in

USA : un policier travesti en femme, sous un hijab, choque les musulmans du Minnesota

Quand un cliché photographique, prétendument drolatique, tombe à plat, ne laissant transparaître qu’un humour de bien mauvais goût de nature à raviver les clichés tenaces sur l’islam, voilà l'affaire qui a récemment créé un grand émoi parmi les musulmans du Minnesota, profondément blessés à la vue d’un homme, travesti en femme et grossièrement maquillé, sous un hijab. Un émoi frappé de stupeur quand un journaliste, en fin limier, identifia un policier de la ville de Saint-Paul…

"J'étais toute retournée quand j’ai vu cette photo", a confié Ramla Bile, une américaine musulmane résidant à Minneapolis, au Star Tribune, avant de renchérir en colère : "Mon identité n’est pas un costume, et c’est odieux de se moquer des différences culturelles en les caricaturant ainsi ! »

Indignés et intrigués à la fois, l'ensemble des musulmans du Minnesota étaient déterminés à faire toute la lumière sur cette photo délibérément grotesque et extravagante, aussitôt prise, aussitôt mise en ligne pour faire le buzz. Grâce à l’œil de lynx du journaliste Mukhtar Ibrahim basé à Washington, après avoir longtemps vécu dans la ville de Saint-Paul, un personnage du terroir, et pas des moindres, a été reconnu.

Bas les masques ou en l’occurrence le voile, c’est bel et bien un policier qui s’est ainsi grimé pour tourner en dérision les ressortissantes somaliennes travaillant dans la grande chaîne de magasins Target ! Ce dernier, auteur d'un grave dérapage, a poussé le souci du détail jusqu’à arborer un badge aux couleurs du magasin, sur lequel figure un nom de femme à consonance somalienne, avec un téléphone portable coincé sous son voile.

Les communiqués officiels, réprobateurs et atterrés, se sont alors succédé à un rythme effréné, sous la plume du grand patron de la police de Saint-Paul et du premier magistrat de la cité. 

"Le département de police de Saint-Paul a travaillé dur pour établir une relation solide et respectueuse avec la communauté musulmane, et je ne tolérerai pas que ce type d'images mine cette relation", a écrit M. Smith, précisant : "La diversité est l'une des plus grandes forces de la ville de Saint-Paul, et nous attendons de chacun de nos officiers de police qu’ils la respectent et qu’ils soient fiers de servir tous nos administrés, quelles que soient leurs origines et communautés".

Le maire Chris Coleman a, quant à lui, fait part de sa consternation, tandis que son porte-parole indiquait à la presse que "La ville et le bureau du maire prennent cela très au sérieux, et le maire va suivre personnellement les évolutions de cette affaire".

Tel un arroseur arrosé, le policier qui cherchait à ridiculiser toute une communauté s’est finalement couvert de ridicule, et pire encore, subit l’opprobre général, personne, ni du côté des autorités, ni du côté des administrés musulmans, ne souhaitant briser le précieux lien de confiance qui cimente le vivre-ensemble à Saint- Paul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Printemps arabe : où en sommes-nous?

Une tranche de jambon envoyée au Centre islamique de Meximieux