in

L’acteur Saïd Taghmaoui dénonce la prostitution au Maroc

Sous la caméra de Mathieu Kassovitz, « La haine » propulsa en haut de l’affiche, en 1995, un jeune comédien  d’origine marocaine, Saïd Taghmaoui qui, depuis, a cru à ce point au rêve américain qu’il en a acquis la nationalité fin 2008.

Loin de l’eldorado hollywoodien, son retour aux sources semble avoir été un choc, si l’on en juge par la teneur de l’interview accordée au mensuel Femmes du Maroc.Ne composant pas avec un magazine qui appartient au groupe de presse du ministre de l’Agriculture Aziz Akhenouche, l’acteur a choisi le registre du « coup de gueule » pour  exprimer ce qu’il avait sur le cœur au sujet de la question taboue de la prostitution au Maroc.

 « Bien sûr, la femme est un être humain comme les autres avec un rôle bien précis à jouer dans la société et l’humanité (…) Je n’ai pas de problème non plus avec le fait qu’elles aient droit à toutes les libertés… Mais sous prétexte d’émancipation, n’oublions pas la dignité ! Ce n’est pas possible de voir à quel point la prostitution des Marocaines est en recrudescence ! La plupart ne vendent pas leur corps pour manger (…) mais pour s’acheter de belles voitures, des Prada et des Gucci. (…) Malheureusement, le 2e produit d’exploitation du Maroc avec les oranges, ce sont les prostituées… », a déclaré Saïd Taghmaoui, dont le moins que l'on puisse dire est qu'il appuie là où ça fait mal, à la manière d’un uppercut qui sied au passionné de boxe qu’il est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le racisme, ça se soigne !

Halal : Jean-Pierre Raffarin désapprouve Sarkozy, tout en le soutenant