in

Etats-Unis : face à la hausse des prix du logement, des musulmans ont bâti une maison pour leur imam

Aux pieds des montagnes rocheuses, près d’un Grand Lac Salé dont les eaux bleues argentées miroitent au soleil, la flambée des prix du logement embrase toute la région, n’épargnant aucune vallée verdoyante de l’Utah.

C’est précisément au pays des Mormons et des canyons spectaculaires, durement frappé par une hausse des loyers prohibitive, que la petite communauté musulmane qui y est installée depuis près de 40 ans, et ne cesse de s’élargir, a senti vibrer en elle l’âme des bâtisseurs… Non pas de cathédrales, mais d’une maison modulaire destinée exclusivement à l’usage d’un de ses membres éminents : l’imam Habib Sarfraz.

Publicité
Publicité
Publicité
L’imam Habib Sarfraz

Dans cet Ouest américain mythique où se loger est devenu un vrai défi de taille, les fidèles de Salt Lake City, plus soudés que jamais, ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Désireux par-dessus tout d’oeuvrer au bien-être de leur guide spirituel, ils sont les heureux artisans d’une réalisation des plus inspirantes et fédératrices : « Construisons ensemble une maison ».

Sous l’impulsion de l’architecte de ce beau projet, Aden Batar, le président de la Société islamique du Grand Lac Salé, les longs allers-retours incessants qu’effectuait Habib Sarfraz, chaque jour que Dieu fait, pour s’acquitter de sa haute mission religieuse ne sont plus, désormais, qu’un mauvais souvenir.

« L’imam a tellement de responsabilités, comme vous le savez, il doit être présent pour officier lors de cinq prières quotidiennes et j’habite loin d’ici, à Léhi », a déclaré à Fox News un imam étreint par l’émotion, qui s’est dit « bouleversé par ce magnifique geste de la part de sa communauté ».

« Le coût du logement monte en flèche », a déploré pour sa part Aden Batar, avant d’expliquer plus en détail sa démarche : « Les loyers avoisinent facilement les 2000 $, nous sommes une petite communauté et l’organisation que je représente ne peut pas payer une telle somme. Alors, pour garder notre imam auprès de nous, dont le rôle est majeur dans notre religion, nous avons décidé de lui construire une maison préfabriquée ». 

Située à quelques mètres de la bien nommée Mosquée Khadija, l’humble demeure modulaire, qui est sortie de terre grâce à l’extraordinaire élan de solidarité de la communauté musulmane de l’Utah, offre, depuis le 11 novembre, un toit qui n’a pas de prix à un imam pétri de gratitude envers les siens.

Publicité
Publicité
Publicité

 

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tel-Aviv: des dirigeants syndicaux écossais arrêtés, leurs bagages confisqués

Chérif Cadi (1867-1939) : premier élève musulman de l’Ecole polytechnique