in

Le “Jour de Reconnaissance des Musulmans de l’Iowa” instauré officiellement au Capitole

C’est à Washington, dans le centre névralgique du pouvoir législatif américain, sous la gigantesque rotonde du Capitole que les habitants de l’lowa, de toutes origines et confessions, ont été chaleureusement conviés à célébrer un événement phare gravé dans le marbre de l’agenda officiel du gouverneur républicain Terry Brandstad, qui les représente sans discontinuer depuis 1983 : la deuxième édition de la "Journée des Musulmans de l’Iowa", dont ce parlementaire et ancien président de l’Université Des Moines, connu pour ses relations de confiance et de respect mutuels nouées avec la communauté musulmane de son Etat, a fait une rencontre annuelle incontournable contre le fléau de l’islamophobie.

Terry Brandstad, le gouverneur de l'Etat de l'Iowa

A ses côtés, convaincu du bien-fondé de cette opération fédératrice dont il se fait l’ardent promoteur, se tenait le démocrate Ako Abdul Samad, une grande figure musulmane de cette région du Midwest des Etats-Unis, natif de sa cité phare Des Moines et réputé pour sa double casquette qui en fait la singularité marquante, mais aussi et surtout l’homme clé de la manifestation, en sa qualité d’imam estimé de tous les fidèles et d’élu local du 35ème district plébiscité par l’ensemble des administrés.  

Entouré d’éminents responsables musulmans issus de différentes organisations, et notamment de l’influent et très actif Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), qui ont en commun de peser de tout leur poids sur la scène politique nationale, Ako Abdul Samad n’a pas caché son immense satisfaction de voir le "Jour des Musulmans de l’Iowa" se pérenniser, se structurer, se bonifier, et rallier à sa cause rendue urgente par l’actualité brûlante un nombre croissant de ses concitoyens, de plus en plus sensibilisés à la réduction des stéréotypes délétères et des discriminations criantes qui conduisent inexorablement vers des gouffres insondables…

Ako Abdul Samad, l'homme à la double casquette, à la fois imam et élu local

Cet éveil des consciences, à la fois musulmanes et non-musulmanes, auquel il aspirait tant, afin de rendre inopérant le sortilège de la propagande politico-médiatique qui phagocyte les neurones et tente de réduire l’intelligence en bouillie, est en marche pour sa plus grande joie.

Aux yeux de cette personnalité musulmane qui jouit d’une notoriété grandissante et d’un fort capital sympathie dans l’Iowa, l’essentiel pour ses coreligionnaires consiste à prendre l’exact contrepied de ce que les semeurs de haine attendent d’eux, à savoir être visibles quand on souhaite qu’ils se fondent dans la masse, voire qu’ils disparaissent du paysage, prendre la parole quand nombreux sont ceux qui la leur confisquent, jusqu’à s’arroger le droit de parler ou de refaire le monde en leur nom, opter pour la transparence cristalline en matière de religion quand les artisans des peurs alimentent le fantasme de la nébuleuse islamique, dénoncer le dévoiement de l’islam par des extrémistes sans foi ni loi, quand les Cassandre de service s’empressent de les sommer de se désolidariser pour mieux faire planer la suspicion sur leur proximité idéologique et par conséquent en faire des coupables idéaux… La meilleure manière de désarmer les grands pourfendeurs de l’islam se devant d'être désarmante, selon le prisme de leurs préjugés tenaces et ravivés à dessein.

 

Le point d’orgue de cet événement à marquer d’une pierre blanche, en 2015 encore plus que l’an passé, fut la signature d’une proclamation par le gouverneur Terry Brandstad qui a officialisé l’instauration du « Jour de Reconnaissance des Musulmans » dans l’Iowa. Dans le document, fébrilement espéré par Ako Abdul Samad, qui définit les grands principes de cette journée entrée désormais, chaque 8 avril, dans les us et coutumes locales, il a été écrit noir sur blanc ce qui suit :

"Considérant que chaque Américain musulman, qui adhère aux préceptes et enseignements de l’Islam et vit dans une société américaine, manifestera sa piété, ses actes d’adoration, de compassion et fera oeuvre bienfaisance au nom du Bienfaisant, du Miséricordieux ; 

Considérant, à travers les âges, que ceux qui ont la foi et réalisent de bonnes actions, mus par la quête de sens, de la vérité, par la patience et la constance, sont heureux d’agir ainsi et sont les meilleurs citoyens pour promouvoir une existence paisible et harmonieuse au sein de l’ensemble de la collectivité ;

Considérant que les Américains de confession musulmane en Iowa apportent une précieuse contribution à la vie en société, font preuve d’un remarquable sens du civisme et s’impliquent avec une belle énergie dans tous les secteurs d’activité, que ce soit le développement éducatif, culturel, économique ;

Considérant que l'Iowa reconnaît tous ses administrés, dont l’ensemble des familles musulmanes qui ont choisi de faire de notre communauté leur maison et partagent volontairement avec nous la richesse de nos traditions et culture,

En conséquence, moi, Terry E. Branstad, Gouverneur de l'État de l'Iowa, proclame par la présente le 8 avril 2015, et tous les autres 8 avril, comme le "Jour de Reconnaissance des Musulmans de l’Iowa."

Par la rédaction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Mélanie, française et musulmane”, le nouveau témoignage à cœur ouvert de Diam’s sortira le 21 mai

Yémen : situation humanitaire catastrophique sur fond de guerre civile (vidéo)