in

“Jérusalem capitale de la Palestine”, le timbre engagé émis par la Poste tunisienne

Quand l’émission d’un timbre illustre l’indéfectible soutien d’un pays à la cause palestinienne, envers et contre tout, et au grand dam des puissants fossoyeurs de la paix qui ne s’attendaient pas à pareille riposte, cela donne le timbre « Al-Quds (ville sainte de Jérusalem) capitale de la Palestine » créé par la Poste tunisienne.

Mercredi 20 novembre, dans une Tunisie où s’ouvre une ère politique nouvelle, celle qui a propulsé aux plus hautes cimes du pouvoir Kaïs Saïed, l’administration postale a annoncé sur son site officiel, ainsi que sur les réseaux sociaux, la parution d’un timbre politiquement engagé et fier de l’être.

Un timbre qui est à l’image du nouveau président tunisien, lequel, au soir de son éclatante victoire, donnait le ton de ce qui sera l’une des particularités marquantes de son mandat : son ferme engagement en faveur de la souveraineté de la Palestine et son opposition tout aussi farouche à la normalisation des relations avec Israël.

Publicité

Près de deux ans après la décision unilatérale fracassante de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, en pulvérisant toutes les lignes jaunes, le timbre élaboré par la Poste tunisienne constitue l’une des meilleures parades pour contrecarrer les sombres desseins fomentés par les deux proches alliés américano-israéliens, rétablir la vérité historique odieusement tronquée et empêcher que les droits des Palestiniens ne soient davantage foulés aux pieds.

Le communiqué officiel de la Poste tunisienne expliquait son initiative en ces termes : « en concrétisation de la décision du Comité permanent de la Ligue arabe et en confirmation de la position constante de la Tunisie pour soutenir la cause palestinienne et le soutien des efforts internationaux visant à instaurer une paix juste et globale, en vue de mettre fin à l’occupation israélienne et permettre l’établissement d’un État Palestinien indépendant avec Al-Quds comme capitale ».

Et de poursuivre : cela « s’inscrit dans le cadre d’une série de résolutions de solidarité en faveur de la cause palestinienne afin de mettre l’accent sur l’arabisme d’Al-Quds et de l’État de la Palestine ainsi que sur son identité arabo-musulmane. La décision de la Ligue des États Arabes d’adopter Al-Quds comme capitale permanente du patrimoine arabe constitue une forme de confrontation intellectuelle et morale et de résistance pacifique contre l’occupation sioniste ».

De quoi faire bouillir le sang des sites israéliens d’information, dont « Eye on antisemitism » (« Un œil sur l’antisémitisme ») qui, manifestement frappé de stupeur, a fulminé :

Publicité

La Poste tunisienne a par ailleurs précisé que le timbre, empêcheur de judaïser Jérusalem en rond, est disponible à la vente dans tous les bureaux de poste et sur Internet, à l’adresse suivante : http://www.e-stamps.poste.tn.

Publicité

Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Algérie, la contestation au bout de la nuit

L’échec du communautarisme à l’île Maurice