in

“Mélanie, française et musulmane”, le nouveau témoignage à cœur ouvert de Diam’s sortira le 21 mai

Loin de la scène survoltée du rap dont elle n’a jamais repris le chemin, c’est désormais dans les librairies que Mélanie Georgiadès, alias Diam’s dans une vie antérieure encore dans toutes les mémoires, signe son grand retour, à travers un deuxième ouvrage autobiographique qui lève un petit coin de voile supplémentaire sur son présent réinventé à l’ombre des sunlights de la gloire fulgurante, grisante mais aussi terriblement déboussolante.

« Mélanie, française et musulmane », tel est le titre de son dernier livre à paraître le 21 mai prochain que ses nombreux fans, inconsolables et d’une fidélité sans faille, ainsi que tous ceux que sa conversion à l’islam et son repli longuement mûri, à l’abri du star système, intéressent ou intriguent, pourront se procurer.

"Je suis heureuse de vous annoncer la date de sortie de mon nouveau livre", a écrit sur sa page Facebook celle qui a définitivement troqué sa tenue de rappeuse engagée, usée par un tourbillon médiatique qui emporte et fait perdre pied, contre un long voile qui l'enveloppe d’une sérénité recouvrée, et dont la renaissance à la vie a profondément touché une écrasante majorité d’Oummanautes au point de la consacrer « Personnalité musulmane de l’Année », lors de la première édition de notre grand classement annuel.

Confortée par le succès de son récit à cœur ouvert « Brut de femme » couché sur le papier en 2012, Mélanie Georgiadès a laissé à nouveau courir sa plume alerte sur la page blanche pour se livrer un peu plus et épancher ses sentiments en confiance. Son ouvrage s’ouvre sur une lettre à ses lecteurs dans laquelle elle retrace, sans fard, son parcours jalonné d’obstacles et d’une hostilité à laquelle elle n’était pas habituée, mais aussi rempli de petites joies quotidiennes notamment avec sa fille, et de belles surprises, comme le furent ses retrouvailles avec son père, qui embellissent l’existence.

Sous une plume à son image, généreuse, humble et emplie de spiritualité, nous rediffusons la lettre de remerciements, en date de février 2013, adressée aux Oummanautes qui l'avaient élue "Personnalité musulmane de l'Année 2012".

Essalamou'alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,

Chers frères, chères soeurs,

Du plus profond de mon cœur, je suis très touchée par votre marque d'amitié et de soutien et très touchée aussi par tous ces musulmans qui se sont émus de mon histoire et de mon parcours. 

Je tiens à les remercier un par un et j'implore mon Seigneur Plein d'amour et de miséricorde qu'Il ne me prive jamais de l'amour de ma oumma.

Pourtant, l'Islam m'a appris l'humilité et m'a appris à ne jamais se mettre en avant pour soi-même, mais seulement pour parler des grâces du Seigneur Le Très-Haut.

Tant de croyants se battent ici-bas pour aider les orphelins, les malheureux, les affamés, tant de savants pieux s'efforcent de montrer le visage merveilleux de l'Islam et devant tous ces gens, je ne suis rien et je n'ai rien fait.

J'ai juste accepté le message du dernier des Prophètes et je suis désormais comme je le dis dans mon livre "une brindille dans le champ". 

Avant l'Islam, j'étais égocentrique et je montais sur l'estrade, mais depuis que j'ai la foi, que je suis descendue du podium, je ne souhaite plus jamais me mettre au-dessus de mes frères et soeurs.

Je suis touchée par votre démarche et je comprends que les musulmans aient été aussi touchés par mon histoire. Si tout cela peut nous remettre en cause sur les buts que nous cherchons ici-bas, sur la sincérité de notre foi, nous faire réfléchir sur le sens de nos vies, afin que nous revenions avec humilité à Dieu en le remerciant, alors ce sera là mon plus grand trophée.

Je vous remercie de votre gentillesse et de votre fraternité,

Qu'Allah vous protège tous.

Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président tunisien accueilli à Orly par… Harlem Désir ! Grave erreur de casting pour les Tunisiens

Le “Jour de Reconnaissance des Musulmans de l’Iowa” instauré officiellement au Capitole