in

Explosion du tourisme “halal” grâce à la jeunesse musulmane

En pleine expansion et pleine cure de jouvence, la belle vitalité du tourisme islamique ne se dément pas au fil des ans, et puise dans le vivier de la jeune génération musulmane d’Arabie saoudite, de Malaisie et de Turquie sa plus grande source de voyageurs, avides de voir du pays.

Selon une étude, rendue publique jeudi, réalisée par Fazal Bahardeen, directeur général de HalalTrip, le spécialiste du voyage islamique, en collaboration avec Mastercard, il ressort, outre le premier point ci-dessus mentionné, que, dans leur ensemble, les jeunes musulmans âgés de 20 à 36 ans et disséminés sur les cinq continents ont en commun leur soif de découvrir le monde.

Une curiosité insatiable qui, dans les cinq à dix années à venir, va les amener à doubler, ou presque, leur budget consacré à des circuits touristiques halal, entraînant par là même un formidable boom du tourisme islamique qui pesait déjà de tout son poids dans la balance touristique mondiale et devrait avoisiner les 300 milliards de dollars d’ici à 2026.

Il est à noter qu’en 2016, les dépenses de voyage des jeunes musulmans se sont élevées à la coquette somme de 55 milliards de dollars, tandis que le tourisme halal était riche de ses 156 milliards de dollars engrangés au cours du même laps de temps, s’imposant comme l’un des segments de voyages à la plus forte croissance à l’échelle internationale.

Alors que le florissant tourisme islamique n’a cessé d’étoffer son offre en l’espace d’une décennie, tant sur le plan des destinations à visiter que des prestations de service, désireux de satisfaire une clientèle en quête d’un dépaysement qui ne dérogera pas à ses principes éthiques et favorisera l’accomplissement du devoir religieux, la jeunesse musulmane s’avère être une vraie mine de globe-trotters en herbe.

Un constat dont se réjouit Fazal Bahardeen : « Les voyages au sein de cette jeune génération de musulmans sont en plein essor, car cette clientèle éduquée, qui dispose de revenus plus élevés, recherche plus d’expériences exotiques et désire découvrir des destinations plus éloignées que du temps de ses parents », analyse-t-il.

Le tourisme halal a indéniablement de beaux jours devant lui. Parmi ces amateurs d’évasion en recrudescence qui lui donnent un coup de jeune, les Indonésiens, Egyptiens et Kazakhs bouclent leurs valises plus facilement et fréquemment qu’auparavant, comme le met également en lumière l’étude supervisée par Fazal Bahardeen.

 

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Merci, d’être vigilent quant à associer l’Islam, à ces actions isolées pour ramasser de l’argent ou pour dire, “Plus musulman que moi, tu meurs. Mettre tout et n’importe quoi au nom de l’Islam, cela le dessert l’Islam, surtout quand il y a argent au bout.
    L’Islam pour moi est une religion qui concerne les élites de la masse humaine, en très faible nombre. Il faut inspirer les gens d’aller à la rencontre de l’Islam d’eux mêmes, mais ne pas leur mâcher tout.
    D’abord, toute l’humanité est Musulmane, sans exception, elle est soumise au destin que Dieu a imposé à l’Univers. Celui qui peut prétendre à ce titre, il ne peut le faire que quand il est persuadé qu’il sera parmi les invités de Dieu ” Oh, toi âme sereine, entrez parmi mes serviteur, entrez au Paradis”. Alors, pour cela il faut des grandes qualité humaines et des efforts non négligeables, cela n’a rien à avoir avec tous ces détails de périphérie ou des poudres aux yeux.
    15 siècle d Islam, des gens qui prétendent qu’ils sont Musulmans, et s’entre-tuent, s’accusent et se détruisent mutuellement grâce à leur propre argent et la richesse que Dieu leur a envoyé sous leurs pieds, de plus qu’il en font profiter celui qui cherche à les détruire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sagesses d’islam

L’Arabie saoudite instaure une Haute Autorité pour protéger les hadiths des interprétations extrémistes