in ,

Afrique du Sud : 44 mosquées s’apprêtent à ouvrir leurs portes lors de la Journée du Patrimoine

Mardi 24 septembre, l’Afrique du Sud pavoisera aux couleurs de sa grande fête nationale célébrant la richesse de sa culture, de ses traditions, de son patrimoine et de sa diversité dans toutes ses composantes, à laquelle l’islam a apporté une nouvelle coloration et dimension depuis son apparition au 17ème siècle.

Sur la terre du légendaire Nelson Mandela, où continue de briller le souvenir lumineux du dernier grand libérateur du XXème siècle, 44 mosquées disséminées à travers le pays ouvriront grand leurs portes pour bâtir des ponts de compréhension et de respect mutuels.

A l’occasion de cette Journée exceptionnelle, riche en découvertes, en rencontres et favorisant la cohésion sociale, l’islam rayonnera aux quatre coins de la Nation arc-en-ciel, si chère à l’archevêque Desmond Tutu, pour la plus grande satisfaction de l’un de ses éminents représentants, le Dr Faisal Suliman.

« Lors de cette grande Journée du patrimoine, les Sud-Africains se familiarisent avec les différentes cultures, us et coutumes et croyances qui les entourent et réalisent que leur pays n’offre pas seulement à voir une mosaïque de paysages grandioses, mais forme aussi une mosaïque multi-ethnique et pluri-culturelle. Ils peuvent alors constater à quel point nous sommes une société où l’intégration n’est pas un mirage », a déclaré le président du Réseau sud-africain musulman.

Publicité
                    Mosquée Nizamiye © Tourisme d’Afrique du Sud / Flickr
Mosquée Habibia Soofie, Le Cap © Naqeeb Kagee / WikiCommons

Alors que la plupart des dignitaires musulmans et des fidèles s’affairent pour que ce 24 septembre soit un grand jour pour tous, en apportant la dernière touche aux préparatifs dans l’enceinte des 44 mosquées qui inviteront à laisser les préjugés à l’extérieur, au KwaZulu-Natal, nombre de leurs concitoyens se préparent à célébrer le Jour Shaka, en hommage au roi zoulou Shaka.

L’effervescence règne dans cette province côtière à l’approche d’un mardi 24 septembre qui, comme chaque année, selon un rituel immuable, commémorera l’anniversaire du décès de l’illustre souverain, passé à la postérité pour avoir été le grand unificateur des clans zoulous, au sein d’une nation sud-africaine soudée.

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Italie : un jeune musulman mis à l’honneur pour avoir rendu un portefeuille rempli d’argent et refusé toute récompense

Décès de l’ex président tunisien Zine El Abidine Ben Ali