in

La grossière intox sur l’épouse de Sadiq Khan apparue “voilée” lors de son intronisation

A peine est-il sorti vainqueur des urnes que Sadiq Khan, l’édile à la notoriété désormais planétaire, fait déjà l’objet d’attaques ignominieuses de la part des extrémistes de droite britanniques et d'ailleurs, fous de rage et prêts à tous les coups bas pour jeter le discrédit sur le personnage et son islamité.

Quoi de plus efficace que de jouer sur les peurs pour retourner l’opinion contre lui, et rien de tel que de prétendre que, sitôt élu, le nouveau maire de Londres a aussitôt exigé de son épouse qu’elle apparaisse voilée en public, photo mensongère et trompeuse à l’appui ? (voir ci-dessous).

Quelques heures après qu’il ait prêté serment dans l’enceinte de la cathédrale de Southwark, surgissait samedi sur les réseaux sociaux une prise de vue détournée par des ultras du nationalisme, en vue de faire passer le premier magistrat de la cité pour un dangereux dissimulateur dont le masque du « musulman modéré » serait définitivement tombé.

Ce bas les masques, aussi nauséeux que spécieux, a produit ses effets pervers pendant un certain temps, avant que la vérité n’éclate au grand jour : la femme voilée sur la photo, assise derrière Sadiq Khan, n’est pas sa moitié, mais une personnalité venue assister à son intronisation et le féliciter pour son incontestable victoire.

Une victoire restée en travers de la gorge des groupuscules néo-fascistes et islamophobes, qu'ils sévissent dans le royaume de Sa Gracieuse Majesté ou tout près de chez nous, et dont on sait pertinemment qu’ils ne sont pas à une grossière intox près, traduisible dans toutes les langues…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pris dans les turbulences de l’avion et croyant mourir, des musulmans invoquent Dieu (vidéo)

Le tourisme halal : un secteur florissant qui a de beaux jours devant lui d’ici à 2020