in

La députée européenne et ex-magistrate Eva Joly désapprouve la loi contre le voile intégral

Champion toutes catégories de la législation pléthorique, as des as de textes de lois censés agir comme des scalpels législatifs, mais dont le maniement est loin de sublimer la réalité, virtuose d’interminables joutes oratoires qui laminent l’unité nationale, si dans certains pays tout se termine en chansons, au royaume de la Sarkozie, l’apothéose est forcément réglementaire, et s’entonne à grands coups d’amendements, qui s’autorisent même à trahir l’esprit de la loi…

La chasse au voile intégral est désormais ouverte dans l’Hexagone, et bien qu’ayant flirté outrageusement avec l’anticonstitutionnalité, la France est parvenue à ses fins, supplantant tous les autres pays occidentaux en la matière, mais à quel prix ! Celui du désaveu que lui renvoie en pleine face la difficile application de la pénalisation d’un bout d’étoffe marginal, brandi brutalement en épouvantail de la République.

Dans un concert de critiques, où montent le scepticisme de la police et la perplexité grandissante de féministes qui reconnaissent sa nature éminemment politicienne et sa portée liberticide, la réprobation de l’ancienne magistrate Eva Joly, célèbre pour avoir fait chuter les puissants, notamment dans l’affaire retentissante d’Elf, et désormais entrée en politique en qualité de députée européenne (Europe Ecologie-Les Verts), n’est pas à minorer : “Cette loi était loin d’être prioritaire, ce n’était pas une urgence. Elle s’inscrit dans une politique de stigmatisation de l’islam“, a-t-elle déclaré à des journalistes, lors de son déplacement lundi à Roubaix pour soutenir les revendications salariales des employés de Camaïeu.

Enfonçant le clou, Eva Joly a conclu : “On pouvait très bien vivre sans cette loi, qui ne concerne tout au plus que 2.000 personnes en France“.

En fait de la formidable avancée au nom de la dignité de la femme claironnée sur tous les toits et décrétée par la crème de l’aristocratie médiatique et intellectuelle, la France semble avoir chaussé les mauvaises bottes de sept lieues, celles qui font faire un sacré bond en arrière en matière des droits de l’Homme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thriller de Michael Jackson, version niqab à Paris

La grosse boulette de Nadine Morano au sujet de… Renault