in

Le maire de Cannes interdit le port du burkini sur les plages

Le 28 juillet dernier, avant même que la polémique relative à la "journée burkini" (organisée dans un parc aquatique des Bouches du Rhône) n'enfle sur le web, le maire de Cannes a pris un arrêté interdisant le port "d'une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse alors que le France et les lieux de culte religieux sont actuellement la cible d'actes terroristes".

Dans son article 1, l'arrêté précise: "l'accès aux plages et à la baignade sur la commune de Cannes sont interdits (…) jusqu'au 31 août, à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades." rapporte le quotidien Nice Matin

Le CCIF qui a réagi dans un communiqué à cette décision envisage de saisir la justice :"Enfin, si le maire invoque le principe constitutionnel de laïcité, nous tenons simplement à rappeler que nulle part il existe, dans le droit positif français, de disposition interdisant la libre manifestation religieuse en public.Le CCIF saisit donc aujourd'hui la justice aux côtés de citoyennes cannoises afin de rappeler au maire de Cannes la loi et de contester cet arrêté."

Le CCIF rappelle également que "Ce n’est pas la première fois qu’un maire tente d’interdire les femmes portant le foulard sur une plage. Déjà, en juillet 2014 le maire Richard Trinquier (étiqueté LR) de Wissous avait tenté d’exploiter ses prérogatives en tant que maire pour exprimer son islamophobie "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google déplore un ’bug” concernant la disparition de la Palestine de ses cartes

Sport mondialisé : du pain et des jeux