in

Un sans-papiers algérien à Macron: « Monsieur Macron, on est sans-papiers, on t’aime trop ici ! »

Vendredi 7 septembre, lors de son  bain de foule à minuit sur le Vieux-Port de Marseille, Emmanuel Macron a eu un échange avec un sans-papiers algérien, en France depuis 8 ans, et dont la situation n’ a toujours pas été régularisée. Ce qui n’a pas empêché ce dernier de dire combien il apprécie le président français : « Monsieur Macron, on est sans-papiers, on t’aime trop ici ! »

14 commentaires

Laissez un commentaire
    • Il n’a rien à faire en France, en effet, ainsi que tous ces glandeurs de harragas bac moins dix qui préfèrent squatter la France à vivre d’expédients et de rapine plutôt que de se faire des ampoules aux mains sur les chantiers de construction d’Algérie qui manquent cruellement de bras. Aucune dignité ni pour eux mêmes ni pour leur pays, la preuve ici en vidéo par la lèche.
      Il n’y a pas de chômeurs en Algérie, il n’y a que des flemmards. Ici il n’y a pas de RSA mais il y a la ( petite) retraite de papa jusqu’à ce que mort s’ensuive et les clandos marocains et subsahariens pour faire le boulot.

  1. Qu’aime t on chez nous??? Ben…les allocations…les apl…les papiers et la naturalisation….c’est tout…après ils sont comme chez eux…en voulant nous imposer leurs us et coutumes…cest là où ça ne va plus.!!!

  2. tout ce qui leur est demandé, en cas qu’ils accèdent à la nationalité française, est que tant eux-mêmes que leurs enfants se comportent en citoyens loyaux envers la France.
    certains diront que c’est là une trahison.
    mais le véritable musulman saura qu’il n’est d’Islam sans loyauté, bonne foi et droiture, tant envers des musulmans que des non-musulmans.

    concluons donc adéquatement sur ceux qui demandent cette nationalité sur de simples considérations financières.
    en général, à leur propos, l’on parle de “prostituées”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contre-histoire de la guerre froide

Pourquoi le maréchal libyen Haftar a-t-il menacé d’entrer en guerre contre l’Algérie?