in

Manifestations anti-Sissi en Egypte

Ces manifestations, de petite ampleur mais suffisamment rares pour être soulignées, faisaient écho à des appels lancés sur les réseaux sociaux.

Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Si Sissi tombe, un autre dictateur le remplacera : nous sommes dans un pays musulman. A part la fragile Tunisie, connaissez-vous une seule vraie démocratie musulmane ?

  2. Une révolution ne peut réussie qu’avec une organisation révolutionnaire et un projet de société alternatif, social, économique, politique, culturel, etc.

  3. Les dictateurs soutenus par l’occident doivent absolument tomber. L’occident n’a rien à foutre de l’humain (surtout les orientaux), tout ce qui l’intéresse ce sont les richesses de ces pays. La convoitise mêlée à la force destructrice mène à la barbarie et la corruption.
    La preuve : au Yémen les civils meurent sous les bombardements de la coalition saoudienne, mais dès que les centres de production de pétrole de ce pays ont été touchés, les occidentaux ont condamné vigoureusement les attaques des yéménites qui n’étaient en fait que de la légitime défense.

    • “tout ce qui l’intéresse (l’Occident) ce sont les richesses de ces pays” : toujours la victimisation. Dans le cas de l’Egypte, quelles sont les richesses ?
      Et lorsque les pays musulmans ont des richesses, il faut bien qu’ils les vendent pour vivre, car que produisent-ils en dehors du gaz et du pétrole ? Où est leur industrie ? Connaissez-vous des objets manufacturés fabriqués dans un pays arabo-musulman ? La Turquie s’en sort mieux.
      “les richesses de ces pays” ? Ces pays sont si riches que leurs habitants les fuient et émigrent chez nous.

      • L’Égypte est un pays puissant et un pivot de la coalition arabe, sa situation stratégique (voisin d’Israël dont l’occident s’y soumet) et voisin de Gaza (ennemi d’Israël là aussi) lui vaut l’éloge des occidentaux.
        Allez prendre des cours de politique internationale, apparemment c’est trop subtil pour vous.

  4. Les égyptiens font toujours la même erreur,
    Le problème n’est pas faire tomber l’homme , mais le système. Toute cette mentalité depuis Mohamed Ali pacha doit être balayée.

    L’armée avait supprimée Moubarek, l’armée supprimera Sissi.
    Rien ne changera, un bon à rien remplacera un bon à rien et l’enfer continue.

    Les manifs doivent être populaire , comme au bled, sans aucune tète, pas de parti politique.
    les tète, on peut toujours les acheter.

    Au bled, Le problème n’est pas l’homme, les masses populaires, sans tète, ont compris que l’Afrique du nord dite Algérie reste un géant attaché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Tariq Ramadan et les Musulmans : Devoir De Vérité ou de déni

Une prière musulmane sème un vent de panique à bord d’un bateau, des gendarmes appelés à la rescousse…