,

Lyon : une jeune femme voilée sommée de se dévoiler pour se marier

Si des voix contestataires s’élèvent pour crier Cessons la guerre aux porteuses de foulard , d’autres à l’inverse, rongées par l’intolérance, en font un « casus belli », ralliées à un seul mot d’ordre : Sus à ce voile que la République ne saurait voir …

Gouvernement, élus, nombreux sont ceux qui prennent des libertés avec la loi de mars 2004, circonscrite au temple scolaire, pour rogner chaque fois un peu plus sur une liberté individuelle fondamentale : revêtir le voile dans l’espace public.

Fatiha Benahmed, élue Europe Ecologie Les Verts, adjointe à l’environnement au conseil du 9ème arrondissement de Lyon, aurait purement et simplement refusé de célébrer le mariage d’une jeune femme voilée, le 4 juin dernier.

L’élue d’origine maghrébine, drapée dans son écharpe tricolore, s’est délestée de tout cas de conscience, et selon des sources sûres, n’aurait pas hésité à faire pression sur la future mariée pour qu’elle quitte sa parure de fête. C’est donc dévoilée que la jeune femme a pu sceller son union, mais au prix d’une terrible humiliation. Est-ce donc là que se situent désormais les grandes victoires républicaines ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneurs de l’USEF : ce que les musulmans doivent savoir

La Voie vers Dieu (1/2)