in

Le niqab interdit dans le Tessin, Rachid Nekkaz était présent pour “donner des leçons de démocratie à la Suisse”

Il en coûtera désormais jusqu’à 9 200 euros d’amende pour toute personne, voilée intégralement, qui osera braver la loi contre le port du niqab, entrée en vigueur le 1er juillet dans le canton suisse de Tessin, le premier canton à avoir manifesté sa volonté de légiférer à tout prix sur la question.

Cette loi criminalisant les femmes voilées de la tête aux pieds est la concrétisation du vote référendaire qui, en septembre 2013, pour une majorité de Tessinois (65 % d’entre eux), se prononçait en faveur d’une initiative populaire exigeant de graver dans le marbre de la Constitution l’interdiction de cacher son visage dans l’espace public.

Aussi, la présence vendredi à Locarno de Nora Illi, membre du Conseil islamique suisse, dissimulée sous un long voile bleu, aux côtés de Rachid Nekkaz, l’homme d’affaires algérien connu notamment pour avoir pris fait et cause pour cette poignée de citoyennes passibles de lourdes amendes, jusqu’à payer leurs contraventions en France et en Belgique, a-t-elle été perçue comme une bravade du plus mauvais effet, méritant une sanction pécuniaire.

Conspué par un groupe d’habitants ulcérés, Rachid Nekkaz a lancé à la cantonade et devant les micros qui se tendaient vers lui : «Je viendrai ici aussi souvent qu’il le faudra pour donner des leçons de démocratie à la Suisse.»

Si ce dernier a écopé d’une amende ferme de 230 francs suisses (212 euros) qu’il a payée rubis sur l’ongle, celle de Nora Illi, encore incertaine, oscille entre 100 francs suisses (92,45 euros) et 10 000 francs suisses, soit le plafond de l’amende (9047 euros).

De son côté, l’ambassade d’Arabie saoudite à Berne a recommandé sur Twitter à ses concitoyens en villégiature dans les verts alpages helvètes, au coeur du coffre-fort de l’Europe, de “respecter et de se conformer aux règles et règlements suisses afin d’éviter tous  problèmes.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le blocus de Gaza empêche sa nécessaire reconstruction : des organisations internationales sonnent l’alarme

Une première en Inde : les femmes autorisées à se recueillir dans la célèbre mosquée Eidgah Aishbagh pour l’Aïd El Fitr