in

La nouvelle Une ravageuse de l’Express

A l’heure où les feuilles mortes tombent, les Unes ravageuses sur l’islam fleurissent, nous réservant un automne, frissons garantis, sous l’effet d’un travail de sape médiatique qui met en vedette, dans un réflexe quasi pavlovien, l’épouvantail de la République : la femme en niqab.

L’Express, sous la houlette de son éditocrate à l’écharpe rouge, portée hiver comme été, Christophe Barbier, ne pouvait décemment être en reste. Pour illustrer un numéro spécial consacré au « vrai coût de l’immigration en France », un titre alléchant qui ne manquera pas d'alimenter les conversations, quoi de plus normal, dans l’air vicié automnal, que de faire sa couverture avec l’image d’une femme en niqab de dos, tenant son enfant par la main, et entrant dans une administration qui, forcément, devait être une caisse d’allocations familiales…

Cette presse française sans gêne, qui s’autorise les raccourcis les plus délétères, ne ménage pas ses efforts pour banaliser l’idée malsaine selon laquelle l’islam est un corps étranger et hostile à la nation, en appliquant une équation désormais infernale : immigration = islam = intégrisme = république en faillite et en danger. On se demande bien ce que nos magazines s'apprêtent à concocter pour les heures hivernales crépusculaires, histoire d'engourdir un peu plus les neurones et de faire trembler dans les chaumières, le soir au coin du feu…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obama réélu mais la magie a disparu

Quelle femme se cache derrière Souad Merah ?