in

L’Arabie saoudite censure 50 prénoms

Pas question désormais de choisir à la légère les prénoms de la chair de sa chair, si tant est que cela ait jamais été le cas, l’Arabie saoudite, où sortir des clous équivaut à s’aventurer en terrain miné, vient de blacklister 50 prénoms, soit pour leur origine occidentale, soit pour des raisons culturelles et religieuses, encadrant ainsi par de nouveaux interdits ce qui relève, ou devrait relever d'une affaire intime.

Publiée par le bureau de l’état civil, la liste noire portant le sceau du ministère de l’Intérieur proscrit non seulement les prénoms féminins venus d’ailleurs, susceptibles de heurter les oreilles par leur forte consonance anglo-saxonne, tels que les Sandy, Linda, Elaine et Alice, mais également les Malika, Amir, Malak, Nabi, Jibreel, jugés « inappropriés », voire même « blasphématoires ».

Le site GulfNews ne manque pas de mettre en évidence les raisons qui ont motivé la mise à l’index des prénoms tels que Abdul Naser et Binyamin : "Des prénoms tels que Abdul Naser et Binyamin ne sont pas particulièrement offensant envers les musulmans. Si Benyamin est, selon l’islam, fils du prophète Jacob et frère du prophète Joseph, c’est aussi le nom du premier ministre israélien. Quant à Abdel Nasser, c’est le nom du célèbre président égyptien, figure du nationalisme arabe, en désaccord avec l’Arabie saoudite."

Avis aux parents saoudiens qui pensaient jouir d’une certaine marge de manœuvre dans cet aspect très privé de leur vie de famille, la monarchie absolue veille sur eux et fait même certains choix à leur place…

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Je ne sais pas ce que fait la famille El Saoud.
    Ce que je sais , le prénom d’une personne musulmane ne doit pas être contre la religion , pas spécialement en accord avec la religion. Il faut toujours éviter le contre.
    En 1990 , la mairie d’Alger avait refusé le prénom scud , actuellement c’est l’anarchie totale. bientôt on aura des prénoms version temple du feu , abd el hussein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie : Clap de fin pour Robert Ford et le chef des services des renseignements saoudiens

Un candidat du Parti Québécois démissionne après avoir publié une photo anti-islam sur Facebook