in

Tel-Aviv: des dirigeants syndicaux écossais arrêtés, leurs bagages confisqués

Des dirigeants syndicaux de Dundee, en Ecosse, ont été arrêtés et interrogés à l’aéroport de Tel Aviv, alors qu’ils quittaient le pays après un séjour d’une semaine en Palestine.

Mercredi, alors qu’ils revenaient d’une visite à Naplouse, ville jumelle de Dundee, ils ont subi 2h d’interrogatoire particulièrement intimidant, quatre d’entre eux ayant vu, de surcroît, leurs bagages être saisis et retirés de l’avion. « Lors de l’interrogatoire, ils ont voulu tout savoir sur l’endroit où nous étions allés et à qui nous avions parlé », ont-ils relaté.

Publicité
Publicité
Publicité

Les deux groupes achevaient leur escale à Naplouse, en Palestine, qui avait pour objectif de promouvoir la solidarité, d’aider les écoliers à planter des oliviers et d’annoncer le don d’un camion de pompiers, flambant neuf, par le Service d’incendie et de sauvetage écossais. Certains membres de la délégation, dont Mike Arnott et le conseiller de Dundee Pete Shears, ont notamment contribué à la plantation d’oliviers.

Parmi les personnes appréhendées et interrogées par les responsables de la sécurité figuraient Mike Arnott du Dundee TUC et Jim Malone du Fire Brigades Union (FBU). Le conseiller de Dundee, Pete Shears, qui représentait le Syndicat des travailleurs de la communication, et Mary McGregor, présidente de l’Association de jumelage Dundee/Naplouse, ont également été interpellés.

Une fois à bord, après un long interrogatoire de 2h, le groupe a alors vu certains de ses bagages être retirés de l’avion. Les objets manquants ne sont toujours pas arrivés à destination et n’ont pas encore été restitués au groupe, précise The Courrier.

« C’était une action délibérée de l’État israélien pour nous salir », fustige Mike Arnott, le groupe s’étant senti sous surveillance permanente lors de leur visite. « Ils semblaient toujours savoir où nous étions et ce que nous faisions tout au long du voyage », a souligné le représentant du FBU, Jim Malone, parlant clairement d’« intimidation et de harcèlement ».

« J’étais là-bas pour annoncer l’arrivée d’un nouveau camion de pompiers que le service d’incendie et de sauvetage écossais offre aux services d’incendie de Naplouse, et qui sera livré au printemps comme une nouvelle preuve de notre soutien aux pompiers là-bas », a-t-il déclaré au Courrier.

Un porte-parole de l’ambassade d’Israël à Londres a refusé de commenter l’incident, indique The Courrier.

Source : The Courrier 

Publicité
Publicité
Publicité

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Inde : un commerçant musulman perpétue le souvenir de Mère Teresa

Etats-Unis : face à la hausse des prix du logement, des musulmans ont bâti une maison pour leur imam