in

Etats-Unis : six femmes musulmanes créent l’événement en dissipant les préjugés sur l’islam

Après les avoir vues et entendues mercredi soir, se tenant épaule contre épaule, soudées par-delà leurs différences, plus personne à Salt Lake City, la capitale de l’Utah, ne pourra croire désormais, sans une certaine défiance, à l’idée reçue, encore très largement répandue, selon laquelle les musulmans occidentaux forment un bloc monolithique.

Elles sont les visages radieux de la diversité intrinsèque à l’islam, au cœur d’une cité qui fut fondée au 19ème siècle par 148 pionniers mormons, six femmes américaines, jeunes et moins jeunes, voilées et non voilées, appartenant à la catégorie des femmes au foyer et des femmes actives, se sont adressées à leurs concitoyens dans la grande salle de réunion de la bibliothèque municipale, afin de dissiper les préjugés tenaces.

Sous l’impulsion de Faeiza Javed, une assistante sociale et grande organisatrice d’une prise de parole inédite, les six habitantes de cette ville entourée par les montagnes rocheuses ont créé l’événement localement, en instaurant un dialogue serein et constructif, empreint de sincérité et de respects mutuels, avec un public venu nombreux.

Dans une salle affichant complet et chargée d’ondes positives, pour la plus grande joie de Faeiza Javed qui a immédiatement ressenti de bonnes vibrations dès son discours de présentation, les points de vue exprimés par ces femmes musulmanes sur les thématiques sensibles, objet d’un traitement médiatique invariablement sensationnaliste, que sont le port du hijab, les mariages organisés ou forcés, l’islamophobie et le terrorisme, ont été écoutés avec la plus grande attention, quasi religieusement.

« Les opinions émises par mes coreligionnaires sont inaudibles la plupart du temps et donc méconnues du grand public. L’accueil qui nous a été réservé est très réconfortant », a confié, enthousiaste, la meneuse du groupe qui est ressortie de cette soirée avec le sentiment gratifiant du devoir accompli, mais aussi confortée dans la conviction que c’est grâce à ce type d’échanges, nourris et sans a priori négatif, que le fléau de l’islamophobie finira par être jugulé.

Reflet de la pluralité cultuelle et culturelle qui fait la richesse de la communauté musulmane américaine, ces six conférencières d’un soir, sélectionnées avec soin par Faeiza Javed, ont elles-mêmes beaucoup appris les unes des autres au cours de leurs interventions respectives, au terme d’une réunion publique créatrice de liens, au-delà de leurs espérances.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Nous pouvons constater que la position de la femme dans l’Islam est plus confortable et mieux protégée. En somme, l’Islam a élevé le statut de la femme et l’a rendue égale à l’homme dans la plupart des dispositions. C’est ainsi que, comme lui, il lui est donné l’ordre de croire et d’obéir pour recevoir dans l’au-delà la même rétribution.
    En Islam, la liberté est la règle et l´interdit est l´exception.
    Ainsi est le statut authentique de la femme musulmane, loin de ces prêcheurs satellitaires à la solde et ces détracteurs qui veulent rendre l’islam source de répression.
    Malheureusement, l’islam est devenu pour certains musulmans, et même pour beaucoup de mouvements islamiques, une somme d’idées, d’opinions, de déductions juridiques, de débats, de mouvements, de comparaisons avec divers autres systèmes.
    Ils coupent ainsi l’islam de ses racines sentimentales et spirituelles.

    http://kadbehar.unblog.fr.over-blog.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Peur et tristesse

La spiritualité musulmane