in ,

Coronavirus : la France réalise-t-elle moins de tests que ses voisins européens ?

C’était il y a quelques jours à Genève. Le patron de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus adressait un message clair aux pays touchés par la pandémie de coronavirus : « Nous ne pouvons pas nous battre contre un virus sans savoir qui est contaminé. Testez, testez, testez ! », avait-il martelé. Qui est testé et qui ne l’est pas ? Mais pour l’heure, tous les pays n’ont pas tout à fait suivi cette recommandation. C’est notamment le cas de la France, qui a choisi de limiter les tests aux cas les plus graves dans le but d’assurer « une meilleure prise en charge des patients ». Sont donc testés « les personnes fragiles, les personnes hospitalisées et les professionnels de santé », indique le Twitter du gouvernement. Ce qui explique en partie que le nombre de cas de contaminations au covid-19 soit sous-estimé. « Nous ne testons pas tous les sujets du virus », a reconnu Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, « parce que de nombreux patients sont asymptomatiques ». « Certaines études internationales nous disent que jusqu’à 9 personnes sur 10 ignorent qu’elles sont porteuses ou ont été porteuses du virus parce qu’elles n’ont eu pas ou peu de symptômes », a-t-il également déclaré.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Florilège des légèretés entendues par les responsables de la crise sanitaire en cours

Covid-19 au Maroc : débrouille et bricolage pour soignants et pharmaciens