in

Des Bosniaques musulmans accompagnent un Serbe orthodoxe dans sa dernière demeure

Ils auront été de merveilleux voisins jusqu’au bout. Les villageois musulmans de Raštelica, une bourgade située près de la localité de Hadžići, au cœur de la Bosnie-Herzégovine, profondément attristés par la disparition de Milan Lalušić, un visage familier de leur hameau, n’auront pas eu besoin de se concerter longtemps pour accompagner ce Serbe orthodoxe de 69 ans sans famille dans sa dernière demeure.

Dès l’annonce de son décès, ils se sont tous rassemblés dans la petite mosquée locale, tristes et pleins de gratitude à la fois, autour de l’imam Muamar effendi Mrkonje et du maire Hazret Subašić, afin de rendre un bel hommage posthume à ce concitoyen et ami estimé de tous, qui avait apporté sa pierre à l’édification de leur lieu de culte.

Milan Lalušić vivait seul, sans proches parents, ni enfants, et sera mort entouré de l’affection de ses voisins musulmans, sa grande famille de cœur, qui ont non seulement veillé aux préparatifs de ses obsèques comme s’il s’agissait de l’un des leurs, mais ont également conduit le cortège et procédé à l’inhumation dans le cimetière orthodoxe du hameau.

De nombreux fidèles ont assisté à ses funérailles, pleurant la perte d’un homme « bon et méritant », comme l’a décrit l’imam Muamar effendi avec émotion, lequel a pris en charge l’hébergement des prêtres orthodoxes. Après l’enterrement, ceux-ci, impressionnés par le dévouement des villageois de Raštelica, les ont félicités chaudement, avant de repartir marqués à jamais par le souvenir de ces voisins musulmans en tout point admirables et épatants.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La veuve du chef d’entreprise tué par Yassine Salhi ne veut pas faire d’amalgames

Entretien avec N. Boukrouh, disciple de Malek Bennabi: “La colonisabilité est restée intacte dans un grand nombre de pays arabo-musulmans”