in

Un candidat musulman en lice pour la présidentielle 2022 !

A cinq mois de l’élection présidentielle, dans une République française dont les valeurs cardinales sont atomisées, sous l’effet hautement délétère de la prédominance des idées d’extrême droite dans le débat public, en plein délitement, et de l’islamophobie institutionnalisée que des pyromanes de la cohésion sociale attisent à dessein, « Agir pour ne plus subir » représente bien plus qu’un slogan d’une brûlante actualité… C’est le credo, à la forte résonance, qu’a fait sien Nagib Azergui.

Neuf ans après son émergence dans un paysage politique hexagonal aux contours très escarpés, l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), forte de son maillage territorial qui n’a cessé de s’élargir et de se renforcer, en dépit des odieuses campagnes de calomnies qui ont tenté de la discréditer, franchit aujourd’hui un grand pas : Nagib Azergui, 49 ans, son fondateur et président, ingénieur télécom de son état, marié et père de trois enfants, entre dans la course à l’élection suprême.

Animé par des convictions inébranlables, Nagib Azergui est fermement déterminé à agir pour insuffler un souffle politique nouveau, pour défendre tous les citoyens désillusionnés, opprimés et appauvris, notamment les Français de confession musulmane, outrageusement livrés à la vindicte, et pour que les grands principes républicains, foulés aux pieds par Zemmour et consorts, l’emportent sur une islamo-diversion insidieuse et pernicieuse.

Publicité
Publicité
Publicité

Il a choisi Oumma pour annoncer sa candidature.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Citoyennes, citoyens de France,

Nous vivons dans une République malade qui sombre inexorablement dans un délabrement généralisé :

– Explosion de la pauvreté en France notamment auprès des étudiants ;

– Fracture économique avec un fossé abyssal : entre les riches qui s’enrichissent à mesure que les plus précaires se précarisent ;

– Le système de santé à l’agonie ;

– L’éducation nationale et ses acteurs stigmatisés, alors même que les besoins sont criants et les moyens sont absents ;

Publicité
Publicité
Publicité

– Les élites politiques et les institutions déconnectées de la réalité et aveuglées par leurs privilèges, niant l’essence même de leurs missions (crise de confiance, record d’abstention, pléthore de politiciens condamnés…) ;

– Les libertés fondamentales des citoyens français mises à mal (dissolutions en série d’associations, telles que le CCIF, Barakacity, MHS… la Ligue des droits de l’Homme qualifiant ces dernières comme une « atteinte à l’Etat de droit» 1 ).

En dépit de ces violences quotidiennes et de cette nuée d’attaques ciblées, de courageux citoyens ont choisi de refuser de sombrer dans le fascisme !

Déjà en juin 2021, lors des élections régionales et départementales, 747 candidats, représentant l’UDMF, ont porté haut notre projet et nos convictions citoyennes.

En octobre dernier, les cadres du parti, réunis lors de notre Université de rentrée, ont de nouveau sonné l’alarme sur le climat islamophobe inquiétant en France. Et sur la précarité sociale, la crise sanitaire et écologique qui nous concernent tous. Autant de défis et de sujets majeurs qui m’obligent à apporter un souffle nouveau, une autre réponse politique saine et intègre à nos concitoyens Français.

Le moment est venu. L’heure est grave.

Après des décennies peu glorieuses de « Lepénisation » des esprits, le coup de grâce à notre République est porté par la folie extrémiste d’un Zemmour caricatural et plus que jamais dangereux.

Oui, l’heure est grave. Ma candidature à la présidentielle est donc une évidence. La seule réponse possible à ce déferlement de haine est de porter haut la voix des opprimés, des Français Musulmans et de tous les citoyens déçus par ce système politique corrompu.

Ma candidature est citoyenne et j’appelle à un véritable éveil des consciences.

Voilà pourquoi, moi, Nagib Azergui, président fondateur de l’UDMF, je déclare officiellement ma candidature à l’élection présidentielle de 2022.

Le parti se fixe également comme objectif de présenter 100 candidats aux prochaines élections législatives. Le mouvement a d’ores et déjà investi plus d’une soixantaine de candidats.

J’en appelle donc à tous les citoyens délaissés, trompés, trahis mais désireux de renouer avec la République et ses valeurs, à nous rejoindre. Ceux qui ne supportent plus que nos lois et nos principes soient quotidiennement bafoués par des extrémistes de tous bords.

Mobilisons-nous, tous ensemble, pour remettre notre pays au rang des nations visionnaires et porteuses de justice sociale !

Que tous les opprimés, tous les oubliés et les silencieux conscients s’unissent pour agir contre les dérives économique, sociale, politique et culturelle de notre pays !

Dans cette dynamique, j’entends rétablir la souveraineté citoyenne et lutter par extension contre l’abstention.

Cette souveraineté citoyenne doit s’inscrire et vivre dans un Parlement composé de citoyens libres, égaux et fraternels, issus de tous les milieux et unis dans une sincère volonté de renouer avec les valeurs fondatrices de notre République.

Fort de la confiance que vous m’accordez et porteur de multiples espoirs, j’organise un tour de France citoyen pour aller vers vous. Je compte sur vous, car vous comptez pour moi.

Et comme le disait l’homme politique et philosophe irlandais, Edmund Burke : « Pour que le mal triomphe, il suffit que les bons ne fassent rien ».

Vive la République !

Vive les citoyennes et citoyens de France !

1  : https://www.ldh-france.org/dissolution-politique-du-ccif/

 

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam, bravo, mais comment trouver les signatures et l’argent de la campagne? Au minimum les signatures, parce que me semble-t-il, la campagne officielle est grattuite et les Musulmans et autres feront bénévolement leur travail de campagne citoyenne de voisinage, pas moins efficace après tout que les campagnes des grands médias menées à grands frais.
    La candidature à la présidence est probablement le meilleur tremplein pour cette nouvelle formation politique, mais les signatures? Si l’obstacle des signatures est franchi, cette candidature aura s’il plaît à Dieu un succès inattendu, elle pèsera sur le débat public y compris pendant les campagnes et peut-être certains logiciels répétitifs bugueront.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’importance littéraire et culturelle de la “rihla” (voyage à la recherche de la connaissance)

Mort de Malcolm X : deux hommes condamnés pour son meurtre sur le point d’être innocentés