in

Diam’s, insultée et raillée, quitte Twitter et Facebook pour prendre du recul

Après avoir tiré sa révérence sur la scène survoltée du rap, Diam’s redevenue Mélanie, une simple citoyenne et mère de famille musulmane précédée par sa large notoriété d’hier, et poursuivie par les insultes et quolibets qui s’en prennent à sa métamorphose sous son long voile enveloppant, a décidé de déserter Twitter et Facebook, ces exutoires des ressentiments haineux, là où la liberté de tout dire a franchi la ligne jaune depuis longtemps.                                                  

La parution de son dernier opus autobiographique « Mélanie, Française et Musulmane », et sa nouvelle apparition sur TF1 ont créé la même effervescence délétère qu’en 2012, notamment sur les réseaux sociaux où les remarques désobligeantes et injurieuses ont fusé, libérant une parole raciste  intolérable qui a fini par avoir raison de sa volonté de communiquer.

Mélanie Georgiadès, déjà échaudée et aujourd’hui définitivement refroidie, a annoncé à ses fans son besoin impérieux de prendre du recul, loin de ces agoras virtuelles dont la capacité de nuisance peut s’avérer redoutable, afin de ne pas « laisser le virtuel empiéter sur le réel ».

« J'ai volontairement pris du recul avec les réseaux sociaux ces derniers temps et reviendrai quand le "tourbillon"  passé. Je sais à quel point les gens peuvent être durs, planqués derrière leurs écrans, on les voit polémiquer sur tout et n'importe quoi, parfois même insulter les morts ou insulter tout le monde d'ailleurs », a-t-elle écrit en substance dans une lettre adressée à celles et ceux qui ne lui veulent que du bien. 

Cet éloignement momentané lui permettra de mieux revenir, en toute quiétude, comme elle l’a précisé en rassurant son public d’inconditionnels qui dévore ses livres, après avoir vibré au rythme de ses spectacles. ''En attendant de revenir tranquillement poster quelques messages sans pression ni enjeux, je me fais une joie de lire vos lettres envoyées chez mon éditeur ou de vous rencontrer ici et là'', a-t-elle conclu, en mettant un point final qui sonne comme un Au revoir et non comme un Adieu.

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec plus de 50° à l’ombre, la journée du Ramadan du 21 juin est redoutée en Arabie Saoudite

La Cour Suprême des Etats-Unis tranche en faveur d’une jeune femme voilée contre la marque Abercrombie & Fitch