in

La pornographie : ce fléau insidieux des foyers…

La pornographie : ce fléau insidieux des foyers…

La pornographie : ce fléau insidieux des foyers…Aujourd'hui dans " les psy causent" nous parlerons de ce fléau qui cause de plus en plus de dégâts, du plus petit au plus grand.Comment aborder ce sujet chez les plus jeunes? Comment prendre conscience de sa propre addiction ou touchant ceux qui nous entourent ? Quelles pistes proposer pour s'en sortir? Autant de questions auxquelles Myriam Amrani et Nassima Mestari qui exercent au cabinet Apsypas tentent de répondre durant cette émission.

Publicité
Publicité
Publicité

Publiée par Oumma.com sur mercredi 4 avril 2018

Aujourd’hui dans  » les psy causent », nous parlerons de ce fléau qui cause de plus en plus de dégâts, du plus petit au plus grand. Comment aborder ce sujet chez les plus jeunes? Comment prendre conscience de sa propre addiction ou touchant ceux qui nous entourent ? Quelles pistes proposer pour s’en sortir? Autant de questions auxquelles Myriam Amrani et Nassima Mestari, qui exercent au cabinet Apsypas, tentent de répondre durant cette émission.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Inutile de préciser aux grands esprits irréprochable qui commentent les articles de ce site que de nombreuses analyses de la bande passante ont prouvé que l’Arabie saoudite et le Vatican sont les deux états qui consomment le plus de porno sur internet

  2. Vous oubliez de dire que cette chose dont vous parlez n’est pas de la « culture » ni n’est là par ce qu’on appelle un « mouvement libre de l’histoire », mais par un mouvement « forcé », tout comme la pollution, les OGM, l’épuisement des ressources naturelles et bien d’autres choses. C’est pour cela que la thérapie ne saura être « naturelle » ni par simple « traitement clinique psycho ou socio-thérapeutique ». Encore, femmes ou pas femmes (commentaires précédents), il faut aller au plus rationnel que ça. Ce qui est venu avec une « radicalité » ne s’en ira que par une autre « radicalité ». Sincèrement, à des moments du débat, j’ai senti l’animation de nos psys comme un autre « spectacle de divertissement» malgré toute la bonne foi qui s’y dégage. Respect.

    • Ne lui jetez pas la pierre.
      Qui n’a jamais été perturbé par la répression sexuelle, même en occident?
      Ok…. C’est vrai que le frère Tarik est en léger décalage avec son discours. Mais pas plus que le père Dupanloup…. Pas encore canonisé? Ca viendra.
      Bref, j’imagine parfois les enluminures du futur, comme celle de « St Ramadan sodomisant Naffissatou Diallo ». Un véritable chef d’oeuvre, peint par un cheminot fou, Maurice Bizarre.
      Bref.
      Mais quel talent!

  3. La pornographie donne une image trop négatif de la femme.ce n’est pas une poupée que l’on manipule à sa guise.Le respect vous dit il quelquechose.je trouve malheureux qu’un homme marié regarde ce type de film.c’est dégradant pour lui et sa femme.Si elle se refuse il faut voir le pourquoi. Après une longue journée on a qu’une envie dormir et si les hommes aidaient plus leurs femmes alors peut-être qu’ello seraient plus disponibles le soir.les films de se genre est considéré comme du voyeurisme ce qui est grave imaginez votre femme regardez ça vous serez autant choqué..C’est trop facile de dire que c’est normal parce qu’on est des hommes.le prophète SAW RESpectait ses femmes

  4. tout le monde n’a d’avis que sur les deux présentatrices det pas sur le sujet.
    on leur reproche soit d’être femme, soit d’être voilées, laics et religieux comme d’hab dans la même hypocrisie.
    le porno étant tout d’abord une violence faite aux femmes, celles de l’industrie et celles des maris qui reproduisent les shémas violent et débiles qu’ils y trouvent, c normal que des femmes en parlent non ?
    et puis justement pour nous faire réfléchir, nous hommes, sur le problème que pose notre consommation du porno, quoi de mieux pour nous remettre en place que des femmes, qui peuvent apporter mieux à la sexualité que ce qu’on trouve dans le porno.
    on les connaits ceux qui prétendent que les femmes (voilées ?) n’ont rien à leur apporter, asad bara, arnab fe ldar !

  5. Le dicta de la pensée humaine a fait , par la force de l’argent et des armes , de la pornographie une sexualité, voir un métier. La pornographie est une religion mais sans l’au dela.
    Le mot « bordel » était inconnu dans le monde musulman, jusqu’à l’arrivée des armées d’invasion du nord , ainsi est né le bordel ambulant.^
    Joindre l’utile à l’agréable, pourquoi ne pas avoir un bordel fixe en ville, ainsi est né chez les musulmans le marché du sexe et le marché de la drogue,
    On blanchit son argent, on fait un tour à la Mecque et on devient un ange version zaouia, compatible programme laïcité.

  6. salam,
    Ces deux présentatrices ont raison d’un côté mais elles ne peuvent ressentir les réels besoins des hommes en terme de sexualité ! dans ce reportage j’entends le prophète (SAW) cité de nombreuses fois ! il faut se rappeler que lui même avait une sexualité très active à en croire les biographies qui le decrivent avec plusieurs conquètes , alors l’objectif des femmes en général est de se reproduire et ensuite et bien les enfants passent en priorité ce qui est bien mais il n’y a plus d’intimité ou pas de la même façon, on a l’impression que la femme une fois mère n’a plus d’envies de relations sexuelle et le mari doit sans cesse demander pour faire l’amour; comme on dit  » l’homme propose , la femme dispose » ! c’est pourquoi lassé d’entendre la femme dire qu’il est obsédé sexuel , le mari soit trompe sa femme , soit se dirige vers les sites pornographiques …

  7. Addiction à la pornographie, propension au viol, et addiction au voile islamique. Les trois sujets sont étroitement liés.
    Nietzsche parlait de refoulement. Je n’aime pas trop cet auteur, mais reconnaissons-lui le mérite d’avoir levé un lièvre. Quand on n’a pas le droit de copuler librement, on regarde les autres le faire. Ou on dévie vers des pratiques sado-maso comme Tarik Ramadan.
    il est tout de même plaisant de voir des femmes voilées évoquer la libération sexuelle. C’est un peu comme si un fasciste parlait droits de l’homme.
    J’ai encore souvenir d’une époque où on disait: « Faites l’amour, pas la guerre ». Bien! Le bon sens même. Mais qu’est-ce que les bonnes soeurs viennent faire dans cette histoire? C’est Christine Boutin qui va driver la révolution sexuelle?
    A part ça, on a un vrai problème avec le porno, qui, bien sûr, n’est pas évoqué dans ce sujet. Ces films accessibles aux enfants donnent du sexe une image faussée. On fournit sans limitation aux gosses des modèles irréalistes, qui risquent de fausser leur appétence naturelle. Ce phénomène s’ajoute au syndrome « Top Model », qui pousse à l’anorexie. Là, on touche aux normes de la séduction, et du désire sexuel. La femme décrite par les films pornos n’existe pas. Et l’homme musclé, épilé et bronzé décrit par ces mêmes films n’existe pas non plus.
    Une fois de plus, la fantasme a supplanté le réel.
    Dans quelques années, des robots androïdes remplaceront nos partenaires sexuelles, ou sexuels. A l’image des acteurs et actrices de films pornos. Lisses, bronzés, et disponibles.
    Ceci dit, si ça peut limiter l’explosion démographique, Allez Louia.
    Donc, chacun sa merde.

    • N’est-ce pas une dérive de “Faites l’amour, pas la guerre”. Il aurait fallut dire “Faites la paix, pas la guerre” et « Au lieu de la haine, mettez de l’amour ». Le message serait mieux passé. Maintenant tout le monde pense que la liberté c’est bai… avec tout, n’importe quoi et n’importe comment. On a loupé la communication je crois.
      Peace and Love

    • Bonjour,
      « Quand on n’a pas le droit de copuler librement, on regarde les autres le faire. »
      Ben, dans l’Islam, contrairement au Christianisme, les relations sexuelles n’ont pas uniquement pour objectif de procréer (jugement ethnocentriste ?).
      De plus, les gens qui « copulent librement » (sans limites) sont justement ceux qui sont friands de pratiques « débridées » et qui repoussent les limites sans cesse pour assouvir leurs désirs.

  8. Je constate une chose , ds cette intervention, en effet , à partir de 22 min et 10 secondes , il ya une chose qui me paraît bien étrange : la 2 ème intervenantes s offusque que le mari se dirige vers la  » porno…. » à cause de sa femme , qui pour prétexte qu elle est fatiguée et donc elle se permet de se refuser à son mari. ….etc en effet , elle se prend comme juge et partie. ….nous avons juste la vision de la femme ici qui s exprime et on ne cherche pas comprendre les raisons qui ont poussé ici le mari a aller chercher satisfaction ds le porno … je trouve ici que l interventions est assez réducteur. Il aurait fallu aussi que d’autres points de vue soit ici exprimer. C dommage. …..tous ça pour ça . …….je suis peiné. ..30 min pour qu’à la fin on ne trouve pas de solution. ……il ya encore du boulot. Je crois bien …..

  9. Salam !
    Pourquoi ce sont des femmes voilées qui nous présente cette émission ,je ne suis pas sexiste ni misogyne ,seulement ,vous faites juge et parti . Pourquoi demande t-on à être ausculté en visite médicale que par des femmes ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Harcèlement sexuel contre Ahed Tamimi

Un Saoudien colore sa barbe en rose, en soutien à sa femme rattrapée par le cancer