in

Frédéric Haziza, sous le coup d’une plainte pour agression sexuelle, suspendu par la chaîne LCP

Eclaboussé par le scandale des abus sexuels, Frédéric Haziza, le très partisan présentateur de la chaîne LCP et de Radio J, se retrouve, à son tour, au cœur d’une tempête médiatico-judiciaire qui l’a balayé, provisoirement, de la petite lucarne cathodique.

En effet, celui que l’on croyait indéboulonnable a finalement été suspendu, mardi soir, par la direction de LCP, après que la plainte pour « agression sexuelle » déposée par Astrid de Villaines, une consoeur journaliste de 29 ans, a fait tache au sein de la chaîne parlementaire dont le conseil d’administration comprend des députés, et grand bruit au sein de la société des journalistes de LCP-AN, qui a demandé un « retrait de l’antenne ainsi qu’une mise à pied à titre conservatoire de Frédéric Haziza ».

Rappelons que Astrid de Villaines accuse Frédéric Haziza d’avoir eu à plusieurs reprises, en 2014,  des « gestes ou des allusions déplacés, à savoir qu’il me frôlait le haut de ma poitrine avec ses mains et qu’il me déclarait que mes hauts de vêtements m’allaient bien, tout en fixant ma poitrine », ce dernier n’écopant alors que d’un simple avertissement, autant dire une petite tape sur les mains…

La direction de la chaîne parlementaire a décidé de « diligenter une enquête interne menée par le secrétaire général de LCP, Eric Moniot, avec un délégué du personnel et un membre du CHSCT ».

« Aucune autre dénonciation visant ce journaliste, directe ou indirecte, n’a été transmise à la direction », précise le communiqué de LCP. Marie-Eve Malouines, la présidente de la chaîne parlementaire a de nouveau, devant l’ensemble du personnel, insisté sur « sa volonté de protéger les victimes de harcèlement et de tout mettre en œuvre pour favoriser leur expression et faire cesser les agissements de harcèlement/agression qui seraient avérés ».

Devenu persona non grata sur des plateaux de télévision feutrés, parés d’une respectabilité toute institutionnelle, Frédéric Haziza et son absence d’objectivité sournoise ne s’inviteront plus momentanément dans les foyers. C’est toujours ça de gagné !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coran et expérience esthétique de la nature

Pogba, Aurier, Drogba…, l’indignation des stars du football contre l’esclavage en Libye éclate au grand jour