in

La remarquable percée de l’Union des Démocrates Musulmans Français lors du premier tour des régionales

C’est le petit parti qui monte malgré le silence ou la diabolisation politico-médiatique, les moyens financiers restreints et leur corollaire, des bulletins de vote en nombre réduit, le climat anxiogène ambiant et la vampirisation des urnes par le FN, l’Union des Démocrates Musulmans Français, représentée par Nizarr Bourchada, tête de liste du mouvement en Île-de-France, vient de s'illustrer par une remarquable percée en ce dimanche 6 décembre, date du premier tour des régionales.

Il est à noter que parmi les écueils qui ont jalonné le véritable parcours du combattant de l'UDMF, outre les courriels menaçants et autres intimidations verbales, des bulletins de vote ont été jetés dans les poubelles par des électeurs farouchement hostiles au parti, et ce, au vu et au su de tous et au mépris des grands principes démocratiques. Nombre d'électeurs de l'UDMF ont soit assisté, médusés, à cette scène ahurissante, notamment au Blanc-Mesnil, soit ont eu la désagréable surprise de trouver des dizaines de bulletins dans les poubelles à proximité des bureaux de vote. Ils ont aussitôt averti la direction du mouvement, assaillie de coups de téléphone scandalisés tout au long de la journée de dimanche.

Jetés dans le grand  bain bouillonnant de ce premier test électoral avec une détermination à toute épreuve, Nizarr Bourchada et ses co-listiers, ainsi que Nagib Azergui, le fondateur et secrétaire national du parti, ont eu raison de croire dans la légitimité de leur présence sur l’échiquier politique et la nécessité d'"Agir pour ne plus subir".

Sous la bannière fédératrice « Faire ensemble une Ile-de-France qui nous rassemble », Nizarr Bourchada a rassemblé notablement sur sa candidature 5 ,90% des voix à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, se classant en quatrième position, devant Emmanuelle Cosse d’Europe Ecologie Les Verts.

Les principaux résultats 5,9% à Mantes-la-Jolie, 4,71 % à Villetaneuse, 4,58 % à Chanteloup les Vignes, 4,38% aux Mureaux, 4,4% à la Courneuve, 4,2% à Trappe, 3,72 % à Villeneuve la Garenne, 3,70 % à Stain, 3,66% à Montereau, 2,91 % à Bobigny. 

Après avoir franchi vaillamment tous les obstacles qui se sont dressés sur la route menant aux isoloirs, les figures de proue de l’UDMF, fortes de ce banc d’essai électoral réussi, sont encouragées à poursuivre sur leur lancée, conscientes de disposer d’un formidable réservoir de voix. Le prochain défi et objectif crucial est déjà dans toutes les têtes et inscrit à l’agenda : les législatives de 2017.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Norvège : les directeurs d’école hostiles à l’interdiction du hijab proposée par l’ex-ministre la Culture d’origine pakistanaise

Estrosi, le “Résistant” de la dernière heure face à Marion Maréchal-Le Pen