendre leur pétrole un coup à droite un coup à gauche un coup en haut un coup en bas et hope devenir la première économie mondiale comme cela devrait être le cas. Ce sera bien mérité après tous les millions de morts arabes en martyrs pour résister face à l’empire et ne pas se soumettre. J’espère que les Européens auront l’intelligence de commercer avec les Arabes et les Africains et de ne pas retomber dans le colonialisme parce que l’époque ne s’y prête absolument pas. À ce titre, le dénouement en Libye en dira long sur le futur en Afrique au regard des alliances inhabituelles sur le terrain et qui démontre déjà l’ampleur des changements à venir ainsi qu’une période de confusion où les cartes seront rebattues.

    • “La stratégie des arabes semblent porter ses fruits : faire en sorte que USA-Sionistan et Iran s’affrontent. Si en plus la Turquie est de la partie , c’est tout bénéf pour eux.”
      Donc vous souhaiter un affrontement violent entre ces parties pour le bénéfice des arabes????
      Non seulement le calcul est mauvais, mais en plus cela dénote un profond racisme contre les Iraniens, les Turcs et les Occidentaux (bon ça c’est pas nouveau). Vous exprimer un vrai mépris pour la vie de ces peuples….

  3. Lorsqu’un militaire meurt au combat, de quelque nationalité qu’il soit, il est dans le droit fil de sa mission et in fine de sa raison d’être.
    Ce n’est pas bien entendu une raison pour dire comme je l’entends assez souvent ”après tout c’est un militaire, c’est son métier…”
    Non. Le métier d’un militaire n’est pas de se faire tuer.
    Mais la mort est un risque inhérent à son engagement, il le sait lorsqu’il embrasse la carrière des armes, et il l’accepte.
    Sans quoi il n’aurait rien à faire dans les forces armées.
    Le décès de ce militaire est considéré par certains iraniens comme une grande perte, d’autres ont applaudi.
    Sur quels critères?
    Je n’en sais fichtre rien.
    Il n’en reste pas moins que tous les jours des soldats paient de leur vie leur engagement partout dans le monde.
    C’est ainsi et le général Soleimani vient ajouter son nom à la longue liste des soldats morts en OPEX.
    Ni plus, ni moins.

  4. Et si cet assassinat avait été négocié avec les dirigeants Iraniens ?
    2 bénéfices :
    – se débarrasser d’une personne gênante pour le régime et qui prenait de l’ampleur
    – ressouder le peuple autour du régime, sachant que les Iraniens sont très nationalistes
    Si l’Iran ne réplique pas à la hauteur de ce qu’a fait Trump, éliminer une personnalité de 1er rang aux US tout en le clamant haut et fort, alors cette hypothèses pourrait se révéler réaliste.

  5. le problème est que les leaders néoconservateurs du Deep State qui avaient soutenu la va-t’en-guerre et tueuse Clinton sont tout autant fous et guerriers, voire plus.

    • @Baraa

      En fait, difficile de deviner les intentions de Trump, qui nous a habitué à des gesticulations non suivies d’effets. Le cas de la Corée du Nord est emblématique à cet égard. Après avoir menacé Kim Jong Un de rayer son pays de la carte, le Donald a finalement cédé sur tout, et on n’en entend plus parler.
      Le problème viendra le cas échéant d’une réaction iranienne disproportionnée, qui pourrait initier l’escalade. Personne n’y a intérêt, surtout pas les iraniens, même si les américains n’ont aucune chance de gagner la guerre. Comme déja indiqué, Trump a commis une énorme boulette avec cet assassinat, qui risque de l’entraîner là où il ne voulait pas aller, à savoir à un affrontement direct avec les USA. Je pense aussi que l’une des clés de l’évolution du conflit est l’AS, bien plus vulnérable qu’on ne le croit, malgré un armement colossal.

  6. Assez d’accord avec Cherif. Le comportement de Trump est incompréhensible. Accessoirement, il est en train de souder la population iranienne, qui était prête à réclamer plus de démocratie. De toute évidence, le maintien des accords sur le nucléaire, et la levée de l’embargo, aurait favorisé le glissement du pays vers plus de libertés. C’est l’inverse qui se produit. On encourage les iraniens à développer leur bombe, et on les pousse dans les bras des russes. Stratégiquement parlant, c’est imbitable. Enfin, après avoir été éjectés de Syrie, les américains vont se faire virer de l’Irak. A moins qu’il n’y ait un truc que je n’ai pas compris, je crois que Trump a pété les plombs.

  7. Un général iranien tué par une frappe américaine.
    Les deux amis ne sont plus d’accord.

    Les deux forces avaient envahi l’Irak, l’un par le sud et l’autre par l’est.
    Pour l’Amérique, pas d’ami; pas d’ennemi, uniquement des intérêts.
    Pour le clergé de Téhéran : Ok vous nous avez aidé à envahir l’Irak, maintenant il faut partir.

  8. Quand un fou dirige une grande puissance nucléaire, le monde entier est menacé.

    Donald Trump n’a pas une stabilité psychique pour détenir sur lui les codes nucléaires de son pays pouvant déclencher des frappes nucléaires à tout moment. Cet individu menace de frapper l’Iran, y compris ses institutions culturelles (autrement dit les Universités et centres de recherches scientifiques, y compris les centrales nucléaires).
    Si ses menaces sont mises à exécution, l’Iran pourra aller plus loin qu’une simple action pour venger son général assassiné sur ordre de Trump. Les intérêts US seraient visés partout à travers le monde, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des USA.

    Mais il y a possibilité pour les Américains d’éviter cette folie : celle de destituer Trump de la présidence des USA. Si ce fou reste au pouvoir, il pourrait déclencher une catastrophe irréparable pour les deux pays, voire pour beaucoup d’autres pays à travers le monde; car ceci pourraient déclencher une autre guerre mondiale de laquelle personne ne sortira vainqueur

    De leur côté, les Irakiens devraient mettre fin à la présence militaire US dans leur pays le plus tôt possible pour éviter les affrontements entre les deux pays, sachant que les Iraniens, même s’ils ne le disent pas, pourraient disposer des armes nucléaire eux aussi, et ils ont le droit de les posséder puisque les USA et israël les possèdent et menacent leur pays publiquement.
    Dans cette hypothèse, si l’Iran est attaqué il se peut que tous les pays du Golfe arabo-persique qui se couchent devant les USA seront visés et embrasés; et cet embrasement sera rapide puisque ces pays se trouvent sur une terre inflammable.

    Officiellement investi 45e président des États-Unis, il va être accompagné dans tous ses déplacements par le «nuclear football», un dispositif permettant d’ordonner le déclenchement à distance d’une frappe.

    • Cherif
      Il faut que vous compreniez que c’est le pseudo État sioniste d’isrealHell qui dirige l’Amérique et que Trump obéit aveuglement aux ordres….Voilà quelques paroles d’Ariel Sharon pour ne pas dire charogne: .je veux vous dire quelque chose de clair…ne vous soucier pas de la pression qu’exerce l’Amérique sur nous…Nous, peuple juif contrôlons l’Amérique et les américains le savent…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Qassem Soleimani, le Giap du Moyen-Orient

Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale