in ,

Le beau geste d’un Britannique après la tragédie de Christchurch : il veille sur les musulmans pendant la prière

A des milliers de kilomètres de la Nouvelle-Zélande en deuil, qui pleure ses 50 morts de confession musulmane victimes de la barbarie terroriste, le visage souriant et respirant la bonhommie d’un habitant de Manchester contraste avec ceux rougis par les larmes des Néo-zélandais, unis dans la tragédie.

A l’annonce du drame épouvantable qui a frappé cruellement les deux mosquées Al Noor et Linwood, à Christchurch, Andrew Graystone a refusé de céder à l’effroi qui paralyse les élans de solidarité, et au désespoir qui conduit vers les abîmes de l’âme humaine.

Pas question de rester cloîtré chez lui, dans le confort douillet de son « home, sweet home », alors que la fureur exterminatrice du terrorisme d’extrême droite a tué des innocents en plein recueillement, sur une terre lointaine, réputée pour être un petit coin de paradis luxuriant et peuplé de gens chaleureux.

Publicité

Posté aux abords de la grande mosquée de sa ville, cet ancien producteur de la BBC TV, à la tête d’une organisation caritative chrétienne « Charwood Trust », se dresse comme une sentinelle bienveillante et vigilante, résolue à protéger ses concitoyens musulmans, ses frères et soeurs en Dieu, pendant la grande prière collective du vendredi.

« Vous êtes mes amis. Je veillerai sur vous pendant que vous prierez ». Derrière ces mots rassurants, inscrits sur une pancarte qu’il est visiblement heureux de brandir à l’entrée de la Medina Mosque, Andrew Graystone adresse une sérieuse mise en garde aux semeurs de terreur, de chaos et de malheurs. Ils n’ont qu’à bien se tenir, car il est déterminé à faire rempart contre la haine !

Son formidable geste, devenu viral en un éclair, a réchauffé bien des cœurs meurtris sur les réseaux sociaux. Il a à la fois profondément touché et forcé l’immense respect de la communauté musulmane du royaume britannique.

Ce chantre du dialogue interreligieux, dont la femme Jane se rend quotidiennement au chevet des réfugiés et des demandeurs d’asile avec un sens du dévouement qui l’honore, ne veut pas capituler devant un terrorisme ravageur et impitoyable.

« Plutôt que de me laisser envahir par la peur, j’ai choisi, en ces heures particulièrement sombres,  de resserrer les liens de proximité et d’amitié avec mes amis, mes voisins et collègues musulmans », a expliqué Andrew Graystone en esquissant un large sourire, plein de bonté.

Publicité

Avec une telle sentinelle pour monter la garde devant leur mosquée, les musulmans de Manchester peuvent avoir encore foi dans l’humanité.

Publicité
Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Christchurch: le terroriste a séjourné pendant quelques jours en Israël en 2016

Russell Crowe a “le coeur brisé” après les attaques terroristes contre les mosquées de Christchurch