in

Pourquoi le maréchal libyen Haftar a-t-il menacé d’entrer en guerre contre l’Algérie?

Le maréchal Khalifa Haftar a accusé, samedi soir, l’Armée algérienne d’exploiter la situation sécuritaire difficile en Libye pour faire des incursions militaires sur le territoire libyen.

Le commandant en chef de l’autoproclamée armée nationale libyenne (ANL) a ainsi menacé, dans une vidéo diffusée par Al Jazeera le montrant en train de s’adresser à des chefs de tribus de l’Est libyen, de déclarer à l’Algérie la guerre dans le cas où ses pratiques ne cesseraient pas. «Les Algériens ont trouvé une occasion pour entrer en Libye. Lorsque nous avons découvert cela, j’ai envoyé le général Abdelkrim en Algérie pour expliquer que ce qui a été fait n’était pas fraternel. Nous pouvons transférer la guerre de l’Est à l’Ouest en peu de temps», a déclaré Khalifa Haftar, précisant toutefois que les autorités algériennes s’étaient excusées pour ce qu’elles ont présenté comme étant un cas «isolé». Alger aurait, selon lui, promis de prendre en charge la question cette semaine.

Pour l’heure, il n’y a pas eu de réaction officielle du côté algérien concernant ces présumées incursions. Quoi qu’il en soit, les accusations du commandant en chef de l’ANL ont surpris de nombreux observateurs, surtout que l’Etat algérien est connu pour son refus obstiné de mener des opérations militaires à l’extérieur de ses frontières et son respect scrupuleux de la souveraineté des pays.

L’Algérie n’a d’ailleurs jamais été prise à défaut sur cette question. Même les aides humanitaires algériennes destinées ces dernières années aux populations des villes libyennes proches de la frontières algérienne n’ont été envoyées qu’une fois obtenu le feu vert du gouvernement libyen d’entente nationale, reconnu par la communauté internationale.

Non-ingérence

Ces mêmes observateurs soutiennent que Khalifa Haftar ne peut pas non plus reprocher à l’Algérie d’être vigilante au niveau de ses frontières, surtout que la Libye est un Etat failli qui est devenu un repaire pour terroristes et que le site d’exploitation gazière de Tiguentourine, situé à un jet de pierre de la frontière libyenne, avait été la cible, en janvier 2013, d’une attaque terroriste massive. Des terroristes venus précisément de Libye. Plus de 800 personnes travaillant sur le site gazier avaient été prises en otages et 37 d’entre elles ont été lâchement exécutées par les assaillants.

Nombreuses les fois aussi où les milices libyennes ont traversé la frontière algérienne pour s’adonner à des actes de brigandages sur le territoire algérien. Un wali a même été enlevé au cours de l’une de ces «descentes». Eu égard à ces tristes épisodes, il se pourrait, en effet, que les incursions dont parle Khalifa Haftar aient été justifiées par des «urgences sécuritaires». Mais cela reste tout de même à vérifier. Au-delà, certains observateurs estiment que «les responsables libyens devraient au contraire se montrer rassurés et reconnaissant que l’Algérie veille au grain sur leur flanc ouest».

Calculs obscurs

A quoi riment donc les remontrances de Khalifa Haftar ? Le chef de l’ANL veut-il, à travers cette sortie, apparaitre aux yeux de ses compatriotes comme le véritable garant de la souveraineté et de la sécurité de la Libye ? Le clan de l’Est libyen cherche-t-il à essayer de fragiliser la position de l’Algérie qui œuvre, actuellement, en faveur d’un règlement pacifique du conflit libyen ? Certains observateurs pensent à ce propos qu’il y a quelque chose qui se trame et que l’on cherche à tenir Alger à l’écart du très disputé dossier de la crise libyenne.

Les reproches faits par le maréchal Khalifa Haftar à l’Algérie interviennent d’ailleurs deux jours après seulement qu’il ait affiché sa volonté de marcher avec son armée sur Tripoli pour, a-t-il dit, extirper la ville des griffes des milices qui se livrent actuellement une terrible guerre d’influence, qui a déjà couté la vie à plusieurs dizaines de civils. Il a assuré que l’ANL était prête et que la prise de la capitale libyenne serait rapide. «Nous n’allons pas laisser tomber Tripoli et le peuple libyen doit y vivre en sécurité», a déclaré Khalifa Haftar. Craint-il une opposition de l’Algérie à son projet de prise de Tripoli par la force ? La piste n’est pas non plus à écarter. 

Source: El Watan

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je général libyen à la solde des États-Unis devrait réfléchir à ce qu il dit en menaçant Algérie entrée en guerre contre elle armé algérienne et une grande armée expérimenté professionnel avec des équipements modernes sophistiqués elle feras une bouchée de la petite milice de ce général haftar en moins de 48h ils devraient mieux surveiller c est frontière et occupé des terroristes qui ont fait de la Libye leur base arrière de ailleur je vois mal le pouvoir algérien excusé devant ce microbe de général et ca petit milice de mercenaires imposé a Algérie sont diktat

    • Tout Arabe qui ne vous plaît pas est forcément à la solde des Etats-Unis.
      Et même d’Israël tant qu’on y est. Ah les réflexes mécaniques !
      Comme ça, vous êtes toujours innocents.
      Comme l’enfant qui vient de naître…
      C’est dommage que tant d’Arabes s’entretuent.

  2. Leroy pour info se sont des maghrebins et non des arabes.
    Et pour ta gouverne la olupart des guerres chez les “arabes” sont la fautes des etat unis qui divise pour ensuite mieux régner cela s’apoel de la geopolitique

    • Comment expliquer, que les Arabes, existaient longtemps avant la creation des USA, et, qu’ ils se battaient deja; c’ était la faute a qui ? Puisque les USA, n’ existaient pas !

  3. HAFTAR n’est qu’un mercenaire des USA et d’israël.
    C’est la continuité du processus de destructions des pays arabes programmées par israël et les USA. Haftar a été dépêché par les USA, où il résidait, en Libye pour contrecarrer le régime de Kadhafi contre lequel ils avaient mobilisé des mercenaires dont l’intermédiaire était BHL qui, on le sait, roule à tête baissée pour israël, avec la complicité de son ami, N. Sarkosy, entre autres.
    Maintenant que les USA et israêl ont détruit la Libye, la Syrie, le Yémen, et bien sûr l’Irak, ils visent l’Algérie qui, après dix ans de guerre fratricide s’est quelque peu stabilisée, et ce pour avoir refusé de prendre position quant aux querelles entre Libyens. Donc ils doivent trouver un moyen de l’impliquer dans la guerre afin de faire d’elle ce qu’ils ont fait aux autres pays arabes cités plus haut.

    • Pourquoi toujours tout mettre sur le dos des USA ou d’Israël, pour essayer de s’excuser ?
      Il arrive aussi que les Arabes s’entretuent sans qu’on les pousse : ce sont de grands garçons.
      D’ailleurs dans leur monde, il y a la guerre un peu partout.

      • Les maîtres du monde font tout ce qu’il faut pour qu’il n’y ait pas de démocratie dans les pays arabes et africains pour mieux les contrôler.
        Si un pays tente de résister ou de se rebiffer, ben on pousse les voisins pour lui casser les dents. Cela s’est fait en 1980 par exemple en poussant l’Irak pour qu’il attaque l’Iran, en poussant l’Irak contre le Koweit pour trouver une excuse pour casser l’Irak. En donnant comme cadeau le Liban à la Syrie après première guerre du Golfe pour ses loyaux services et après trouver l’excuse de l’occupation du Liban quelques années plus tard pour mieux casse la Syrie. Puis on crée des rebelles des Daesh pour exploser certains pays avec la bénédiction des maîtres du monde etc…
        De plus c’est cool, dans les pays développés on ne fait plus assez d’enfants; le taux de natalité est en berne depuis longtemps, on manque de petites mains, de médecins, d’ingénieurs etc.., on peut récupérer quelques millions de migrants à se partager au passage équitablement et généreusement entre amis.
        c’est une histoire sans fin, des exemples il y’en a plein.
        Faire croire que la guerre est génétique chez les arabes ou chez les africains… c’est un manque d’analyse, je dirais plutôt de la mauvaise foi, voire du racisme.
        Vous savez très bien qu’ils sont toujours sous occupation en laissant au pouvoir les gens qui les servent, les pauvres peuples subissent et subiront encore.
        Alliot Marie voulait envoyer des soldats français mater la rébellion en Tunisie … rappelez-vous. On ferme les yeux (politiques et médiatiques, c’est vari les deux sont souvent mariés ensemble au nom de l’intérêt (business) suprême du pays) sur certains pays qui massacrent leurs peuples ou qui les mettent en prison pour au moins 20 ans, comme dernièrement le Maroc par exemple, c’est un pays ami$$$, en plus il a de beaux hôtels et de belles plages avec de petits cadeaux si plus d’affinités ….., oui un peu comme la Tunisie de Ben Ali.
        Allez parler de la France au Rwanda, ils ont même changé de langue nationale en passant du français à l’anglais pour couper les liens après le génocide des années 90.
        Allez parler d’Israël en Afrique du Sud, ce pays qui n’a cessé d’envoyer des armes (missiles etc…) pendant la période de l’apartheid surtout que ce pays était sous embargo international.
        Tous les coups foireux des USA en Amérique latine …..
        Que dire l’emprise que la France sur les pays africains francophones, elle gère leur monnaie, leur commerce, leurs matières premières, choisit pour eux leurs gouvernants, son armée est stationnée la bas depuis des décennies pour défendre ses intérêts et veiller sur les généreux dirigeants …. sans parler de l’horreur en Libye dont dégâts collatéraux arrangent bien des choses, ne reste plus que l’Algérie à mettre à feu et à sang c’es t un peu le sujet de l’article ci-dessus.
        Bref il y a tellement à dire.
        Vous croyez que tout s’est arrêté, ben ça continue de plus belle mais avec d’autres méthodes dont nous parlerons d’ici une vingtaine d’années quand aura compris ce qu’il est en train de se passer actuellement. Car ils ont et auront toujours une longueur d’avance.
        Ne faites pas semblant de ne rien voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un sans-papiers algérien à Macron: « Monsieur Macron, on est sans-papiers, on t’aime trop ici ! »

La Mecque : un agent d’entretien honoré pour avoir bravé les inondations