in

La Birmanie et le Bangladesh signent un accord sur le retour des réfugiés Rohingyas

Le Bangladesh et la Birmanie ont conclu un accord sur le retour des réfugiés Rohingyas ayant fui les répressions de l’armée birmane. L’accord a été révélé, alors que ce jeudi la prix Nobel de la Paix et conseillère du président birman accueillait dans la capitale birmane le ministre des Affaires étrangères du Bangladesh. Le texte stipule que le programme des premiers retours volontaires devrait débuter d’ici deux mois. Cet accord intervient, après que, ce mercredi, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a qualifié de “nettoyage ethnique” les répressions dont font l’objet les Rohingyas.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Il ne reste plus qu’à écrire un article intitulé: “ce prix nobel de la paix commet un génocide sans être inquiétée par la CPI et le tribunal international et par auto sado-masochisme elle invite les victimes du génocide survivants à revenir dans ce pays nazi”. une suggestion: la commission des prix nobel de la paix devrait s’armer d’une commission de psychiatres avant de le décerner à cette responsable d’un crime contre l’Humanité contre les Royinghas. C’est son crime contre une ethnie les Royinghas qu’elle planifie, programme de manière systématique avec la collaboration de son armée, de leur président et du peuple de birmanie tous responsables: les responsabilités individuelles et collectives doivent être jugées devant un tribunal internationale au risque de banaliser ça ailleurs au cours des générations à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour Jean-Luc Mélenchon, Manuel Valls “pousse à la guerre” contre l’islam

Explosion dans une mosquée en Égypte, au moins 180 morts