in

Rachid Taha est mort

Rachid Taha est mort dans la nuit de mardi soir à mercredi d’une crise cardiaque dans son sommeil, à son domicile parisien révèle le quotidien Le Parisien. C’était l’une des figures du rock des années 1980, de la France Black-Blanc-Beur. Il avait 59 ans. Leader du mythique groupe Carte de Séjour dans les années 1980, Rachid Taha avait réussi le parfait alliage entre sa culture algérienne et le rock anglo-saxon, avec un soupçon de provocation quand il reprenait Charles Trenet et sa chanson « Douce France », « cher pays de mon enfance », lui qui était né près d’Oran où il a grandi avant d’arriver en Alsace, à l’âge de 10 ans.

Vidéo de la chanson “Ya Rayah” (reprise d’une chanson de l’auteur-compositeur-interprète algérien  Dahmane Elharrachi) qui a connu un succès planétaire.

Dahmane El-harrachi – Ya Rayah (version originale)

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oumma est un site d’information portant un regard musulman sur l’actualité et proposant des dossiers sur l’Islam et le monde musulman.🤣🤣🤣🤣regard musulman. Plus je vous lis plus j’aimerais voir vos têtes. Je vous parle que vous n’êtes que des laïcs. Ajoutez au moins laïc après musulmans. Ce serait édifiant.

  2. Adieu Rachid…

    A Dieu nous appartenons et vers Lui est notre retour.

    Que le Tout Puissant t’accorde sa miséricorde et qu’Il accorde la patience à tes proches.

    Amine

  3. Tu nous a quitté hélas nous ne sommes pas éternel 123 soleil une pensée pour toi on noubliera jamais cette magnifique époque maintenant te voici dans au de la que allah t’ouvre les porte du paradis allah y rahmek repose en paix .chaa

    • bien sûr … il était un maghrébin pas comme les autres n’est-ce pas? un “certain enfant” de l’immigration.
      Préciser sincères ne fait pas oublier leroy oh combien représentatif d’un ”certain genre”

    • C’est parce que vous n’avez rien compris à sa reprise, faut voir le clip pour comprendre qu’il tourne en dérision le modèle d’intégration français, complétement aveugle à la réalité des années 1980. Rachid Taha était un provocateur, limite punk, c’est très étonnant qu’un raciste décomplexé de votre espèce apprécie cet artiste engagé et talentueux.

      • C’est vrai mais en même temps :

        ” Aimez-vous la France dans laquelle vous vivez ? Je m’y sens bien malgré tout. J’aime le côté poil à gratter des Français, cette façon d’empêcher de tourner en rond. Quand je suis à l’étranger, je rêve de rentrer à la maison. Je ne me vois pas vivre ailleurs qu’ici.”

        • Moi même, je ne me vois pas vivre ailleurs, ça ne m’empêche pas d’être crtique et de refuser certains fonctionnements sociaux propres à la société française. Je rappelai juste, à Leroy, le sens profond de la reprise de Rachid Taha, ne comprenant pas au vu de ses autres interventions comment il pouvait aimer cette chanson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un Saoudien fait scandale pour avoir déchiré le portrait d’une femme sur un panneau publicitaire

La Grande Mosquée de Lyon dénonce le rapport El Karoui