in

Arabie saoudite: les salles de cinéma vont rouvrir au public, après 35 ans d’interdiction

Les interdits n’en finissent pas d’être brisés dans une Arabie saoudite qui s’est mise résolument à l’heure de la réforme. A l’inespérée autorisation de conduire accordée à la gent féminine succède aujourd’hui la non moins inattendue autorisation de se presser dans les salles de cinéma, au terme de 35 ans de prohibition.

Le septième art est de nouveau en odeur de sainteté dans le royaume saoudien, comme l’a proclamé lundi le ministre de la Culture, Awad al-Awad, à la consternation du Grand mufti Adelaziz al-Cheïkh.

Hostile à toute forme de divertissement au pays où l’on ne badine pas avec l’ultraconservatisme, la plus ancienne et influente autorité religieuse de la monarchie wahhabite, sentant le vent tourner en faveur de la promotion des activités culturelles, s’était fermement opposée, en janvier dernier, à la possible réouverture des cinémas, affolant le grand public sur la « source de dépravation » que cela représenterait, car favorisant la « mixité ».

« C’est un moment clé dans le développement de l’économie culturelle dans le pays », a déclaré, lundi 11 décembre, le ministre de la Culture via un communiqué. « Les autorités vont délivrer dès à présent les permis d’exploitation », a-t-il indiqué, en faisant fi des mauvais présages annoncés par le Grand mufti…

Année charnière, s’il en est, 2018 verra non seulement les Saoudiennes passer derrière le volant (à partir du mois de juin), mais aussi les salles obscures du royaume être noires de monde.

5 commentaires

Laissez un commentaire
    • Confondre prostitution, cinémas et culture c’est d’un niveau lamentable, et puis c’est vrai que toutes les restrictions dans ce merveilleux pays ont fait que les saoudiens sont des anges et pas du tout hypocrites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Orient et l’Occident : histoire d’un (non) dialogue amoureux ?

Qui est  Halimah Yacob, première  présidente de la République de Singapour?