in

Geert Wilders distribue des auto-collants anti-islam dans des enveloppes du Parlement néerlandais

Provocateur-né jusqu’au délire, Geert Wilders, le plus islamophobe des anti-européens, n’est pas de ceux qui rasent les murs même quand le désaveu des électeurs néerlandais a fait mentir ses prédictions de « révolution » et de « tremblement de terre » à Strasbourg.

Sonné par la claque cuisante infligée par le grand vainqueur des urnes, le parti des Démocrates 66, europhile en diable, le fossoyeur de la douceur de vivre ensemble n’avait pourtant pas de quoi fanfaronner à son arrivée dans le temple législatif européen, crédité de seulement trois petits sièges d’euro-députés, contre cinq en 2009.

Blessé dans son amour propre, le sinistre trublion des Pays-Bas a ravalé sa fierté à sa manière : en jetant de l’huile sur le feu, quitte à créer un nouvel incident diplomatique avec l’Arabie saoudite, à travers des auto-collants outrageants envers la devise de la monarchie wahhabite et l’islam, qu’il a cette fois-ci distribués à ses partisans dans des enveloppes du Parlement néerlandais. Du jamais vu qui en fait voir des vertes et des pas mûres à son propre gouvernement, mis à nouveau en fâcheuse posture…

Rappelons qu’au pic de sa campagne européenne nauséabonde, Geert Wilders avait brandi un auto-collant qui détournait l’un des cinq piliers de l’islam et devise de l'Arabie saoudite : « Il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est le messager d’Allah », pour la calomnier odieusement : "l'Islam est un mensonge, un criminel Muhammad, le Coran est poison." 

Alors que le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Frans Timmermans, s’apprête à s’envoler vers la monarchie wahhabite pour tenter d’apaiser un courroux royal qui risque fort de ne pas décolérer à l’annonce de la dernière bravade sacrilège de Geert Wilders, un porte-parole du Parlement a fustigé ce que s’est autorisé à faire le leader de l’extrême droite, en indiquant : "l’utilisation des enveloppes portant le logo du Parlement n’est absolument pas la coutume, chaque formation politique ayant sa propre papeterie." Une règle d’or que Geert Wilders, le prophète de malheur vaincu par ses sombres prophéties européennes, a transgressé allègrement. En plus d’être viscéralement raciste, ce dernier aurait-il la défaite mauvaise ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Union des mosquées de France préoccupée par le phénomène de radicalisation qui défigure l’image de l’islam

Tourisme en Israël: Carrefour prend les gens pour des imbéciles