in ,

Tunisie : quatre hommes condamnés à un mois de prison pour avoir mangé et bu en public en plein Ramadan

« Outrage public à la pudeur ». Tel est le chef d’inculpation qui a fait comparaître jeudi en justice et condamner à un mois de prison quatre Tunisiens, à qui des habitants furieux et le Parquet de Bizerte reprochent d’avoir mangé, bu et fumé au vu et au su de tous, dans un jardin public, en pleine célébration du mois béni.

Bien que la législation tunisienne n’interdise pas de se sustenter ou de se désaltérer publiquement pendant le jeûne du Ramadan, cette question qui fâche se pose néanmoins avec acuité chaque année.

Qualifié de « provocateur » par Chokri Lahmar, le porte-parole du tribunal cantonal de Bizerte qui a précisé que « s’ils n’interjettent pas appel dans un délai de dix jours, leur peine sera appliquée », l’outrage commis par ces quatre hommes, actuellement en liberté, a scandalisé leurs concitoyens, causant un trouble à l’ordre public qui a nécessité l’intervention de la police.

“Leur acte est provocateur et porte atteinte à la morale”, réprouve vivement Mongi Boularès, le procureur général du tribunal de première instance de Bizerte, tandis que Chokri Lahmar, abondant dans son sens, leur fait surtout grief de ne pas avoir eu l’intelligence de choisir un endroit à l’abri des regards, afin de ne pas heurter les sensibilités et semer la discorde.

Dans une Tunisie où la plupart des restaurants et cafés baissent leur rideau pendant la journée, tout au long du Ramadan, cette sentence, tombée jeudi, ne va pas manquer de raviver le débat, alors qu’un collectif d’ONG a lancé, sur les réseaux sociaux, un appel à manifester le 11 juin pour défendre ceux qui n’observent pas le jeûne et le respect des libertés individuelles.

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Voilà un article qui coupe l’appétit… Pour rire un peu, imaginons que en France une femme en burka prenne 4 mois de prison pour “provocation et atteinte à la morale”, quelles seraient vos réactions?

    • Mon pauvre “jarno” ce qui est pire ce sont le jeunes filles qui sont exclues de l’´école publique française parce qu’elles font montre de modestie devant Dieu. Et sur ce sujet il semble que votre morale ou tout du moins votre souci démocratique en prennent un coup. C’est normal je vous rassure, racisme et hypocrisie vont de paire en général.

      Les crétins qui font de la provoc en mangeant en public pendant le mois de ramadan dans un pays musulman ne méritent que leur sort.

      • Encore un pays avec une Religion d’Etat. On voit ce que ça donne.
        On mesure là le gouffre culturel qui sépare les pays musulmans et le monde occidental démocratique. Nous avons réussi à écarter la mainmise du catholicisme : qu’un autre obscurantisme ne vienne surtout pas s’imposer chez nous (sauf dans la sphère privée) !

      • Je suis musulmane et je ne vois pas en quoi c’est dérangeant que l’on mange devant moi en plein mois de Ramadan, si une personne ne veut pas jeûner c’est son droit, ça ne me regarde pas et je ne vais pas empêcher que des gens mangent sous prétexte que je jeûne ça serait ridicule.

      • Quid des “crétines” qui “font de la provoc” en portant le voile intégral en France… elle “méritent” quoi elles selon vous ?

  2. A Jarno : si cela vous coupe l’appétit, c’est le moment de jeûner ! Pour rire un peu, imaginons qu’en France, vous veniez à enfreindre la loi, vous auriez une peine à la mesure de votre délit, selon ce que prévoit le code pénal. En Tunisie, c’est pareil. Evidemment, il vous faut comprendre qu’il est possible que la France ne soit pas un modèle universel quant à son mode de vie. En êtes-vous capable ?

    • Certes la France n’a rien d’universel, quoi qu’en pensent certains français “de souche”. Et la loi doit être appliquée. Simplement, emprisonner quelqu’un qui ne respecte pas des croyances religieuses, ça fait plus de 2 siècles qu’en France on ne le fait plus. Alors j’avoue que voir ça en Tunisie en 2017… Mais bon, l’islam est une religion de paix et d’amour, pas forcément de tolérance.

    • “Bien que la législation tunisienne n’interdise pas de se sustenter ou de se désaltérer publiquement pendant le jeûne”

      Il n’y a donc pas infraction.

  3. Que font donc les touristes en Tunisie, habitués à boire et casser la croûte en terrasse quand il fait beau ? Je suppose que l’hospitalité tunisienne, comme la marocaine, la syrienne etc. les laisse “provoquer et attenter à la morale”… impunément. Jusqu’à quand, le deux poids deux mesures ?
    Déjà, à Paris, ça me gène un peu de déjeuner pendant que les nord-africains et autres musulmans se serrent la ceinture : j’imagine que certains autochtones pourraient être furieux de voir les européens en goguette “manger, boire et fumer au vu et au su de tous en pleine célébration du mois béni”. Même si le respect des préceptes religieux reste du domaine de la vie privée.

  4. ” que celui qui veut croie et que celui qui veut mécroie” verset du coran sourate la caverne
    quand est ce qu’on va pratiquer notre religion comme il se doit. la tolérance et la liberté de croyance se trouve dans plusieurs verset du coran. Mais on est habitué à parler de religion sans connaissance.
    peu importe les provocateurs.

    • Voilà des paroles sages, qui ne vont pas plaire à Abou Tahar et à MN. Tolérance, liberté de croyance, visiblement tout le monde n’approuve pas. Faut croire que tous les musulmans ne lisent pas le même coran.

    • Merci pour ce commentaire.
      Moi qui ne suis pas musulman, je ne comprends pas tout ; l’article dit que la loi tunisienne ne retient pas comme délit le fait de manger ou boire pendant Ramadan, pourtant il y a poursuite devant un tribunal.
      Et donc j’apprends que le Coran “permet” aussi de ne pas suivre le jeune (hors impératif de santé) et ainsi “mécroire”. Alors, il ne s’agit donc même pas d’un problème de morale, mais bien d’un problème de respect de la vie privée? Et alors ce sont les habitants furieux qu’il faudrait poursuivre pour ne pas avoir ignoré ces 4 énergumènes ???
      Je conçois que ces 4 personnes n’ont pas agi très “finement” et de manière provocante, mais c’est l’atteinte à la morale qu’on transforme en atteinte à la pudeur pour faire rentrer dans une case juridique qui me laisse dubitatif…
      Pour le reste et pour les touristes, je suis d’accord avec tout le monde : “A Rome, fais comme les Romains!” En sachant que parfois “Rome” aménage officiellement ses habitudes avec l’étranger de passage, mais que cela est alors spécifiquement identifié par tous.
      Bonne journée à toutes et tous

  5. Il n’est pas normal de condamner ceux qui mangent ou boient pendant le ramadan. La religion et l’etat sont clairs. Cependant je pense qu’il s’agissait de punir un acte de trouble à l’ordre public. Effectivement de la part de tunisiens qui connaissent très bien les coutumes du pays cela ressemble à de la provocation. Cette condamnation sera surement très atténuée avec des excuses. Bon ramadan à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

G. Roux: “Vous enlevez les musulmans du championnat de France, on fait du football à sept”

Attention aux dattes provenant des colonies israéliennes