in

Diam’s dément la rumeur selon laquelle elle dormirait dans la rue

Si le miroir aux alouettes du showbusiness ne lui manque pas, en revanche Diam’s manquerait-elle à ce point à la médiasphère et la blogosphère qu’il leur faille colporter les pires rumeurs sur son compte pour salir sa sérénité recouvrée loin des affres de la gloire ?

Depuis plusieurs jours, elle courait, elle courait la petite rumeur persistante et pernicieuse dans le Tout-Paris où l’on jase et l’on cause à tort et à travers, jusqu’à faire irruption sur la Toile où elle enfla et fut prise pour argent comptant, affirmant que l’ex-icône du rap féminin vivait une « descente aux enfers », contrainte de dormir dans la rue.

Diam’s, redevenue Mélanie Georgiadès, une mère de famille convertie à l’islam et parée d’un long voile enveloppant, serait donc SDF, voilà un sujet croustillant, au buzz garanti, affolant les réseaux sociaux, donnant du grain à moudre aux islamophobes de tous poils, et faisant jubiler les éditocrates du parisianisme qui préfèrent certainement les paradis artificiels à la planche de salut que fut l’islam pour une ancienne chanteuse cruellement désenchantée.

Réinventer sa vie loin des feux des projecteurs, pour privilégier une proximité éclairée avec Dieu, est une perspective inconcevable pour ceux qui ont créé de toutes pièces cette légende urbaine, obligeant celle qui en est la cible à sortir de son silence. "La rumeur a mis quelques jours à venir à mes oreilles… Il paraîtrait que je dors dans la rue. J'aimerais rassurer ceux qui s'inquiètent, je vais très bien. Je ne dors pas dans la rue Dieu soit loué, d'ailleurs je remercie le Seigneur de m'avoir préservé de cela", a répondu Diam's sur son compte Facebook, avant d’enfoncer le clou : "Je crois bien que beaucoup ont encore du mal à accepter que l'on puisse être si heureux et si serein loin du show-biz, de l'opulence, de la gloire et des médias… Et qu'il y a un bonheur possible sans tous ces faux-semblants, ce faux monde dans lequel nombreux se noient."

Il faut dire que dans une France qui a frénétiquement empoigné le voile en épouvantail pour masquer ses propres échecs et errements, la métamorphose d’une ex-rappeuse engagée qui a publiquement troqué son habit de lumière contre un long voile qui l’habille de sa lumière a de quoi faire cauchemarder les innombrables détracteurs de l’islam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hollande chahuté à Carmaux (vidéo)

Irak : des jeunes irakiens embrassent les photos des candidates aux élections législatives