in

Frédéric Haziza accusé de harcèlement sexuel, une plainte a été déposée

Connu pour son fervent militantisme pro-israélien et son empressement malsain à museler toute critique d’Israël, en accusant d’antisémitisme ceux qui ont l’audace de fustiger la politique d’apartheid menée par le gouvernement de Netanyahou, Frédéric Haziza, le présentateur de la chaîne parlementaire LCP et de Radio J, semble s’être illustré dans un autre domaine, plus inavouable et sordide : l’agression sexuelle.

En effet, selon BuzzFeed, le virulent propagandiste qui s’est acharné longtemps contre Pascal Boniface, le courageux directeur de l’IRIS devenu sa bête noire, et sur ceux qui, comme lui, ne vont pas dans le sens du vent, est aujourd’hui accusé par plusieurs de ses collègues, actuels ou anciens, d’avoir eu des « comportements déplacés ».

Parmi eux, Astrid de Villaines vient de porter plainte contre lui pour une agression sexuelle remontant à 2014, comme le rapporte Buzzfeed. «Je précise qu’au cours des années qui ont précédé, monsieur Haziza avait des gestes ou des allusions plus ou moins déplacées, à savoir : qu’il me frôlait le haut de ma poitrine avec ses mains et qu’il me déclarait que mes hauts de vêtements m’allaient bien, tout en fixant ma poitrine», souligne-t-elle dans sa plainte. A l’époque, la direction s’est contentée de lui adresser un avertissement. Une sanction jugée trop légère par certains journalistes.

Toujours d’après les témoignages recueillis par BuzzFeed, une ancienne salariée raconte : «J’étais dans un bureau avec un autre rédacteur en chef. J’étais en jupe lorsque Haziza est rentré dans la pièce. Il s’est accroupi d’un coup et il a attrapé mes mollets avec ses mains pour les toucher. J’ai crié pour l’engueuler. L’autre personne présente a ri en lui disant légèrement qu’il ne devait pas faire ça.»

Un témoignage corroboré par le récit accablant d’une ancienne collaboratrice : «Un jour, je portais une robe assez banale alors que nous enregistrions des interviews avec plusieurs députés. Tous les députés et Frédéric Haziza étaient autour de moi pour faire des réflexions sur ma tenue. Certains la touchaient en me disant par exemple que c’était “un beau tissu”. Pour Haziza et les députés, j’étais juste un morceau de viande, jusqu’à ce qu’un autre élu intervienne pour mettre fin à cela.»

Frédéric Haziza serait-il à ce point au-dessus de tout soupçon ou intouchable que le signalement fait en décembre 2016, auprès de la chaîne LCP, par la députée Isabelle Attard qui avait été informée de son comportement pour le moins inapproprié, soit resté sans suite ?

Autre détail révélateur du deux poids deux mesures qui règne dans le landerneau politico-médiatique : François de Rugy, alors vice-président de l’Assemblée nationale, aurait alors accusé la parlementaire, cette lanceuse d’alerte dans le désert, de «relayer des rumeurs». En d’autres termes : Circulez, y’a rien à voir !!

 

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. le matchisme des députés français qui s’arrogent les droits de disposer de ces pauvres femmes.
    Comme quoi ne jamais faire de politique et ne jamais faite de métiers qui les mettent en contact avec eux sous peine d’être leurs jouets comme ces femmes.
    tant et tant de métiers mieux que que ceux-là sont à saisir et elles s’y épanouiront pour sûr mais elles risquent de voir sa plainte débouté classé sans suite car il est aussi “intouchable” que ses pairs politiciens

  2. Ne tombons pas à notre tour dans ces combines perfides, gardons notre principe.
    N’oublions pas le principe de présomption d’innocence, même s’il s’agit de Finkielcrotte en personne.
    Ne laissons pas la haine et la vengeance nous envahir, restons dignes et sereins, même envers ceux qui croient nous faire “mal “, mais en fait ils ne font mal qu’à eux mêmes. Car comme disaient certains connaisseurs, s’ils se rendent comptes du bonheur dans lequel le musulman vit, ils nous auraient tous combattus pour y accéder a leur tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc: une bousculade lors d’une distribution de farine fait au moins 15 morts

Finkielkraut l’affirme : #balancetonporc a été créé pour « noyer le poisson de l’islam »