in

Rachid Nekkaz choisit Cannes pour appeler à un grand rassemblement : “Toutes en Burkini”

Rien de tel que de s’exposer à Cannes, dans le tourbillon d’une folle Quinzaine, pour acquérir une visibilité exceptionnelle ! Rachid Nekkaz, l’homme d’affaires algérien coutumier des coups d’éclat au fort retentissement, l’a bien compris, et c’est sur les plages d’une Croisette survoltée qu’il a choisi de planter son décor pour jouer les Zorro de la laïcité, des droits de l’homme et des femmes.

Toutes en burkini sur les plages du Festival de Cannes. Pas très loin du plus glamour et superficiel des tapis rouges, la manifestation pensée et orchestrée par cet expert fortuné des Happenings, qui se définit comme un « musulman laïc », risque fort de défrayer à nouveau la chronique vendredi 26 mai, de 14 h à 16 h, au beau milieu d’un Festival du Film qui bat son plein.

Précédé désormais par son rôle de justicier des femmes en niqab, promettant de régler toutes leurs amendes, Rachid Nekkaz n’a cependant pas choisi le miroir aux alouettes de Cannes uniquement pour son extraordinaire reflet scintillant, mais parce que c’est là, aux premières lueurs de l’été 2016, que la chasse municipale au burkini a lancé les hostilités contre les rares baigneuses qui l’arboraient, avant d’embraser le littoral hexagonal.

Le grand instigateur de ce rassemblement, pour le moins insolite dans la cité qui pavoise en strass et paillettes, a annoncé la présence à ses côtés d’une douzaine de participantes vêtues du maillot de bain intégral dont la seule évocation créé toujours de violents remous, à l’instar de Marine Le Pen et Nadine Morano, ses farouches détractrices et les deux égéries brocardées de l’affiche de l’événement.

Deux égéries, malgré elles, auxquelles il a envoyé deux burkinis avec une jubilation particulière en ce qui concerne Nadine Morano, l’aboyeuse des Républicains qui s’était mise en travers de sa route devant les caméras, alors qu’il venait payer les procès-verbaux de femmes voilées de la tête aux pieds.

Rachid Nekkaz escompte bien être sous les feux des projecteurs, mais mise sur un autre attroupement que celui qui se forme habituellement autour des starlettes affriolantes et leurs rêves de pacotille. « Afin de célébrer ensemble la sage décision du Conseil d’État en date du 26 août 2016 qui garantit la liberté de se baigner en burkini sur les plages françaises », explique-t-il sur son site internet, en rappelant : Cannes a été « la première commune à l’interdire ».

«  Cannes, c’est la vitrine mondiale de la France et le temple de l’extravagance. C’est la liberté totale et ça se passe très bien du matin jusqu’à la nuit. Certaines sont en bikini, d’autres en burkini. C’est la France qu’on aime », a-t-il insisté dans un entretien au quotidien local Nice Matin. Peut-être espère-t-il secrètement décrocher la palme du Happening détonnant, aux marches d’un palais brillant de mille feux…

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. “son rôle de justicier des femmes en niqab”

    Pourquoi ne défend-il pas les femmes d’Arabie qui voudraient bien avoir la liberté de ne pas le porter ?

    Et pourquoi ne donne-t-il pas l’exemple ? Le noir lui irait très bien et puis on ne saurait même plus que c’est lui dans le sac.

      • Parce que l’ordre moyenageux imposé en arabie saoudite est un ordre Imposé PAR L’OCCIDENT qui soutient ce royaume décadent C’est étrange cette façon LEROY de soutenir l’insoutenable et de s’en servir après pour critiquer voire insulter les arabes et les musulmans !!!

        • “Parce que l’ordre moyenageux imposé en arabie saoudite est un ordre Imposé PAR L’OCCIDENT” ?

          Et moi qui croyait bêtement que le wahabisme était né au 18e siècle, de l’entente entre le sabre et le goupillon, un Saoud et Abdelwahab, à une époque où personne ne s’intéressait à cette région reculée appelée l’Arabie.

          Vous deviez apprendre un peu l’histoire…

          En attendant les musulmans se rendent par millions chaque année dans ce “royaume décadent” qui répand grâce à ses pétrodollars la version la plus obscurantiste d’une religion qui vraiment, vraiment, n’avait pas besoin de ça…

  2. Excellente initiative citoyenne, merci Rachid Nekkaz pour ce vent de liberté que vous soufflez sur la patrie des droits humanistes.

    • Pouquoi Nekkaz ne mène t-il pas des opérations semblables en Algérie ou au Maroc.Et pourquoi passe t-il son temps en France si ses règlements sont mauvais.

      • Parce que la France, ce n’est pas le maghreb, la devise étant “Liberté, Egalité, Fraternité”.

        Changez la, de façon à ce qu’on ait pas a la réclamer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les principaux modèles proposés pour la réforme du calendrier musulman

Michel Ayoub, le “Mesaharati” chrétien qui réveille les musulmans tout au long du Ramadan