in

Le drone « Watchkeeper » basé sur une technologie israélienne écarté par l’armée française

Communiqué de la Campagne BDS France

La Campagne BDS-France a lancé en 2015 une campagne contre le choix du drone « Watchkeeper » basé sur la technologie de l’entreprise israélienne Elbit Systems, qui devait être réalisé par le groupe Thales. Une pétition, lancée en septembre 2015, a recueilli plus de 8 000 signatures.

Récemment des milliers de cartes postales ont été adressées au Président de la République et ont contribué à sensibiliser l’opinion publique.

En effet, Elbit Systems, qui se sert de la population palestinienne comme cobaye pour tester ses armes, en violation de la 4ème Convention de Genève produit également du phosphore blanc, arme chimique redoutable utilisée contre la population civile à Gaza, et participe directement à la construction du mur illégal en Cisjordanie, ainsi qu’aux infrastructures des colonies.

La campagne BDS France prend acte du choix de l’armée française, qui n’a pas choisi le Watchkeeper et qui, après un appel d’offre a finalement confié à Sagem (groupe Safran) la fabrication de drones Patroller.

Si le choix de Sagem ne vaut pas une totale indépendance vis à vis d’Israël, l’abandon du drone Thales-Elbit est une réussite de la campagne BDS.

Pour autant, on ne peut se réjouir du choix de telles armes qui pourrait ouvrir la voie aux drones armés dans l’armée française et alors que ceux-ci contribuent à tuer ou faire tuer des populations civiles, comme le fit l’armée israélienne à Gaza.

En développant cette campagne, BDS France s’est engagé dans l’action pour l’embargo militaire vis à vis d’Israël, et a participé à isoler « Elbit System ».

La Campagne BDS France continuera de se mobiliser activement dans les prochains mois dans ce cadre.

EMBARGO MILITAIRE CONTRE ISRAËL !

Campagne BDS France
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soria Zeroual : Femme de ménage algérienne nommée pour un césar de la meilleure actrice 2016

Un élu britannique de confession musulmane veut faire de sa ville l’endroit idéal pour mieux vivre ensemble