in

Un Saoudien fait scandale pour avoir déchiré le portrait d’une femme sur un panneau publicitaire

Quelles forces obscures ont pu pousser un Saoudien à escalader un panneau publicitaire érigé à un carrefour névralgique de Jizan, la cité phare du gouvernorat du même nom, pour s’empresser de déchirer le portrait d’une femme qui tenait le haut de l’affiche ?

Il semble bien que seule une misogynie furieuse, exacerbée par une perception rétrograde de la femme, cette « tentatrice-née », soit capable d’entraîner un sujet de la monarchie wahhabite vers de telles extrémités, au risque de se donner tristement en spectacle et de tomber sous le coup de la loi.

Les images saisissantes de son coup d’éclat insensé ont atterré la majorité de ses concitoyens qui les ont visionnées, soulevant l’indignation générale sur Twitter, à de rares exceptions près. Il faut dire que dans une Arabie saoudite qui a mis fin tout récemment à l’interdiction archaïque de conduire faite aux femmes, l’arrachage hargneux d’un visage féminin s’exposant aux yeux de tous est du plus mauvais effet…

Aucune distinction honorifique ne sera décernée à cet homme aveuglé par sa vision obscurantiste de la femme et, à la place, les forces de l’ordre de Jizan lui ont passé les menottes ce week-end, après l’avoir activement recherché. Une enquête est en cours pour éclaircir ses vraies motivations.

Mais pour les twittos saoudiens, outrés par un tel comportement, nul besoin d’être un fin limier pour considérer qu’elles sont d’une limpidité cristalline. Ils sont nombreux à appeler les autorités locales à faire un exemple, en punissant sévèrement son acte jugé unanimement inqualifiable.

Deux tweets éloquents :

« Vraiment, il faut le punir et l’empêcher de recommencer et de faire des émules. C’est la seule solution à un tel comportement ».

« Qu’en est-il des femmes qu’il voit dans la rue, dans les hôpitaux, les magasins, sur les téléphones portables et sur Internet? Comment ce maniaque va-t-il déchirer leur visage? »

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Franchement n’importe quoi! si cette photo le dérange ou si plutôt s’il suit la religion à la lettre comme il semble vouloir le faire valoir par son acte, il n’avait qu’à baisser les yeux comme il est stipulé dans le coran. Mais il est plus facile d’être destructeur que de canaliser ses pulsions à priori. Ce n’est qu’une photo ou plutôt un dessin ; qu’en est- il de son comportement avec la femme?Je ne peux pas croire que cette homme est un féministe et qu’il est pu au nom de la femme vouloir la défendre , dans le principe femme -objet.Malheureusement ce n’est ni dans l’air du temps ni dans la culture saoudienne. En effet la femme est sous tutelle donc pas besoin de polémiquer plus pour comprendre que c’est un geste purement misogyne. Je rappelle à tous ceux qui sont d’accord : l’homme doit baisser son regard et vu la hauteur du panneaux il a du prendre une chaise pour l’atteindre, recherchant délibérément ce visage de femme qui le dérange donc ……….Ça aurait été un homme il ne l’aurait pas fait et pourtant dans les deux sens la reproduction serait interdite.

  2. Allah ibarak, qu’Allah le récompense. Voilà un homme qui cherche
    son dine avant la dounia. Franchement c’est un Homme.

    Qu’Allah le préserve et face que dans tout les pays musulmans cela se répète.

    Amiine.

  3. Au Nom d’Allah Le Très-Haut,

    Je ne suis pas d’accord avec votre artcle: même si toute la planète était de votre côté, je ne le serai pas!
    En effet, je pense que dans nos sociétés occidentales, dans lesquelles il ne reste qu’un petit verni de ce qui est écrit dans les 4 évangiles – non-originaux dans langue hébraïque – et surtout en ce qui concerne la femme. Après avoir donné tous les droits à l’homme pendant des siècles, ils sont tombés maintenant dans l’autre extrême! Il faut par exemple constater que en Suisse, le nombre important d’hommes qui ont eut recours au suscide sont les divorcés. Les Autorités CFF vont construire une barrière entre Lausanne et Genève le long de la voie férée, car en une année il y a eu 140 personnes qui sont mortes couchées sur la voie par le train. Et vous vous rendez compte pour le conducteur de la locomotive, qui ne peut rien faire: et qui doit regarder un être humain mourir sous le sifflement terrifiant de la locomotive. Combien doit être grande la dose de déséspoir pour en arriver à cette très triste FIN – Qu’Allah nous en préserve – Amin!

    Ce musulman qui a déchiré cette photo, l’a fait – je pense – parce qu’en Arabie les femmes saoudiennes et d’autres aussi (j’habite La Mecque honorée depuis 15 années par la Faveur d’Allah) sont complètement voilées; alors il n’a pas admis cette photo de ce visage à découvert. Mais aussi il y a de nombreuses musulmanes d’autres pays : Europe, Turquie, Asie – qui porte le voile bien sûr, mais sans couvrir le visage.

    Je voulais dire que dans les pays occidentaux, la femme est tellement respectée qu’elle conduit les bus, devient un soldat – sans oublier qu’elle peut vendre son corps et receçoit pour ce nouveau JOB toutes les conditions à remplir, sans oubier les impôts sur son salaire.

    Dans la société régie par les Lois du Créateur – glorifé soit-Il – la femme a sa place et ses fonctions et ses devoirs et ses droits – et l’homme également.
    Bien sûr, il y a aussi des musulmans qui ne se conforment pas toujours à la Loi divine et qui la transgressent et de ce fait porte préjudice non seulement à la femme, mais aussi à l’image de l’Islam.

    Par exemple en Tunisie, si le Président avait été correct et qu’il ait dit que dans la société tunisienne, bien souvent les hommes ne respectaient pas leurs engagements et que de ce fait – celle-ci devait aller travailler à l’extérieur comme les hommes – et que par conséquent elle devait dans l’héritage obtenir l’égalité avec l’homme – cela aurait été moins grave que de renier l’Islam.

    En effet, la Loi divine donne à la femme le droit de gérer sa fortune, sans avoir l’obligation de subvenir aux besoins de la famille – car cette charge incombe à l’homme seulement; voilà pourquoi celui-ci reçoit une part de l’héritage plus importante.

    Bien sûr que si on informe les gens que partiellement et qu’ils ne connaissent pas la Vérité, ils penseront que c’est une injustice.

    • Merci pour votre article intelligent et soigneusement écrit.
      Il me semble que l’erreur que chaque croyant(e) commet peu importe sa religion c’est que l’homme décide toujours de la place que la femme doit ou devrait occuper ici sur terre. Et ce concept relativement bien précis dans chaque religion par traditions et coutumes eh bien c’est l’homme à nouveau et toujours l’homme qui prétend que c’est le concept vrai et unique de “son” créateur propre à sa religion.
      C’est cela que les lois laïques (qu’elles plaisent ou ne plaisent pas) tâchent de combattre.

      • Concernant l’héritage je pense qu’un peu de réflexion aurait amené ces gens qui ont manifesté contre, de comprendre . Ils savent très bien pourquoi, mais les hommes avec un grand H sont des êtres intéressés, donc ne veulent pas voir la vérité en face. Très vite ils ont parlé de renier le coran alors que ce n’était pas le cas du tout. Pourquoi çà ne dérange pas que la femme participe aux ménage? , pourquoi ne sont-ils pas référer au coran à ce sujet? tout simplement car il y a un intérêt qui les arrange alors quand on parlais d’héritage paritaire on se réfère aux textes. Il faudrait alors toujours se référait aux textes mais ce n’est jamais le cas sauf quant il s’agit peut être d’y perdre.

  4. Je poste à nouveau: l’auteur de l’article est-il bien musulman? Car avec sa réaction on passe du coq à l’âne là (sans jeu de mots) et je suppose qu’il y a bien un juste milieu dans cette basse-cour…

    • Dès qu’une opinion, un acte ne convient pas aux commentateurs leur auteur n’est pas musulman. A vous ecouter les uns et les autres il n’y aucun musulman sur terre.

      • @Spera Parlons de vous! Dès qu’un commentateur est en divergence avec vous c’est qu’il considère (forcément!) que: “il n’y a aucun musulman sur Terre”, je répète donc (cher coq ou âne?): il doit bien avoir un juste milieu dans cette basse-cour… Cordialement.

  5. Quelle contradiction de la part de l’ Arabie Saoudite que de permettre d’afficher une femme sans voile alors qu’elles n’ont pas d’autre choix que de le porter?

  6. C’est le dernier bonhomme sur terre, ce n’est pas un visage qu’il a déchiré,mais l’image d’un visage…nuance que vous ne faites pas,incapables de dénoncer la marchandisation de la femme dans le reste du monde,entre autres…

    • Mais bien sûr, c’est un ultra féministe qui dénonce la marchandisation de la femme et s’il badigeonne une charcuterie ce sera parce qu’il est vegan.

    • Non horreur ! On ne représente pas ce que Dieu a créé. Dieu est jaloux !
      Donc pas de dessin, de peinture, et partant de là, pas de sculpture.
      Ca nous fait des pants entiers de culture qui font défaut dans la civilisation islamique.
      Alors les femmes sous un drap, c’est pour plaire à Dieu, qui vit là-haut, en jetant de temps en temps un coup d’oeil sur la terre.
      Quand il aperçoit certains de ses fidèles avec voiles et barbes, il doit être consterné.

    • Le récompense ? Il dégrade un bien qui ne lui appartient pas, sans autorisation et surtout sans se cacher pour le faire et toi tu demandes à ce que Dieu le récompense ? C’est fou de dire des choses pareilles.

      • @Ben

        Pas tout à fait d’accord. La publicité n’a rien de respectable, et c’est un ancien publicitaire qui vous parle. La publicité est un viol de votre inconscient, dont l’objectif est de vous fourguer des trucs dont vous n’avez pas besoin. En tout cas, c’est ce que j’ai appris dans l’école de pub qui m’a formé. Bref, les gens qui taguent les affiches, ou les lacèrent, ne font qu’exercer leur droit légitime à l’auto-défense.
        A part ça, quand on conçoit une pub, on mise toujours sur les instincts les plus primaires: Le sexe, la violence, la mégalomanie, le désir d’importance. “Achetez telle bagnole, et vous aurez une grosse bitte. Votre beau frère sera humilié, et toutes les radasses tomberont dans vos bras”.
        Sinon, il est évident que le lacérateur de cette histoire est motivé par ses préjugés religieux. Mais je préfère le voir attaquer des affiches que des personnes réelles. Quant à Dieu, s’il existe, je crois qu’il s’en fout, mais ça n’engage que moi.
        Enfin, je note quand même le fait qu’en France, les féministes taguent les affiches de ce genre au motif que la femme y est objetisée. Pas grave. Ca fait tourner les rotos. … Malheureusement, en Italie, mais bon. Prenez quand même en compte le fait que c’est l’emplacement qui coûte cher. Sur les Champs, ça représente plus que le salaire d’un cadre supérieur. Alors que l’affiche, c’est peanuts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour D. Boubakeur, le rapport d’ El Karoui sur l’islam est “opportuniste et partial”

Rachid Taha est mort