in

La visite surprise des joueurs de Bosnie-Herzégovine dans une mosquée brésilienne

Avant que le Mondial ne s’achève pour les Dragons de Bosnie-Herzégovine, contraints de raccrocher les crampons après avoir été éliminés du tournoi suprême, suprêmement enthousiasmant pour tout un pays, indépendant depuis 1992, qui projetait sur cet événement majeur de son histoire récente ses espoirs de réconciliation nationale, les joueurs sont allés se ressourcer spirituellement à la mosquée de Cuiabà.

Situé dans l’Etat du Mato Grosso, le lieu de culte a ouvert grand ses portes à la visite inopinée des onze de Bosnie qui ont pris part à la prière du vendredi, se mêlant aux supporters bosniaques présents, exultant de joie à leur vue. Un sentiment largement partagé par l’imam Omar Omama qui les a accueillis chaleureusement sous sa double casquette de guide spirituel et touristique, tandis que la population locale, prévenue de cette halte surprise, s’est ruée vers la mosquée pour quérir des authographes et manifester son soutien à l’équipe.

Une population qui compte en son sein près de 400 habitants de confession musulmane, parmi lesquels figurent des Libanais, des Palestiniens, des Syriens et des Egyptiens. Très entourés et sollicités, les trois vedettes de l’équipe, Vedad Ibisevic, Muhamed Besic et Edin Visca, ont pris volontiers la pose avec des fans de toutes origines et de toutes confessions qui sont l’incarnation d’un Brésil, ce géant de l’Amérique latine et du catholicisme à l'échelle planétaire, remarquablement ouvert et tolérant, où l’islam est en forte progression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël prend les rênes d’un Comité onusien chargé… de la décolonisation

Prison ferme pour deux membres de la LDJ (vidéo)