in

Pogba, Aurier, Drogba…, l’indignation des stars du football contre l’esclavage en Libye éclate au grand jour

Elles ont révélé une réalité d’une inhumanité effroyable qui ne pouvait que susciter une forte onde de choc aux répercussions planétaires, les images diffusées sur CNN, le 14 novembre dernier, montrant la vente aux enchères d’esclaves en Libye, au-delà de l’imaginable, ont ébranlé la planète football,  notamment certaines de ses stars qui ne sont pas restées sans réagir.

Alors qu’une clameur de colère montait des rangs des manifestants qui s’étaient rassemblés samedi dernier, sur les Champs-Elysées, pour protester contre la capture et la marchandisation abominables d’êtres humains, qualifiées « d’abus les plus flagrants des droits de l’homme » par Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU qui s’est dit « horrifié », Paul Pogba, Serge Aurier, Geoffrey Kondogbia, Didier Drogba, Barry Copa, Cheick Doukouré, Alexander Djiku ont, au même moment, laissé éclater leur sentiment de révolte.

A l’occasion d’un but qui a marqué son retour en fanfare sur les vertes pelouses, Paul Pogba, le milieu de terrain français de Manchester United sorti de blessure, n’a pas caché sa vive émotion : « Je suis vraiment ravi d’être de retour, mes pensées vont vers ceux qui souffrent de l’esclavage en Libye. Qu’Allah soit à vos côtés, et que cette cruauté cesse ».

« Force à Nous frères et sœur !! Tous Pour la liberté , stop l’esclavage en Libye ! », s’est exclamé sur Instagram Serge Aurier, l’international ivoirien évoluant à Tottenham Hotspur, tandis que depuis l’Espagne, Geoffrey Kondogbia, célébrait son but splendide en faisant un geste fort sur la pelouse de l’Espanyol de Barcelone : il a levé son maillot pour dévoiler un t-shirt sur lequel était inscrite la formule percutante « Hors football, je ne suis pas à vendre ».

De son côté, l’ancien marseillais Didier Drogba a trouvé un exutoire à son indignation en appelant à sortir de l’indifférence coupable sur son compte Instagram. « Comment peut-on rester indifférents devant tant de haine, l’esclavage, la traite humaine est la sous nos yeux chez nous en Afrique en Libye !!! », s’est ému celui qui évolue désormais à Phoenix, aux États-Unis. « Partagez sur vos réseaux, manifestez jusqu’à ce que ce cauchemar cesse!! (…) Honte à ceux qui traitent ainsi leurs frères humains !!!!!!! », a-t-il condamné fermement.

« Je me suis levé ce matin et suis très choqué de voir que des êtres humains vendus comme du bétail au 21ème siècle. Comment cela est-il possible? », s’est interrogé, encore en proie à la sidération, l’ex-gardien de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, Barry Copa, comme le rapporte Africa Top Sports.

Scandalisé également, le défenseur caennais Alexander Djiku a, pour sa part, lancé un vibrant appel aux étoiles du ballon rond pour qu’elles fassent tomber leurs œillères, qu’elles sortent de leur cocon douillet et qu’elles prennent parti contre les atrocités de ce bas monde ténébreux. « Il ne s’agit pas là de politique mais d’HUMANITÉ ! Ne regardons pas ailleurs, ouvrons les yeux! », a-t-il exhorté avec force.

While very happy to be back, my prayers go to those suffering slavery in Libya. May Allah be by your side and may this cruelty come to an end!

A post shared by Paul Labile Pogba (@paulpogba) on

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’esclavage a été largement pratiqué par les sociétés musulmanes, au point de constituer un pilier de leur économie et d’en avoir ainsi freiné le développement et l’innovation, phénomène déjà observé dans l’empire romain.
    Il en reste des traces et une mentalité. Le traitement des travailleurs étrangers exploités et méprisés dans les pays du Golfe s’explique de cette façon.

    https://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=12&ID_dossier=123

  2. Est-ce les sociétés musulmanes qui ont rendu possible la vente d’esclaves libyens ou plutôt la France et le royaume uni qui avec l’OTAN ont détruit le pays au prétexte que Kadhafi était un dictateur… Beau résultat… Gabrielle Gangai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frédéric Haziza, sous le coup d’une plainte pour agression sexuelle, suspendu par la chaîne LCP

Ratko Mladic, le “boucher des Balkans”, condamné à perpétuité