in

Une tranche de jambon envoyée au Centre islamique de Meximieux

Moins violente et tétanisante que les tags orduriers qui défigurent inlassablement les mosquées, lieux de culte, carrés musulmans, boucheries halal, et habitations de particuliers, la tranche de jambon, hautement provocatrice et foncièrement malveillante, glissée dans une enveloppe timbrée et adressée à un centre islamique, vient compléter le large éventail d’intimidations et d’agressions en tous genres, qui tente d’imposer le règne de la terreur dans nos villes et nos villages.

La missive, rongée par l’inimitié raciste, est parvenue samedi dernier au Centre islamique de Meximieux, dans l’Ain, ainsi que le rapporte le quotidien Le Progrès, tombant littéralement des mains du responsable des lieux.

Les mots étant superflus et surtout pouvant constituer une menace caractérisée sur le plan pénal, le ou les expéditeurs ont fait, une fois n'est pas coutume, l'économie de commentaires haineux. 

La stupeur passée, le directeur du Centre islamique, qui a dû se résoudre à ne pas  porter plainte, s'est tourné vers le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) afin d’obtenir réparation, tandis que la gendarmerie locale a ouvert une enquête.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

USA : un policier travesti en femme, sous un hijab, choque les musulmans du Minnesota

Assassinat de Chokri Belaïd: Bassam Tahhan met en cause le Qatar