in

Harcèlement sexuel contre Ahed Tamimi

Me Gaby Lasky, l’avocate de la jeune détenue palestinienne Ahed Tamimi vient de saisir le procureur général du gouvernement israélien d’une plainte contre un officier affecté au dispositif sécuritaire de sa cliente pour harcèlement sexuel verbal, selon les révélations du quotidien « Israël aujourd’hui » dans son édition du mardi 3 avril 2018.
Au cours de l’enquête avec la jeune fille, l’officier lui a déclaré être charmé par sa chevelure dorée et ses beaux yeux bleus et que si elle ne cède pas à ses avances il menace de détenir des membres de sa famille.
L’avocate a déclaré que ces propos sont assimilables à du harcèlement sexuel et représentent une atteinte grave à la sécurité de sa cliente.
Rappelons que Ahed Tamimi, devenue une icône de la lutte contre l’occupation, avait été condamnée le 21 mars à huit mois de prison par un tribunal militaire pour avoir giflé un soldat dans la cour de la maison familiale à Bani Saleh en Cisjordanie occupée.

  • Source : Assawra

CAPJPO-EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’homme au centre de la réflexion (suite et fin)

La pornographie : ce fléau insidieux des foyers…