in

Un tour de l’Algérie à vélo pour montrer la beauté du pays

Partis d’Alger le 25 septembre, Achour Aghroud et Imad Idjennadene, deux Algériens de 36 ans, ont décidé de parcourir l’Algérie à vélo, de la côte au désert. Pour les deux sportifs, l’objectif est de sensibiliser aux questions environnementales, mais aussi faire découvrir les paysages de leur pays.

Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tout est beau dans ce pays, sauf une chose et qui malheureusement reste la plus importante.

    Le monopole actuel du pouvoir réel est plus une situation d’apartheid, construit sur l’inacceptable ‘’primauté du militaire sur le civil’’
    L’armée a défendu ‘’Sa République’’, avec le sang du peuple.

    Pour un militaire algérien, un civil est un objet encombrant .

    L’Algérie est considérée par la haute hiérarchie militaire comme le butin de guerre de libération nationale’’, et non celle du peuple algérien.

    Il n’y a pas de justification idéologique, historique ou nationaliste au maintien des militaires aux commandes du pays après 57 ans d’indépendance politique, mais seulement des privilèges et des intérêts matériels permis par le contrôle de l’économie, et le profit sans limite provenant de la manne pétrolière.

  2. Des initiatives pareilles -surtout sous l’angle environnemental- sont à multiplier par dix(10), par cent (100) s’il le faut, ne serait-ce que pour mieux faire connaitre notre pays qui, en fait, est plus qu’un pays : un sous-continent ! Car il en a non seulement l’étendue géographique, mais aussi la diversité multidimensionnelle sous tous les angles : ethnique, linguistique, culturel, etc.

  3. Notre planéte est globalement belle, l’Algérie s’est préservée du tourisme de masse ce qui lui a permis la sauvagarde d’une partie de ses paysages contrairement à ses voisins Maghébins et plus globlement méditérannéens qui les ont sacrifiés sur l’autel d’une certaine conception du développement.
    Pourvu que ça dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rescapé du Bataclan le 13 novembre 2015, Christophe Naudin était présent à la marche contre l’islamophobie

Etats-Unis : deux jeunes femmes musulmanes font sensation lors des élections municipales