in

Un élu britannique de confession musulmane veut faire de sa ville l’endroit idéal pour mieux vivre ensemble

Son vœu le plus cher est de faire de Warrington, une localité dans le nord-ouest de l’Angleterre, un véritable éden du vivre-ensemble, Faisal Rachid, l’adjoint au maire, affiche une confiance renforcée dans son aspiration suprême depuis que la journée « portes ouvertes » organisée par la mosquée locale, dans le cadre d’une opération inédite lancée à l’échelle nationale, a enregistré une affluence record.

A ceux qui le traitent d’incorrigible idéaliste, ou encore de doux rêveur déconnecté de la réalité, le très dynamique Faisal Rachid peut désormais opposer des chiffres éloquents qui lui donnent raison : plus de 200 administrés non musulmans ont répondu à l’invitation de l’Association islamique de Warrington, s’empressant de fouler pour la première fois les tapis du lieu de culte musulman situé tout près de chez eux.

Sur place pour accueillir les visiteurs, l’élu local et maître d’œuvre de l’opération s’est investi sans compter pour qu’elle soit couronnée de succès, mû par la volonté de dépasser les peurs paralysantes et les préjugés sclérosants. « C’était tellement agréable et réconfortant de voir que le dialogue s’amorçait, donnant lieu à des échanges chaleureux et instructifs. C’était comme une révélation pour tout le monde », s’est-il enthousiasmé, avant de préciser : « Nous prévoyons de pérenniser l’expérience, au moins deux fois par an. Notre mosquée est un lieu de culte résolument ouvert à tous et sur la société environnante. Je veux promouvoir une plus grande intégration pour que les habitants de notre ville, riche de sa diversité, en apprennent davantage sur la religion de leurs concitoyens, de leurs voisins, de leurs collègues… ».

Pour Faisal Rachid, sa bonne ville de Warrington, verdoyante, métissée et bigarrée, ne doit pas seulement être un endroit où il fait bon vivre, mais le "meilleur endroit pour mieux vivre ensemble", à même de garantir une coexistence harmonieuse, sereine et respectueuse entre communautés. Et il se fait fort d’y travailler d’arrache-pied chaque jour que Dieu fait.

   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le drone « Watchkeeper » basé sur une technologie israélienne écarté par l’armée française

Coca-Cola va ouvrir une usine à Gaza