in

Massacre de Las Vegas : les musulmans américains s’offusquent que Stephen Paddock ne soit pas traité de “terroriste”

Il aura laissé son empreinte sanglante dans l’histoire contemporaine de son pays, l’insondable Stephen Paddock, 64 ans, ce retraité nanti bien moins tranquille qu’il n’en avait l’air, devenu dimanche 1er octobre, à Las Vegas, le pire tueur de masse que les Etats-Unis aient jamais connu, reste pour l’heure un mystère.

Mais force est de constater que parmi les qualificatifs dont on l’affuble pour brosser son portrait et tenter d’éclairer sa folie meurtrière à la lumière d’une explication rationnelle et audible, n’égratignant surtout pas le vernis de la présidence « trumpienne », une chose est frappante : le terme « terroriste » ne lui est toujours pas accolé…

Considéré ni comme un « terroriste » de l’intérieur, ni de l’extérieur, bien que Daesh ait revendiqué l’attentat en insistant lourdement, à travers trois communiqués successifs, sur sa conversion à l’islam et son allégeance au califat, cet Américain blanc et bon teint, sans casier judiciaire, qui a su mettre à profit ses compétences de comptable pour faire fructifier son argent dont il dilapidait une partie dans les casinos du Nevada, s’est pourtant brusquement métamorphosé en un meurtrier impitoyable, depuis sa suite située au 32ème étage du grand hôtel Mandalay Bay.

Alors que le FBI assure que rien ne le lie au terrorisme international et que Donald Trump, d’une rare sobriété, rechigne à raviver le débat houleux sur la libre circulation des armes (quoi de plus normal de la part de ce fervent soutien de la National Rifle Association, le puissant lobby des armes ?), nombre d’Américains de confession musulmane s’offusquent de cette nouvelle dérobade sémantique qui refuse d’appeler un chat un chat, dès lors que l’auteur de l’innommable s’avère être un citoyen blanc et non musulman.

Le discours officiel, peaufiné dans le Bureau ovale, préfère en effet décrire Stephen Paddock comme un « loup solitaire », voire un « tireur local », en proie à des « troubles psychologiques », que de le ranger dans la catégorie où seuls les suspects musulmans sont classés d’office. C’est bien connu, on ne voit des terroristes que derrière chaque musulman…

A l’heure où l’Amérique, saisie d’effroi, rend hommage aux 59 victimes tuées comme des mouches par un terroriste du terroir qui avait minutieusement planifié son passage à l’acte, des Américains musulmans, bouleversés, se sont d’autant plus émus sur Twitter de ce deux poids deux mesures qui persiste dans le traitement politico-médiatique d’un effroyable carnage.

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Piers Morgan n’est pas un “Musulman américain”, je vous assure. Par ailleurs, l’attentat de Marseille n’est pas non plus encore qualifié de “terroriste”. Pour qu’il le soit, il faudrait qu’il ait une motivation politique ou religieuse. Or, on n’en sait rien pour le moment.

    • D’après vous Madame Christine, quelle était la motivation d’Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat contre la mosquée de Québec ?
      Lundi le 02 octobre 2017 le juge a décidé qu’il ne sera pas jugé comme terroriste

      Moi je dirai certainement politique

    • Celui qui commis l’attentat est le dernier de la chaîne , on ne montre que lui et il faut qu’il soit islam avec un grand Iste , le reste de la chaîne n’intéresse personne.
      C’est drôle , il y a quarante ans , on disait séparatiste , révolutionnaire quand un homme fait sauter un train de voyageurs.
      La question est pourtant simple, pourquoi la pensée humaine disjoncte l’homme ?

  2. Cette crainte d’un deux poids deux mesures dans la qualification des différents meurtriers de masse ne me semble pas fondée.
    Le terrorisme essaie de terroriser une population pour la faire plier, ce qui implique un lien entre le tueur et une idéologie (religieuse, politique, etc.) que ce tueur voudrait voir s’imposer. Si l’on ne découvre aucun lien entre ce dernier et une organisation portant une idéologie, il est impossible de considérer le massacre, aussi horrible soit-il, comme une entreprise visant à terroriser…
    Ensuite, pourquoi s’offusquer qu’un tueur ne soit pas traité de terroriste ? En effet, cela n’enlève rien à l’horreur de son crime, qui n’en n’est d’ailleurs que plus déconcertant puisqu’à la différence du crime terroriste, qui vise à imposer une idéologie, donc du sens, celui-ci n’en a absolument aucun…

    Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas en cherchant des discriminations anti-musulmanes dans la sémantique des enquêteurs remontant les filières criminelles, que les musulmans changeront quoi que ce soit au visage que leur religion présente à la face du monde en ce moment. Au contraire…

    • Donc selon votre définition, Israel euh…ISIS, terrorise les peuples d’europe avec des fausses attaques… oops des false flag… attentats dans quel but ?

      La population européenne est sensée plier pour que … ?

      Par contre la définition du terrorisme s’applique mot pour mot à Israel qui agresse les palestiniens tous les jours pour les faire fuir et voler leurs terres, à l’alliance des psychopathes d’europe et des usa qui massacre les africains et les arabes pour les forcer à changer de dictateurs, donner leurs ressources, créer une banque centrale pour devenir les pantins des usuriers cosmopolites, et pour sécuriser le territoire de ertez dajjal… euh israel.

      Il faudrait une ville entière pour enfermer tous ces terroristes blancs à col blanc.

      • Ma foi, votre question est intéressante. Je n’y avais pas songé : qu’est ce que les gens qui commettent des attentats “terroristes” espèrent provoquer avec cette peur ?

        Pour ce qui est de l’état islamique, je ne sais pas, peut-être, dans leurs rêves les plus fous, qu’une population largement gagnée au libéralisme et à une certaine sécularisation adopte, par peur de nouveaux attentats, une législation favorable à des revendications islamiques (limitation du droit de rire ou de critiquer, tenues plus sobres pour les dames, par exemple) qui remettent en cause ce libéralisme et cette sécularisation…

        A vrai dire, je pense qu’ils n’y croient pas eux-mêmes : on pourrait parfaitement imaginer qu’un jour la population européenne adopte l’islam. En lui laissant de longs siècles pour s’y accoutumer et en admettant qu’on lui en laisse entièrement le choix et que cette religion ne prétende en rien s’imposer à elle par la force ou la peur. Après tout, le christianisme a actuellement beaucoup de succès en Chine, où il est une religion d’importation…

        Non, sans doute espèrent-ils provoquer plus raisonnablement une peur telle dans la population que se forment des groupes idéologiques criminels appelant à tuer en retour des musulmans ou tout ce qui s’y apparente. De sorte à séparer musulmans et non-musulmans et à faire régner en Europe un climat de guerre civile larvée… ce qui nous affaiblirait politiquement et les arrangerait fort bien…

        Pour le coup, ça à l’air d’être raté : je ne vois pas qu’une idéologie criminelle anti-musulmane soit en train de naître (enfin, touchons du bois).

        Quant à Israël, je ne suis pas fort savant en la matière, mais à mon avis, je ne qualifierais pas leurs actions de terroriste, parce que je ne vois pas où est l’idéologie derrière ces actions . Il y a bien une volonté d’occuper un territoire au détriment d’un peuple ; mais ça s’appelle plutôt une colonisation. Ce n’est pas forcément mieux que du terrorisme ; simplement c’est autre chose. Pour prendre un autre exemple, les nazis ont massacrés la population juive d’Allemagne et des territoires est-européens, et leur idée était de faire disparaître tout un peuple. Ce n’était pas du “terrorisme” ; c’était un génocide. Ce n’est vraiment pas mieux.

        Quant aux psychopathes d’Europe et des USA qui massacrent des gens en Afrique, là je ne peux rien vous répondre ; je n’en n’ai pas entendu parler de ces gens à “col blanc”. De quoi s’agit-il ?

        Bien à vous

  3. l’auteur de çet attentat est un çhretien evageliste ,or l’eglise evangeliste ordonne de detruire les lieux de debauçhe et de punir les peçheurs ,les forniçateurs et les debauçhés
    or las vegas represente tout çe qu’un çhretien evangeliste peut detester ; prostitution ,jeu de hazard ,forniçation etç
    il s’agit donç d’un terroriste fondamentaliste çhretien

    • Peut-être…

      Mais en attendant, il ne nous a rien dit de ses motivations et il n’y a aucune cellule terroriste chrétienne fondamentaliste qui le revendique…

      Et en attendant, c’est le terrorisme fondamentaliste islamique qui le revendique et tente de se l’attribuer. Il est vrai que ça leur convient bien : tirer dans une foule de gens qui s’amusent, boivent et écoutent de la musique…

      Mais comme on ne trouve aucun lien entre ce type et l’état islamique ni aucune autre cellule terroriste, on ne sait rien de ses motivations. Donc on n’affirme rien.

      Du reste, ce n’est pas la première fois qu’un mec tire sur la foule dans un lieu public aux USA sans aucune revendication d’ordre idéologique. Ce qui est d’ailleurs plus embêtant que le terrorisme, parce que dans ce dernier cas, on peut toujours essayer de faire taire ou de ramener à la raison ceux qui répandent la haine, le ressentiment et la bêtise, et qui appellent au meurtre, pour tarir à la source le recrutement des groupes armés.

  4. Vérité en deçà, mensonge au delà.Quand il s’agit de l’un des leurs, ils parlent de déséquilibré mental ou de marginal. Mais dés qu’il s’agit d’un basané n’ayant jamais mis les pieds dans une mosquée, l’islam prend pour son grade. Malheureusement, c’est le réflexe qu’ils ont tout le temps eu. Ils qualifiaient nos moudjahidines de terroristes, et les leurs de résistants lors de la 2°guerre mondiale. Il ne faut pas s’attendre à un changement de comportement de leurs parts du moment qu’ils détiennent le monopole de l’information et que militairement, ils sont les maîtres du monde.

    • Que l’islam en ait pris pour son grade aux yeux des occidentaux ces dernières années, c’est un fait. Mais expliquer cette dégradation de son image par des préjugés de type raciste lié à la couleur de peau de la majorité de ses fidèles, c’est s’aveugler et nier les faits.
      D’abord parce qu’il existe depuis longtemps des mouvements idéologiques islamiques hostiles à l’occident, non pas parce qu’il possède la suprématie militaire, mais pour ce qu’il est et pour ce que l’islamisme ressent comme une menace de type culturel ; et parce que cette hostilité se traduit aussi hélas par des mouvements prônant des actions violentes contre les occidentaux.
      Ensuite, parce qu’il existe aussi des individus “blancs” ou “bon teint”, pour reprendre les termes quelque peu nauséabonds de cet article, qui, convertis à l’islam politique, ont également versé dans l’action violente en son nom (je veux parler par exemple de ce djihadiste normand, ou de ce type qui embrigadait des jeunes en Ariège) : il n’y a jamais eu à leur sujet de difficultés pour les qualifier de terroristes du côté des pouvoirs publics ou de la population, au contraire.
      En accusant les populations agressées par l’islamisme armé de racisme à l’égard des musulmans, vous ne contribuez en rien à sauver l’islam des difficultés dans lesquelles il se trouve empêtré actuellement. Par contre, en clivant l’ensemble de vos concitoyens avec ce “eux” et ce “nous”, vous faites tout à fait le jeu de cet islamisme politique qui veut isoler les musulmans du reste du pays. Cela aura certainement l’effet d’affaiblir la cohésion nationale. Mais cela a aussi pour conséquence d’enfermer les musulmans dans le ressentiment, l’aveuglement et l’obscurantisme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des joueuses voilées forment la première équipe musulmane de basket-ball du Royaume-Uni

La réponse de l’Union des Démocrates Musulmans Français à l’instrumentalisation politique des musulmans