in

L’hospitalité selon l’islam: accueillir pour l’amour de Dieu, pour l’amour de l’humanité

Accueillir chaque moment comme si c’était le dernier, le plus important, le seul et l’unique, accueillir chacun de nos souffles avec conscience et présence, accueillir les moments difficiles comme les moments fastes, accueillir les sourires et accueillir les pleurs, les nôtres et ceux d’autrui, accueillir notre destin pour en cueillir les fruits…Accueillir, c’est accepter.

Accepter avec joie ou accepter à contre-coeur ?

Celui ou celle qui accepte avec joie, libère son âme et contribue au bonheur universel. Celle ou celui qui accepte à contre-coeur ou qui n’accepte pas se ferme et s’enferme en libérant par la même des ondes négatives qui vont lui nuire et répandre autour d’elle ou de lui la contrainte et la douleur .
Accueillir sans aucun intérêt personnel, uniquement pour l’amour de Dieu, pour l’amour de l’humanité, pour l’amour de l’amour…c’est cela l’accueil véritable car sinon ce n’est pas l’autre que l’on accueille mais soi-même…

Les vertus de générosité et d’accueil de l’autre sont intimement liées et c’est pour cela qu’elles sont si importantes de manière générale en Islam et chez les soufis en particulier et encore plus particulièrement dans la voie soufie Naqshbandi à laquelle nous appartenons. Dans la Zawiyya-mère de la confrérie qui se trouve à Chypre, dans un gros bourg qui s’appelle Lefke, les visiteurs qu’ils soient affiliés à la confrérie ou pas, musulmans, chrétiens ou simples curieux sont accueillis 24h sur 24h et 365 jours par an . En effet, à l’instar du Prophète de l’Islam qui avait donné le gîte et le couvert à un groupe de compagnons dans un espace accolé à sa demeure personnelle .

Le Grand Maître Soufi Sheikh Nazîm (1922-2014) et aujourd’hui son fils et successeur Sheikh Mehmet laisse ouvert en permanence la zawiyya à tous ceux et à toutes celles qui souhaitent les visiter et nourrissent chaque jour environ une centaine de personnes sans rien leur demander en retour… Cette vertu principale d’hospitalité est un chemin de réalisation en soi car seul celui ou celle qui a conscience de l’unité de l’humanité peut se comporter de manière si ouverte avec son prochain et seule une confiance sans limite en Dieu lui permet d’agir avec autant de libéralité, c’est en ce sens que le Prophète a dit :«Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il soit généreux à l’égard de son hôte » Et si l’on pouvait tirer une sagesse de cette parole et de ce comportement , nous dirions : Recevez celui ou celle qui se présente à vous, chez vous ou dans votre vie avec joie, poser à votre hôte ce vous avez de meilleur, empressez vous dés son arrivée de le mettre à l’aise et de lui proposer ne serait-ce qu’un verre d’eau en signe de bienvenue.

Dans certains pays d’Islam, l’arrivée d’un hôte est honoré en l’accueillant avec du lait et des dattes et tout le monde à en tête l’accueil dans les îles avec des colliers de fleurs. Dans notre monde occidental qui tends , hélas ,de plus en plus à se déshumaniser, il est plus que jamais nécessaire de préserver cette vertu d’hospitalité qui dans toutes les religions révélés est si importante. Pour bien prendre conscience de cette réalité, les soufis se rappellent mutuellement que l’Invité est envoyé par Dieu lui-même et qu’il est l’invité d’Allâh!

Et dans cet état d’esprit que les soufis disent que tu dois accueillir chaque personne comme si c’était le prophète Khidr, Le Verdoyant, celui qui est toujours en vie et qui donne la sagesse aux sages et qui peut se présenter sous n’importe quelle forme, aussi bien sous la forme d’un mendiant en haillons que sous la forme d’un prince élégant… Ne pas se fier à la forme et savoir que la Présence Divine au final, nous enseigne sous toutes les manifestations qui sont , à la fois autant de voiles et de dévoilement !!!

Notes

Zawiyya: lieu où vivent et méditent les soufis parfois également Dergah, Tekke,Khanqah selon les aires géographiques

Khidr : Prophète ou Personnage mythique ayant bu à La Source de Vie

21 commentaires

Laissez un commentaire
  1. A propos des comportements régionaux.
    – Il va sans dire que chaque individu se comporte de manière spécifique, si bien que le fait qu’il habite telle région ne permet pas de prédire son comportement.
    – Dans le même temps, on découvre néanmoins dans chaque région des standards comportementaux statistiquement majoritaires. C’est bien entendu en lien avec la culture, la religion, le système politique, le niveau de vie, etc. Le contraire serait surprenant.
    – A part ça, je ne cherchais pas à justifier, surtout via des remarques issues de la simple observation, un quelconque racisme, mais surtout à souligner le fait que chaque population régionale a ses qualités et ses tares, même si ça n’implique pas que tous les gens soient semblables.
    – Il est également évident que les comportements évoluent au cours des siècles, voire des décennies. Exemple, la Bretagne, jadis région un peu sinistrée intellectuellement, qui est devenue le pays par excellence des intellectuels branchés.
    – Dans tous les cas, nier les pressions du milieu ou les cultures régionales est un non sens. Nous sommes ce que notre environnement façonne. Comme on va encore me demander des sources, ma bonne opinion de la Bretagne, outre le fait que j’y ai vécu, vient d’une étude sur la réussite scolaire dans cette région. Si nécessaire, je la retrouverai.

  2. “charbonnier est Maître chez lui” le proverbe permet éventuellement un débat d’idées à partir de la remarque suivante :
    Dans nombre de groupes sociaux l’hospitalité est un devoir et cela sans doute bien antérieurement aux religions du Livre.
    Dans nos contrées françaises lorsque le bois était la source d’énergie essentielle y compris pour les industries … forges … verreries etc. les peuples des forêts étaient innombrables … bûcherons, fendeurs, charbonniers etc. … l’hospitalité des voyageurs y était un devoir.
    Mais question : Pour autant le voyageur devenait-il le Maître chez celui qui lui offrait l’hospitalité ?

  3. [@Malik: “Vous on reconnait d’avance votre bord politique.”]
    Vous n’en savez définitivement rien. Au passage ma personne n’a ici strictement aucune importance.

    [@Malik: “C’est d’une absurdité cette question.”]
    C’est une question rhétorique. Comprendre : des chiffres sourcés, ou le silence. Parce que des généralisations du type :

    – “Chaque population a ses qualités et ses défauts.”
    – “Les habitants du sud sont moins racistes que ceux du nord”
    – “Les habitants du nord sont moins accueillants que ceux du sud”

    Ne valent pas mieux que :

    – “Les Algériens sont plus travailleurs que les Sénégalais” ou inversement.
    – “Les habitants des quartiers populaires sont moins intelligents que ceux des centres-ville” ou inversement.
    – “Les gens ayant tels prénoms sont plus sujet à problème que les autres.

    Avec des généralisations pareilles on va pas s’en sortir si on prétend combattre le racisme. Des affirmations basées sur le ressenti ne valent rien ; le ressenti du voisin sera différent.

    Pour les personnes qui font la démarche d’avancer des affirmations aussi lourdes : des sources fiables, ou le silence.

    Là est mon propos.

    • Vous ne connaissez simplement pas les gens du Nord @ced et ne pouvez donc comparer. Permettez tout de même de vous indiquer la richesse française qui veut que changer de région est quasiment changer pays. C’est un fait. Par exemple, les gens du sud sont sanguins et gagneraient à être plus posés alors que les gens du nord sont colériques. Il y a quoi de mal à taper sur la connerie sédentarisée des gens? On essentialise personne, on ne fait que lutter contre les cons.
      Par ailleurs, une recherche intelligente serait également la bienvenue de votre part sans forcément demander ce qui peut être trouvé par un simple effort de clavier.
      Bref

      • [Malik: “Par exemple, les gens du sud sont sanguins et gagneraient à être plus posés alors que les gens du nord sont colériques. Il y a quoi de mal à taper sur la connerie sédentarisée des gens?”]

        Quelle riche idée.

        – Je connais une personne du sud sanguine ; toute personne du sud sera sanguine.
        – Je connais une personne du nord colérique ; toute personne du nord sera colérique

        Je la refais :

        – Je connais une personne originaire de tel pays très encline à poser moult problèmes ; toute personne originaire de ce pays sera très encline à poser moult problèmes ( je n’en accueillerai donc évidemment pas ).
        – Je connais une personne violente ayant cette religion ; toute personne ayant cette religion sera violente ( je n’en embaucherai donc évidemment pas ).

        Tout va bien ?

        [Malik: “Par ailleurs, une recherche intelligente serait également la bienvenue de votre part sans forcément demander ce qui peut être trouvé par un simple effort de clavier.”]

        “L’intelligence” voudrait, si l’on souhaite être pris au sérieux, que l’on source spontanément ses affirmations. D’autant plus lorsqu’il s’agit de monstruosités pareilles.

        • Calmez-vous, derrière chaque défaut se cache une qualité.
          J’ai pourtant bien écrit : “On essentialise personne”. Si cela vous échappe désolé mais cela veut dire que ce n’est jamais dit de manière monolithique. Donc vous contre-argumentez dans le vent et vos conclusions sont borderline autant que votre ignorance sur un sujet qui aurait du questionner votre humanité depuis longtemps déjà. Mais mieux vaut tard que jamais. Donc pas de leçons de morale quand on étale son ignorance svp.

          • – “Le sens de l’hospitalité est assurément plus développé chez les musulmans que chez les chrétiens.”
            – “Contrairement à la légende, les gens du nord sont passablement repliés sur eux mêmes.”
            – “Quant aux normands, mes compatriotes, c’est pire encore.”
            – “les gens du sud sont sanguins et gagneraient à être plus posés”
            – “les gens du nord sont colériques”.
            – “connerie sédentarisée”

            Que je sois bête, ignorant, et à l’humanité changeante, j’aime à le croire, Malik, mais ça ne nous avance pas.
            Aux gens qui font de telles généralisations : avancez vos sources fiables, ou récoltez le discrédit.

          • @doomced
            Vous vous discréditez vous-même car c’est vous qui généralisez. Relisez donc. Quand on parle à des sourds qui n’ont apparemment vécu et connu que leur bled citadin sans vivre ailleurs. Je n’y peux pas grand chose et je crois que les chiffres concernant les migrants parlent d’eux-mêmes par ailleurs.
            Il n’est pire aveugle et sourd que celui qui ne veut ni voir ni entendre.

          • Une telle mauvaise foi est assez croustillante.
            Par la même occasion, continuez autant que vous le souhaitez sur les attaques persos sans fondement, y a pas de mal.

            [Malik: “Vous vous discréditez vous-même car c’est vous qui généralisez.”]
            Merci de citer précisément le passage dans lequel j’use de généralisation à l’égard de mes semblables ; la raison de mon intervention ici étant sa dénonciation.

  4. @CED

    – Nombre de réfugiés syriens accueillis en Turquie: 2.7 millions, au Liban: 1 million, en Jordanie: 0.65 million, en Irak 0.225 millions.
    – S’agissant des pays européens du sud, je n’ai pas dit qu’ils accueillaient des migrants, mais que le sens de l’accueil y était fort. Que la population soit raciste, j’en conviens, mais c’est un autre problème. Pas de source. C’est ce que j’ai observé en Espagne, en Italie, en Corse. Chaque population a ses qualités et ses défauts.
    – Concernant l’accueil des migrants en Europe, je note aussi le fait que l’Italie en a reçu beaucoup avant de ruer dans les brancards. L’Allemagne en a pris 2 millions, mais peut-être était-ce intéressé, à la demande du patronat local. Ceci dit, il faut en prendre acte, d’autant que la France n’a pas tenu ses engagements, pourtant limités.
    – Pour ce qui est de la Turquie, il faut ajouter les migrants économiques africains, les irakiens, etc. On les paie pour faire ça, mais pas des fortunes en regard du coût. Mais vous m’opposerez sans doute les conditions d’accueil, limite camps de concentration. Juste pour mémoire, le total des réfugiés en Turquie avoisine les 4 millions de personnes.
    – Enfin, le Liban est l’autre champion de l’accueil, pris en considération la taille du pays (6 millions d’habitants). Ils ont quand même reçu 1.27 millions de réfugiés en cinq ans, plus les palestiniens arrivés antérieurement. On imagine ce que ça donnerait à l’échelle de la France (13.7 millions de réfugiés!).

  5. “Le sens de l’hospitalité est assurément plus développé chez les musulmans que chez les chrétiens. Voir à ce sujet le problème des migrants.”

    J’aimerai assez voir vos sources concernant ce point. Quels sont les pays dits musulmans les accueillant à bras ouverts ? Il faudrait prévenir de ce pas les concernés.

    Une source fiable. Merci.

    “Je note aussi le fait que ce sens de l’accueil est plus répandu dans les pays du Sud.”

    Combien de 10aines de millions d’immigrés européens dans les pays du sud s’il vous plaît ? Combien d’immigrés des “pays du sud” en europe s’il vous plaît ?

    De vraies sources seraient appréciées afin de ne pas discréditer vos propos ( des affirmations, des vertes et des pas mûres, on peut tous en faire ).

    • Vous on reconnait d’avance votre bord politique.
      Dans les pays musulmans, on les comptent en millions et bien plus nombreux qu’en Europe.
      Les pays qui accueillent le plus de migrants sont : la Turquie, l’Iran, le Pakistan, le Liban et L’éthiopie.

      https://hoax-net.be/non-les-pays-musulmans-ne-refusent-pas-les-refugies/

      “Cet énorme stock de personnes est principalement issu des pays du Sud, surtout de l’Afrique et du Moyen-Orient, et s’y trouve encore, comme on peut le voir sur les cartes ci-dessous.”
      Ici, une carte de l’horreur créé par l’occident :
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/23/le-nombre-de-refugies-dans-le-monde-equivaut-a-l-ensemble-de-la-population-francaise_4956340_4355770.html

      68,5 millions de réfugiés dans le monde!
      http://www.unhcr.org/dach/ch-fr/publications/statistiques

      “Combien de 10aines de millions d’immigrés européens dans les pays du sud s’il vous plaît ?”
      C’est d’une absurdité cette question. Et combien de multinationales des pays du sud dans les pays européens ? Combien de soldats et de bases militaires des pays du sud dans les pays européens ?
      Bref, la connerie, de nos jours veut toujours faire étalage de sa stupidité de raisonnement et de sa médiocrité en information. Aller, vous pouvez retourner regarder les marseillais à Los Angeles vu que la migration européenne va vers l’Amérique du nord qui corse de plus en plus les visas pour ne pas être envahis.

      • @Malik

        J’ai déja répondu à Ced, mais il faudrait ajouter une chose. La France a les moyens d’accueillir de centaines de milliers de réfugiés. Si le Liban en est capable, pourquoi pas nous? Malheureusement, en dépit du fait que ça ne pénaliserait guère notre économie, la descente aux enfers de Merckel fait peur même à Mélenchon, qui a botté en touche en disant (sic), “Quelqu’un a une idée? Vu que moi, je ne sais plus”. Il faut dire que l’homme braconne sur les terres du FN, avec un certain succès, surtout depuis l’éclatement de ce parti, que tout le monde ne perçoit pas clairement.
        Du coup, la Méluche reprend sans ostentation les thèses de Georges Marchais, son modèle, qui dénonçait l’immigration récurremment. Du coup, il ne reste plus grand monde pour prôner le devoir d’assistance.

  6. Tout à fait. Seulement, ce n’est certainement pas les soufis qui le disent mais l’islam tout court. Donc, content que les soufis soient des bons musulmans qui ont compris le sens de l’hospitalité en islam. Personnellement, je n’appartiens à aucun courant. Comme @Patrice le rappelle à juste titre, on partage cela avec nos frères et soeurs chrétien.ne.s.

    Paix et Amour ou Peace and Love c’est pareil 🙂

    • @Malik

      Je me dois de corriger: Je ne suis plus chrétien. Mais j’ai quand même retenu de cette religion le positif, à savoir la paix et l’amour, pourquoi pas. Juste pour mémoire, le fameux “Peace and love” se réfère plutôt à l’amour physique, comme dans “Faites l’amour pas la guerre”, un slogan des années 70, à la fois hédoniste et antimilitariste. Sauf qu’à mon âge, on est surtout antimilitariste.
      A part ça, je pense que les soufis représentent une sorte d’élite musulmane, tout comme nos moines contemplatifs, que, assez bizarrement, je ne méprise pas. Il faut au final un immense recul pour se retirer dans son jardin, ou sa chapelle, et tenter d’accéder à une vérité supérieure via la méditation. Juste pour mémoire, j’ai jadis pratiqué, puis enseigné cette discipline, ou, du moins, sa version taoïste. A noter quand même le fait que ça ne fait pas de moi un croyant. Ceci dit, aujourd’hui, je déconseille cette pratique du fait de ses dangers, celui de virer barge, entre autres.
      Bref.
      Amitiés.

      • Ben le Peace and Love vous était bien destiné 😉
        Vous restez chrétien pour moi, de culture certes. Cela reste très appréciable.
        Moi aussi j’aime bien faire l’amour quand même mais paisiblement pas comme TR hein.

  7. Le sens de l’hospitalité est assurément plus développé chez les musulmans que chez les chrétiens. Voir à ce sujet le problème des migrants.
    Je note aussi le fait que ce sens de l’accueil est plus répandu dans les pays du Sud. Contrairement à la légende, les gens du nord sont passablement repliés sur eux mêmes.
    Quant aux normands, mes compatriotes, c’est pire encore. Style “donnant/donnant”.
    Quand on est dans la merde, mieux vaut aller à Marseille qu’à Lille ou Rouen. Si on est riche, c’est l’inverse. C’est une forme de redistribution, au final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nicolas Anelka répond à Éric Zemmour

Après un traitement en Russie, une jeune syrienne ayant perdu ses deux jambes dans un bombardement réapprend à marcher